La levure vivante Saccharomyces cerevisiae boulardii CNCM I-1079 améliore les performances des porcelets en post-sevrage et peut contribuer à la démédication de l’aliment

Les résultats d'une étude menée par l'équipe du Prof. G. Savoini de l'Université de Milan, en Italie, ont été présentés lors de la 68ème Conférence annuelle de la fédération européenne des sciences animales (EAAP), à Tallinn, en Estonie.

Lundi 30 Octobre 2017 (il y a 25 jours)

lallemandCes travaux montrent que la souche de levure probiotique Saccharomyces cerevisiae var. boulardii CNCM I-1079 peut contribuer à relever les défis du post-sevrage des porcelets, soit pour améliorer les performances lorsqu’elle elle est utilisée en complément des antimicrobiens (antibiotiques et oxyde de zinc), soit pour aider à la réduction des antimicrobiens dans l’aliment1. Les auteurs ont conclu que ce probiotique peut s’intégrer aux stratégies nutritionnelles dans un contexte de démédication de l’aliment et qu'il est compatible avec les antibiotiques et l'oxyde de zinc. Le Prof. Savoini a commenté: « Ceci est un bon exemple de la façon dont un probiotique devrait fonctionner, apportant des bénéfices économiques aux éleveurs grâce à des performances zootechniques accrues et une réduction possible du coût des cycles d'élevage via une réduction de la médication de l’aliment.»

Le sevrage est l'un des événements les plus stressants du cycle porcin et représente une étape critique, qui doit être bien gérée afin de minimiser les pertes de production et sécuriser la santé des porcelets. L’utilisation massive d’antibiotiques en médecine humaine et animale a provoqué l’apparition et le développement de micro-organismes de plus en plus résistants aux traitements. Ainsi, les producteurs doivent aujourd’hui trouver des approches alternatives. Parmi ces approches, l'utilisation de probiotiques se distingue par ses preuves scientifiques. La souche de levure vivante S. cerevisiae var. boulardii CNCM I-1079 est l'un des probiotiques les plus documentés chez le porc, avec des effets prouvés sur la régulation du microbiote, la structure intestinale et le renforcement des défenses naturelles.

L'Université de Milan a mené cette étude sur 288 porcelets au sevrage afin d'évaluer l'effet de la levure vivante sur les performances des porcelets après sevrage en conditions normales et en limitant l’utilisation d’antibiotiques et d’oxyde de zinc dans un programme d'alimentation en 3 phases (Tableau 1).

Les résultats de l’étude indiquent:

  • Un effet additif des probiotiques et des antimicrobiens:

    Lorsque S. cerevisiae var. boulardii CNCM I-1079 est utilisée en complément des antimicrobiens, cette étude montre un gain moyen quotidien significativement amélioré et un meilleur indice de consommation: + 5,59% de GMQ et -4,97% d’IC. Le probiotique est compatible avec les antibiotiques et l'oxyde de zinc.
  • Un effet de substitution aux antimicrobiens

    Lorsque S. cerevisiae var. boulardii CNCM I-1079 est utilisée et que les antimicrobiens (antibiotiques et oxyde de zinc) sont éliminés pendant 39 jours (Phase 2 et 3 du programme), il n'y a pas de différence significative dans le GMQ ni dans l’indice de consommation.

Octobre 2017-Lallemand.

Actualités des entreprises

Feu vert pour le nouveau DanAvl31-Oct-2017 il y a 24 jours
La Hypor Libra*, une étoile qui resplendit23-Oct-2017 il y a 1 mois 1 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags