Commentaire 02-avr-2008

Un mélange explosif de facteurs Le marché du mois de mars s'est montré tranquille en position d'attente et d'observation : attendre des événements sur nos ma...
Mercredi 2 Avril 2008 (il y a 11 ans 8 mois 10 jours)
J'aime

Un mélange explosif de facteurs

Le marché du mois de mars s'est montré tranquille en position d'attente et d'observation : attendre des événements sur nos marchés voisins et voir comment on pouvait passer ces semaines incomplètes avec une réduction inévitable d'abattage.

En effet, mars a été un mois calme au niveau des marchés, avec une évolution presque plate du prix, autant ici qu'en Allemagne ou en France.

Les facteurs qui y contribuent sur le marché européen de la viande porcine sont complexes et nombreux :
- Le cours du dollar bat des records minimums historiques et d’une certaine façon dérange les opérateurs européens pour leurs ventes aux pays tiers,

- La Chine arrive avec une demande sérieuse, importante et conséquente même pour les produits qui n'avaient pas jusqu'à présent d'intérêt pour ce marché,

- La Russie montre une apathie extrême dans ses achats.

- Il n'existe pas de doute que nous nous dirigions vers une cherté de l'offre de cheptel dans toute l'UE (l'effondrement des prix à un si bas niveau pendant autant de temps aura cette conséquence)

- Nous sommes au printemps, une période propice pour la consommation avec en conséquence l'augmentation des prix de carcasse.


C'est une opinion commune chez les opérateurs (autant des abattoirs que de l'industrie de transformation) que le marché peut seulement monter, probablement de façon drastique.

Pendant le mois de février et la première semaine de mars, nous avons vu que le jambon à cuire en France (le marché phare pour ce produit) a augmenté de 28 centimes par kilo (en février!), sûrement poussé par une faible offre. Ce produit est traditionnellement commercialisé en frais, et donc son prix est plus sensible que celui des autres produits avec des alternatives comme le congelé. On pense que c'est un bon signe, probablement très prémonitoire.

Avec toute vraisemblance, le marché nous offrira un scénario jamais vu, des augmentations fermes et répétées, un manque d'offre, de la tension…; le problème est de savoir quand et jusqu'à quel niveau on arrivera. Dans la base de données du site 3tres3 on a trouvé le cours de 1,614 euros / kg de poids vif obtenu le 9 mars 2003 ; nous pensons sincèrement que ce niveau devrait être dépassé.

Il n'y a pas d'effort qui reste sans récompense et, surtout, il n'est jamais trop tard si le bonheur est bon.


Guillem Burset

Pôle Économie IFIP

Articles

Commentaire 18-avr-200818-Avr-2008 il y a 11 ans 7 mois 24 jours
Commentaire 27-mar-200827-Mar-2008 il y a 11 ans 8 mois 15 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags