Commentaire 01-fév-2011

La locomotive allemande contre le mur L'Union Européenne a vu, bouche bée et en état de choc, comment le marché allemand s'est comporté avec une brutalit&eacu...
Mardi 1 Février 2011 (il y a 7 ans 9 mois 16 jours)
J'aime

La locomotive allemande contre le mur

L'Union Européenne a vu, bouche bée et en état de choc, comment le marché allemand s'est comporté avec une brutalité sans précédents.

L'effondrement impressionnant de l'Allemagne a provoqué, comme il ne pouvait en être autrement, des réactions des pouvoirs politiques. La première et la plus immédiate a été la mise en place d'une opération de stockage privé qui aidera. Cette opération est ouverte à tous les pays de l'UE, y compris l’Espagne.

Nous pensons que la contamination par la dioxine a entraîné l'interdiction d'exporter la viande de porc allemande (et des régions limitrophes touchées) vers le Japon, la Chine et la grande majorité des pays tiers, ce qui n'est pas du tout encourageant.

Les coûts de production continuent à augmenter suite aux augmentations des matières premières et, de plus, la crise égyptienne menace d'augmenter cruellement le prix du pétrole. Quoiqu'il en soit, il est clair que les prix augmentent et ils augmenteront. C'est une situation extrêmement compliquée. Que faire ?
- Le marché continue à être plat, la demande de viande est trop faible et augmenter son prix sera compliqué. On espère que le stockage privé aidera. En tout cas, cela devrait se voir.

- Les farines de viande sont toujours interdites. Les experts doutent et sont très réticents à recommander leur réutilisation. La réintroduction de la farine de viande dans la fabrication d'aliment aiderait.

- Il est indéniable que quelques élevages de porcs disparaissent (retraites, non-viabilité économique...); le total cumulé des disparitions en Espagne n'est pas tout à fait négligeable et, peut-être, l'offre faiblira, aidant à soutenir le prix.

On ne sait pas si les vents tournent, comme nous l’a indiqué un opérateur réputé, mais il existe des indices qui le montrent. Pour le moment, notre marché a surpassé le tremblement de terre allemand de façon imperturbable, signe indubitable de sa force naturelle.

La clé de tout réside dans la capacité du marché interne à l'UE d'augmenter ou non le prix de la viande : face à des prix stables, on ne peut pas opposer des hausses du bétail. Il en est tout bonnement ainsi.

Le Carthaginois Hannibal, le plus grand général que le monde a connu, a dit : “La victoire est toujours allée vers celui qui n'a jamais douté".

Le 1er Février 2011


Guillem Burset

Pôle Économie IFIP

Articles

Commentaire 22-fév-201122-Fév-2011 il y a 7 ans 8 mois 26 jours
Commentaire 21-jan-201121-Jan-2011 il y a 7 ans 9 mois 27 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags