Lire cet article dans:

À quoi ressemblera la reprise de l'industrie porcine en Chine ?

Des clés pour comprendre combien de temps il faudra à la Chine pour rétablir la production de porcs.

De nombreux analystes se sont trompés pour prédire l'évolution du prix du porc en Chine causée par la peste porcine africaine en raison d'une incompréhension de l'impact de la réduction du cheptel. Ils s'attendaient à une flambée des prix en Chine peu de temps après la première épidémie d'août 2018, mais ce n'est qu'au début mai 2019 que les prix ont commencé à augmenter fortement (Comprendre le cycle traditionnel du porc est la clé pour comprendre l'incidence de la PPA en Chine sur les prix mondiaux). La raison de ce retard dans l'escalade des prix est que, à l'automne et au début du printemps, le marché chinois a été saturé par des porcs d'abattage réguliers et à cette production seront rajoutés, très progressivement, à la fois les reproducteurs et les charcutiers qui ont été envoyés à l'abattoir alors que la PPA se répandait dans tout le pays.

Lorsque la PPA était détectée dans une zone donnée, certains producteurs vendaient tous leurs animaux car ils prévoyaient que les autorités pourraient finir par les sacrifier, les éliminant ainsi de la chaîne alimentaire. En cas d'élimination, ils n'auraient obtenu qu'une indemnisation officielle non seulement incertaine, mais bien inférieure au prix du marché. Dans d'autres cas, les élevages ont été vidés aux premiers morts, avant que la maladie ne se propage au reste de la production. Parfois, ces animaux restaient dans la chaîne alimentaire et empêchaient ainsi les hausses de prix. Cependant, en juin de cette année, la maladie s'était propagée et le sacrifice d'animaux sains avait déjà été accompli. Toutefois, les tentatives de repeuplement ayant échoué ont continué à mettre des animaux sur le marché, bien que cela ne soit pas suffisant pour compenser la pénurie qui a commencé à se répandre dans tout le pays.

Il est possible de suivre la propagation de la maladie à travers le pays en interprétant les prix. Si le prix quotidien des différentes régions de la Chine est analysé, les baisses brutales de prix indiquent de nouveaux foyers de PPA. Cela était dû à des ventes inattendues d’animaux pour recouvrer la valeur avant que les autorités décident de dépeupler la région.

De la même manière, nous pouvons observer l'évolution de la repopulation en Chine, qu'elle soit réussie ou non, en analysant à la fois les prix et la production totale.
Il y a deux sujets typiques, qui déterminent le prix du porc et le cycle de production, que l’épidémie de PPA provoque. Le premier, à la fois pour les producteurs et pour les entreprises, consiste à déterminer le moment d'augmenter la production (ou, dans ce cas, repeupler), ce qui est une décision risquée, de sorte que tout le monde ne la prendra pas en même temps. L'ensemble des décisions prises au fil du temps forme une distribution et, en général, elles peuvent être optimistes (en raison des prévisions de prix / bénéfices élevés) ou sceptiques ""attendre et voir"), ce qui retarde le repeuplement jusqu'à ce qu'il soit prouvé que d'autres ont bien fait. Le graphique montre ces deux distributions potentielles en haut du "MBA square", un outil permettant d'illustrer la combinaison de deux possibilités.

Figure 1. Quatre modèles différents de repeuplement du cheptel porcin sont décrits en fonction du moment où les décisions de repeuplement sont prises (précoce / tardif: en haut du graphique) et du temps nécessaire pour rétablir complètement la production (quelques tentatives ou plusieurs: à gauche du graphique). Les distributions de probabilité cumulées du temps de récupération sont indiquées en rouge et les lignes pointillées rouges indiquent le nombre de mois nécessaires jusqu'à ce que 80% du repeuplement soit atteint.

Figure 1. Quatre modèles différents de repeuplement du cheptel porcin sont décrits en fonction du moment où les décisions de repeuplement sont prises (précoce / tardif: en haut du graphique) et du temps nécessaire pour rétablir complètement la production (quelques tentatives ou plusieurs: à gauche du graphique). Les distributions de probabilité cumulées du temps de récupération sont indiquées en rouge et les lignes pointillées rouges indiquent le nombre de mois nécessaires jusqu'à ce que 80% du repeuplement soit atteint.

Le deuxième point important, une fois que la décision du moment de repeuplement est prise, est de savoir si le processus réussira rapidement ou si plusieurs tentatives de repeuplement seront nécessaires jusqu'à ce que le niveau de production précédent soit rétabli. Ces deux possibilités sont représentées dans les distributions du côté gauche du «MBA square». Dans les quatre carrés, les combinaisons mathématiques sont indiquées en fonction du moment où il est décidé de repeupler et du temps nécessaire pour rétablir la production.

Dans le cadre supérieur gauche, nous voyons une répartition de la repopulation «bimodale» qui illustre le schéma de reprise de la production si la majorité des producteurs choisissent un repeuplement rapide mais ne connaissent pas un succès immédiat. Les deux pics représentent deux vagues d'augmentation de la production, la seconde étant le groupe de repeuplement après les premiers échecs. De même, la zone en haut à droite indique les décisions de repeuplement plus tardives ou prudentes, mais également avec de nombreux échecs impliquant de multiples repeuplements pour de nombreux producteurs avant de rétablir la production dans tout le pays.

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés