Lire cet article dans:

Comment obtenir la meilleure hygiène possible pour le transport de porcs ?

Dans ce troisième article, nous passerons en revue les aspects clés et les points critiques à prendre en compte lors de la conception d'un protocole d'hygiène du matériel de transport de porcs.

L'erreur la plus courante qui peut être commise lors de la conception de modes opératoires normalisés (SOP) pour l'hygiène du transport des porcs est de croire que l'utilisation de désinfectant, à elle seule, peut décontaminer la matière organique résiduelle qui pourrait rester après un mauvais nettoyage. La deuxième erreur est le manque de cohérence dans l'exécution des protocoles en raison d'une lacune dans la communication interne ou la formation , causée à son tour par un système médiocre ou incohérent de formation continue et de révision de ces SOP avec les gens chargés de leur exécution. Passons en revue les différentes étapes qui devraient être incluses lors de la construction d'un SOP solide pour ce processus d'hygiène, sur la base des principes du cercle de Hebbert Sinner pour le nettoyage et la désinfection (image 1).

Image 1: Le cercle de Hebbert Sinner décrit les facteurs à considérer lors de la conception d'un protocole de nettoyage et de désinfection.

Image 1: Le cercle de Hebbert Sinner décrit les facteurs à considérer lors de la conception d'un protocole de nettoyage et de désinfection.

Étape 1 :

Le nettoyage à sec (c'est-à-dire le grattage) vise à éliminer la plupart des matières organiques visuelles et à minimiser l'aérosolisation des contaminants (image 2). Évitez toute tentative de démarrer prématurément la prochaine étape du protocole qui utilise de l'eau sous pression pour remplacer l'action mécanique du nettoyage à sec. Cela entraînerait l'atomisation de la matière organique et de ses contaminants, rendant difficile leur réduction et leur élimination.

 Image 2: Processus de nettoyage à sec dans lequel la plupart des matières organiques sont éliminées manuellement. Avec l'aimable autorisation du Dr Clayton Johnson de Carthage Veterinary Services.

 Image 2: Processus de nettoyage à sec dans lequel la plupart des matières organiques sont éliminées manuellement. Avec l'aimable autorisation du Dr Clayton Johnson de Carthage Veterinary Services.

Étape 2 :

Le nettoyage humide doit être effectué avec de l'eau propre et sous pression pour éliminer complètement les particules fines et les matières organiques laissées après le nettoyage à sec (image 3). Pour améliorer cette étape, utilisez de l'eau chaude sous pression (environ 32 ºC). Sans le bon niveau d'humidité sur les surfaces, on ne peut pas obtenir la plus grande efficacité des agents mouillants qui se trouvent dans le produit détergent et les tensioactifs n'atteindront pas l'effet maximum en synergie avec la température de l'eau chaude.

Image 3: Nettoyage humide des fines particules organiques par lavage mécanique de l'intérieur d'un véhicule de transport de porcs. Cette étape suit le processus de nettoyage à sec. Avec l'aimable autorisation du Dr Clayton Johnson de Carthage Veterinary Services.

Image 3: Nettoyage humide des fines particules organiques par lavage mécanique de l'intérieur d'un véhicule de transport de porcs. Cette étape suit le processus de nettoyage à sec. Avec l'aimable autorisation du Dr Clayton Johnson de Carthage Veterinary Services.

Étape 3 :

Application de détergent (image 4). La surface a été préparée pour l'action du détergent, ce qui améliorera et optimisera l'élimination du biofilm, de la matière organique et des débris, éliminant l'accumulation de dépôts organiques et de films minéraux. Ce travail doit être effectué en fonction du pH du produit. Dans le cas des détergents neutres, cela dépend du composant désinfectant du produit chimique. Les détergents à faible pH ont été formulés pour lutter efficacement contre le tartre minéral et le biofilm, tandis que les détergents alcalins ont tendance à s'attaquer à la matière organique. Une troisième caractéristique importante des détergents est liée à la tolérance à un certain niveau de conditions d'eau dure.

L'eau chaude peut contribuer en synergie à améliorer la capacité tensioactive des composants détergents, ce qui non seulement facilite une rupture plus efficace et plus rapide de la tension superficielle des composants, mais accélère également l'élimination plus uniforme de la matière organique et du biofilm.
Pour la qualité et l'uniformité de la mousse, le réglage de la pression en fonction de l'équipement et du type de buse est essentiel. La formation de mousse est essentielle sur les surfaces verticales pour améliorer le temps de rétention à la surface et ainsi atteindre le temps de contact idéal du détergent.

Image 4: Application de détergent en fonction des composants chimiques et de la formulation du produit. Avec l'aimable autorisation du Dr Clayton Johnson de Carthage Veterinary Services.

Image 4: Application de détergent en fonction des composants chimiques et de la formulation du produit. Avec l'aimable autorisation du Dr Clayton Johnson de Carthage Veterinary Services.

Étape 4 :

rincez et éliminez le détergent. Nous devons nous assurer que les surfaces des camions ne sèchent pas avec le détergent qui n'a pas encore été rincé, car le détergent rendrait difficile l'élimination des biofilms et du tartre. Le détergent doit avoir un temps de contact de 15 à 20 minutes, selon les recommandations du fabricant, mais il est alors essentiel de rincer et d'éliminer le détergent et de laisser la surface sécher. Toute accumulation d'eau affectera la dilution du désinfectant.

Étape 5 :

désinfection. Le dur travail de nettoyage a déjà été fait et, avec lui, au moins 90% de la matière organique a été éliminée, et donc 90% du travail a été fait. La désinfection est importante, mais ce n'est que le dernier chapitre de l'ensemble du processus d'hygiène. Les caractéristiques de la mousse et les capacités de certains produits pourraient aider à améliorer le temps de contact sur les surfaces verticales, si elles sont appliquées avec le matériel approprié. Les produits désinfectants peuvent atteindre une efficacité maximale lorsqu'ils sont appliqués sur une surface sèche, en utilisant la dilution correcte, avec une dureté de l'eau acceptable et la meilleure couverture possible sur les surfaces critiques qui ont été contaminées par des matières organiques animales. Le processus doit permettre au désinfectant d'avoir le temps de contact indiqué, et les camions doivent être secs avant de quitter l'unité de lavage et avant d'être exposés aux intempéries.

Il faut noter que pour une désinfection correcte de toutes les surfaces, la dernière étape devrait inclure une méthode de séchage mécanique, comme le séchage et la décontamination assistée par la chaleur (TADD) qui utilise de l'air chaud à environ 50-72 ° C pendant 10 -20 minutes, selon l'agent pathogène. La technologie DRYSIST offre un autre système de décontamination thermique des surfaces. Ce système vérifie électroniquement le traitement de toutes les surfaces intérieures du camion à 70 ° C pendant 30 minutes, décomptés dès que la partie la plus froide du camion atteint la température souhaitée.

Si de la litière doit être utilisée pour un groupe déterminé d'animaux, une SOP spécifique doit être développée et écrite pour acheter du matériel biologiquement sûr (contrôle qualité entrant - IQC), et pour un stockage et une manipulation biosécures au sein de l'installation de l'unité de lavage des camions, avant de placer ce matériau dans la remorque déjà propre et désinfectée.

Les points critiques supplémentaires à garder à l'esprit lors de la rédaction des SOP pour ces protocoles d'hygiène concernant le lavage et le processus de lavage, sont les suivants.

Dans la zone de lavage des véhicules:

  1. Pour permettre et faciliter le processus de séchage, il faudrait envisager d'incliner le sol de la station de lavage afin d'améliorer la durée et la qualité du processus (en éliminant ainsi l'eau accumulée). D'autres outils / processus possibles pour améliorer l'optimisation du séchage sont des raclettes pour éliminer mécaniquement l'eau.
  2. Le dessous du camion doit être lavé avec une machine rotative.
  3. Les ordures doivent être retirées de la cabine du camion (nettoyage à sec).
  4. Tous les composants n'appartenant pas à la cabine du camion doivent être retirés.
  5. Les uniformes portés lors du lavage et de la désinfection doivent avoir des couleurs différentes.
  6. Pour laver, il faut porter des bottes en caoutchouc et une combinaison de protection.
  7. Les sacs de sciure vides, les bottes en caoutchouc sales, les combinaisons de travail et les gants doivent être laissés dans les endroits désignés (corbeille de recyclage, poubelle ou laverie).
  8. Il faut laver les balais, pelles, palettes, planches pour déplacer les animaux, etc.

Pendant le processus de lavage:

  1. Si la remorque reste avec la cabine du camion, il faut d'abord nettoyer la cabine , puis fermer les portes pendant le lavage de la remorque et des autres équipements. Une autre option consiste à effectuer uniquement un nettoyage à sec et humide et à fermer la cabine pour laisser sa désinfection jusqu'à la fin de l'ensemble du processus. Idéalement, il faut séparer la cabine du camion de la remorque et la nettoyer séparément afin que le camion n'entre pas en contact avec la matière organique résultant du lavage de la remorque.
  2. Dans la mesure du possible, nettoyer la cabine du camion avec de l'air comprimé pour les sièges et de l'eau pour le plancher et les pédales.
  3. Les pédales et le plancher de la cabine doivent être lavés et nettoyés.
  4. Les autres surfaces de la cabine (volant, levier de frein à main, poignée de porte, tableau de bord, levier de vitesses, etc.) doivent être nettoyées avec un chiffon propre humidifié avec une solution désinfectante ou des lingettes désinfectantes.
  5. Un insecticide à base de pyréthrine est appliqué à l'intérieur de la cabine pour tuer les insectes et les portes sont fermées.
  6. En travaillant de haut en bas et d'avant en arrière, laver d'abord l'extérieur de la remorque et du camion avec de l'eau sous pression, puis l'intérieur de la remorque, y compris les rampes, les portes, les panneaux, les balais, les pelles, les caisses propres et sales, et les deux côtés des panneaux.

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés