Lallemand Animal Nutrition présente de nouvelles données sur les bénéfices des antioxydants et des probiotiques au Congrès de la Société Vétérinaire Porcine Internationale (IPVS), à Dublin

Lallemand Animal Nutrition vient de présenter trois nouvelles études de nutrition porcine au Congrès de la Société Vétérinaire Porcine Internationale (IPVS), qui se tient à Dublin, en Irlande, du 7 au 10 juin 2016.

Mardi 14 Juin 2016 (il y a 1 ans 2 mois 4 jours)

lallemand animal nutritionLallemand Animal Nutrition vient de présenter trois nouvelles études de nutrition porcine au Congrès de la Société Vétérinaire Porcine Internationale (IPVS), qui se tient à Dublin, en Irlande, du 7 au 10 juin 2016. Ces études concernent des phases critiques du cycle de production, soulignant l’importance d’une bonne gestion nutritionnelle au cours de périodes de stress, comme le sevrage, la vaccination et le stress thermique, ainsi que de l’hygiène de l’aliment liquide en engraissement.

La levure vivante S.c. boulardii I-1079 interagit avec l’expression de gènes dans les cellules intestinales des porcelets sevrés

Le sevrage représente un stress important. Une étude1, réalisée en partenariat avec l’Université de Nottingham, a mis en œuvre une approche transcriptomique afin de mieux comprendre la réponse du porcelet au stress du sevrage et les effets de la levure vivante Saccharomyces cerevisiae boulardii CNCM I-1079* sur l’expression génique au niveau des cellules intestinale.

Cette approche génétique puissante a permis de confirmer que le sevrage reste une période de stress intense pour l’animal. L’expression de plus de 1000 gènes est ainsi affectée. Et plus particulièrement, des gènes impliqués dans la réponse inflammatoire, les défenses contre les pathogènes et la dégradation des tissus de l’hôte. La prise du probiotique S. cerevisiae boulardii CNCM I-1079 a contribué à réduire l’impact négatif du sevrage sur l’expression de ces gènes. Ceci suggère une protection de la fonction barrière intestinale ainsi qu’une possible immunomodulation. Ces résultats offrent de nouvelles perspectives sur les modes d’action de la levure vivante, indiquant qu’elle est capable de minimiser les conséquences du stress du sevrage en régulant la réponse immunitaire et favorisant l’intégrité de la barrière intestinale.

Un modèle de stress oxydant chez le porcelet sevré et une stratégie antioxydante efficace

Une autre étude portant autour du sevrage fut présentée par Florence Barbé2 le 9 juin 2016. Elle décrit la mise au point et la validation d’un modèle de stress oxydant chez le porcelet sevré, et l’évaluation des bénéfices d’une supplémentation en antioxydants: Vitamine E, sélénium organique biodisponible ALKOSEL®R397* et concentré de jus de melon riche en superoxide dismutase (SOD), MELOFEED®*. Cette étude, réalisée en partenariat avec l’IFIP (Institut du Porc) sur 360 porcelets au démarrage, a montré que le stress thermique et la vaccination, utilisés ici comme facteurs de stress, étaient associés à des biomarqueurs de stress oxydant différents et à une augmentation du statut inflammatoire. En outre, ces deux sources de stress sont liées à des baisses de performances (gain moyen quotidien).

La supplémentation a contribué à restaurer le statut antioxydant et les performances zootechniques dans ce modèle de stress. Cette étude confirme l’intérêt de mettre en place des stratégies antioxydantes spécifiques lors de périodes de stress, comme le sevrage.

Enquête terrain sur la qualité de l’aliment liquide

Enfin, fut décrite une enquête terrain3 réalisée par Lallemand Animal Nutrition dans le nord de l’Italie afin de caractériser le profil fermentaire des aliments liquides couramment utilisés pour les porcs à l’engraissement, et l’impact de divers ingrédients sur la fermentation. Dans cette enquête, 77 échantillons d’aliments liquides prélevés dans 65 élevages furent analysés. Les résultats indiquent que la composition d’un aliment liquide affecte sa qualité. Par exemple, le pH est fortement impacté à la baisse par l’utilisation de lactosérum. En revanche, ce rôle des ingrédients peut être partiellement contrôlé par l’utilisation de bactéries lactiques Pediococcus acidilactici MA 18/5M* pour contrôler la fermentation et assurer une meilleure hygiène de l’aliment soupe.

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags