Lire cet article dans:

Le biofilm, cheval de Troie des bactéries pathogènes dans le système d'eau de boisson

Le biofilm, "la saleté des canalisations", causant de graves problèmes dans les conditions et la qualité de l'approvisionnement en eau, est le sujet de cet article.

Qui boirait de l'eau dans un récipient sale? Moi non; les risques hygiéniques-sanitaires et la modification de ses conditions organoleptiques, tels que le goût, l'odeur et / ou la couleur, la rendent peu appétissant.

Il n'y a pas de différences lorsque nous transférons le problème à la production porcine. Dans ce cas, le "récipient" est constitué du réservoir de stockage, des canalisations et des abreuvoirs. Le biofilm est le principal risque découlant du manque d’entretien hygiénique et sanitaire du réservoir et des canalisations.

Les biofilms sont des communautés complexes de micro-organismes - d'une ou plusieurs espèces - qui se développent imprégnés dans une matrice polymérique auto-générée et adhérant à une surface inerte ou vivante. Ces formations augmentent les risques de contamination de l'eau et en font un vecteur de transmission de pathologies, raison pour laquelle elles constituent un risque évident pour la santé de nos porcs.

De plus, le biofilm peut interférer avec l'administration de médicaments, réduire le diamètre des canalisations et obstruer les abreuvoirs.

Développement des biofilms

Le développement de biofilms est une forme commune de croissance bactérienne dans la nature. Dans les bonnes conditions environnementales, la plupart des micro-organismes sont capables de former des biofilms.

La formation de biofilm est un processus dynamique et complexe que nous pouvons diviser en cinq phases:

  • Phase 1. Adhésion réversible des bactéries à la surface. Faible union des bactéries avec le substrat qui se produit en à peine une minute.
  • Phases 2 et 3. Adhésion irréversible à la surface, avec une phase initiale de croissance et de division avec production d'un exopolymère protecteur et développement final de la colonie avec dispersion de cellules colonisatrices. Des liaisons irréversibles se forment entre 20 minutes et 4 heures.
  • Phase 4. Croissance et maturation. Les cellules bactériennes résultantes forment une microcolonie autour du site de liaison. Si les conditions sont adéquates, une colonie organisée ser développera. Tout au long de la phase de maturation, le biofilm s’adapte à la présence de nutriments, à l’oxygène et aux changements de populations. On estime que le développement de cette phase est de 2 à 4 jours.
  • Phase 5. Diffusion de cellules colonisatrices. Enfin, certaines bactéries de la matrice du biofilm en sont libérées pour coloniser de nouvelles surfaces, en fermeture ou en début de cycle.

Le processus de formation, d'adhérence, de maturation, de dispersion et de récupération de biofilm
se développe en seulement 5 jours.

Les cinq phases de la formation du biofilm. Source: http://www.emerypharmaservices.com/

Les cinq phases de la formation du biofilm. Source: http://www.emerypharmaservices.com/

Biofilms: stratégie de survie des bactéries

La croissance en biofilm augmente la capacité de survie des bactéries grâce à des mécanismes tels que:

  1. Il agit comme un "bouclier" protégeant les micro-organismes contre des éléments tels que les biocides ou les antibiotiques et réduit les risques de déshydratation.
  2. Il augmente la disponibilité des nutriments pour la croissance bactérienne.
  3. Il permet le transfert de matériel génétique (ADN).

Contrôle et élimination des biofilms

Les bactéries adhérées sont beaucoup plus résistantes aux biocides et aux méthodes de nettoyage conventionnelles que celles en suspension.

Le contrôle et l'élimination du biofilm devraient constituer un point de contrôle critique. Il est essentiel de suivre un protocole adéquat, à la fois en présence d'animaux et pendant le vide sanitaire.

Il a été observé que le nettoyage avec des produits alcalis est plus efficace que le nettoyage avec des acides pour éliminer le biofilm.

Le protocole de maintenance hygiénique du système de distribution d'eau doit être réalisé avec des produits spécifiques pour cet usage.

Les biofilms sont, en résumé, des protéines et des graisses collées sur une surface. Nous devons donc utiliser des produits qui éliminent la tension superficielle - adhérence - , qui sont efficaces avec les protéines et les graisses et qui conviennent au traitement de l'eau de boisson des animaux. Sur le marché, il existe des produits alcalins formulés spécifiquement pour ces utilisations, des produits à base d'hydroxyde de sodium et d'agents dispersants très solubles qui permettent d'obtenir un effet détergent dans la tuyauterie en détachant le biofilm. Les traitements avec ce type de produits, lorsqu'ils sont effectués en présence d'animaux, ne doivent pas être prolongés plus de 48 à 72 heures, car ils entraînent une augmentation du pH de l'eau.

Pour que les canalisations de l'élevage restent propres, un nettoyage périodique en présence d'animaux doit être associé à un nettoyage pendant le vide sanitaire.

TOUJOURS effectuer un nettoyage dues canalisations à la fin de tout traitement médicamenteux

Conclusion

Il ne faut jamais considérer que la qualité de l'eau introduite dans un système d'approvisionnement reste inchangée jusqu'à ce qu'elle atteigne le point de consommation: l'action des micro-organismes présents sur les parois des canalisations - le biofilm - provoque une détérioration de la qualité de l'eau, réduit la capacité hydraulique des conduites, accélère leur corrosion, rend plus difficile le traitement désinfectant de l’eau et l’administration de traitements antibiotiques, et peut bien entendu être un vecteur de transmission des maladies.

La mise en œuvre d'un protocole de maintenance hygiénique et sanitaire adéquat pour les canalisations avec des produits autorisés pour cet usage, à la fois en présence d'animaux et pendant le vide sanitaire, constitue l'outil approprié pour garantir le contrôle et l'élimination des biofilms dans notre élevage.

Enfin, il convient de souligner que la conception hygiénique des systèmes de distribution d'eau est la meilleure mesure préventive pour contrôler et éliminer le biofilm, car il favorise sa non formation et facilite la maintenance hygiénique et sanitaire du système.

Articles

Produits liés dans la boutique

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags