France : alimentation sèche DryExactpro pour 1 600 porcelets

Matériel d’aménagement et systèmes d'alimentation allemands, également à « la fin de la terre ».

big dutchmanLe matériel d’aménagement et les systèmes d'alimentation de l'équipementier Big Dutchman sont utilisés sur tous les continents et dans plus de 100 pays. Naturellement, on ne se rencontre pas sans une bonne raison, même au « bout du monde » : Le département Finistère (no 29), dont le nom est dérivé du latin « Finis Terrae », est situé à la pointe extérieure de la Bretagne, donc pratiquement avant que la France tombe dans l'océan Atlantique ; il est fortement agricole. La production se concentre sur l'élevage.

Le Finistère représente donc un exemple pour la Bretagne : en effet, la région du nord-ouest du pays est le foyer de la production animale. Environ 60 % des 1,1 million des truies d'élevage françaises vivent en Bretagne.

L'élevage familial de Xavier Berthou à Saint-Thonan comprend 400 truies, la production de porcelets s'effectue entièrement dans un système fermé. L’éleveur produit 14,7 porcelets sevrés par truie avec une période d'allaitement de 28 jours. Berthou gère son entreprise agricole de 140 ha, inscrite en tant que EARL du Cosquer, aidé par deux autres membres de la famille et trois employés. Un autre collaborateur travaille à mi-temps. Il est très fier de son équipe et ses employés aiment beaucoup travailler avec lui. Le nouveau personnel embauché en est la meilleure preuve : le dernier collaborateur a commencé à y travailler il y a 16 ans.

Systèmes d'alimentation de « la fin de la terre » : alimentation sèche DryExactpro

Big DutchmanLe Français avait déjà misé sur le matériel de Big Dutchman il y a quelques années, pour équiper la zone d'attente pour truies en gestation. Il a vraisemblablement fait une excellente expérience, car il se décida à nouveau pour le leader mondial lors du dernier agrandissement de l'exploitation concernant le matériel d'aménagement et les systèmes d'alimentation. Par conséquent, 1 600 porcelets sont élevés dans le bâtiment post-sevrage et reçoivent l’alimentation sèche DryExactpro.

BigFarmNet assure le contrôle. Un seul logiciel permet de gérer toutes les applications d'une exploitation ; la nouvelle technologie innovante garantit la communication de tous les contrôleurs, tous les ordinateurs et tous les capteurs d'une porcherie. « Le système offre une réelle valeur ajoutée », constate joyeusement Xavier Berthou.

La planification et la mise en œuvre du projet par Big Dutchman se sont déroulées à la grande satisfaction de Xavier Berthou : « Les conseils étaient excellents, la société Big Dutchman nous a parfaitement guidés, elle est une interlocutrice très fiable », dit le producteur de porcs, très élogieux. La flexibilité avec laquelle on a respecté ses souhaits lui a particulièrement plu.

Le concessionnaire breton pour le matériel d’aménagement de la marque Big Dutchman, la SARL Cueff, est responsable du montage de l’installation.

Les animaux arrivent à la porcherie avec un poids de sept kilos. Lorsqu'ils atteignent 45 kilos, ils déménagent dans l’atelier d'engraissement. Ils mangent presque exclusivement des produits régionaux dans le nourrisseur automatique PigNic-Jumbo de Big Dutchman : l'éleveur produit lui-même environ 95 % de l'alimentation, il n'achète que 5 %, les mélanges et les vitamines.

Comme cela est courant dans les bâtiments d'engraissement et d'élevage en France, Xavier Berthou alimente ses porcelets en plusieurs phases. L’éleveur de porcs les nourrit avec trois composants et les mélange, adaptés à leur âge et à leur poids. Ainsi, il atteint un GMQ d'une moyenne de 538 grammes. Les animaux sont nourris en trois blocs d'alimentation différents par jour ; l'installation fonctionne environ pendant deux heures et demie quotidiennement.

Bâtiment et matériel d'élevage

Selon Xavier Berthou, les frais de constructions sont modérés. Tout le monde a travaillé avec diligence et cela s’est montré payant. La participation active du client pendant la phase de planification fut également un gros avantage. Toutefois, l'agrandissement de l'exploitation n'est pas encore terminé : la technologie relative au groupe moulin-mélangeur sera encore développée prochainement. En outre, l’objectif à long terme de l'agriculteur est de continuer d'optimiser l'exploitation afin de la rendre encore plus efficace.

La nouvelle porcherie, dont les parois sont en molyte, est équipée du plafond de refroidissement à ruissellements de Big Dutchman. En même temps, celui-ci sert de système d'alimentation d'air et d'isolation de plafond peu onéreuse. Chaque compartiment est équipé d'une cheminée d'évacuation d'air. Les grilles d'élevage de porcelets et les logements viennent également de Big Dutchman.

Porcs plus sains

Depuis la mise en service de sa nouvelle porcherie, Berthou est très satisfait de l'état de santé amélioré qui règne sur son exploitation : les maladies diminuent, car la chaîne d'épidémie est brisée. L'évacuation de lisier fonctionne également très bien. C'est une question importante pour la Bretagne, car une densité élevée en substances nutritives règne dans la région d'élevage intensif du nord-ouest de la France. Par conséquent, les matières résiduelles sont traitées dans une installation centrale de séparation et de séchage, puis transportées dans d'autres régions du pays.

Octobre 2015-Big Dutcman

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags