Commentaire 05-fév-2010

L'espoir se consolide Le dernier commentaire de l'IFIP sur 3trois3 souligne, parmi d'autres choses, ce qui suit : - 2.007 a été une mauvaise année puisque l'augmentatio...
Vendredi 5 Février 2010 (il y a 8 ans 9 mois 11 jours)
J'aime

L'espoir se consolide

Le dernier commentaire de l'IFIP sur 3trois3 souligne, parmi d'autres choses, ce qui suit :

- 2.007 a été une mauvaise année puisque l'augmentation de la production européenne a diminué les cours.
- 2.008 a été une mauvaise année à cause de l'explosion du prix de l'aliment
- 2.009 n'a pas été bonne à cause de la crise qui a diminué le pouvoir d'achat des consommateurs

Le commentateur (le service économique de l'IFIP, une prestigieuse institution française) termine sa chronique de cette façon : “Le secteur porcin français a besoin d'un projet : concevoir un avenir désirable et se doter de moyens pour l'obtenir."

Il est indiscutable que dans les trois dernières années certaines les raisons de se réjouir ont été peu nombreuses. Pour une raison ou une autre, le marché espagnol (bien que nous pourrions généraliser sans nous tromper) a été affaibli, triste, saturé, en un mot sans entrain.
Cependant dans notre précédent commentaire on laissait déjà entrevoir que quelque chose semblait changer : en effet on ressent beaucoup d'énergie enfouie prête à émerger et les signaux le montrant sont nombreux.

On a rarement recueilli une opinion aussi consensuelle ; de « décidément le marché va changer de cap», « l’ambiance semble se réchauffer » « pour finir le changement devrait arriver », « il est indubitable que les cours vont monter »… Ces citations entre guillemets reflètent les commentaires provenant tous d’importants opérateurs espagnols et européens.

Notre marché a résisté un moment en janvier et lâche du lest de façon classique, la dernière séance nous a montré une hausse que nous estimons être la borne de la nouvelle route. En Allemagne, une hausse de 4 centimes est survenue, semblant obéir à cette « énergie occulte » déjà commentée ci-dessus ; c’est ainsi qu’on l’a interprété.

Sur certains articles, on sent que les distributeurs se préparent pour l’été avec plus d’acharnement que les autres années, sur d’autres on remarque que les stocks sont nettement plus faibles de ce qu’on pouvait attendre…..

Bien que l’Espagne mette plus de temps à sortir de la crise (ce qui continuera à plomber la consommation interne) nous disposons d’un accès facile aux marchés extérieurs, ce qui sera la clé des mois à venir.

Il est à souhaiter que l’inévitable hausse du cours du porc sera liée à la capacité du marché d’absorber des hausses sur la découpe : dans le cas contraire, on courrait le risque de déstabiliser l’industrie de l’abattage dans son ensemble.

En février, nous devrions avoir la confirmation définitive que quelque chose change en profondeur même si nous continuons à penser que les changements brusques n’arrivent pas avant mars ou début avril.

Comme disait Hector Tassinari : « Dieu ne t’aurait pas donné la capacité de rêver sans te donner aussi la possibilité de convertir tes rêves en réalité »

Guillem Burset

Pôle Économie IFIP

Articles

Commentaire 26-fév-201026-Fév-2010 il y a 8 ans 8 mois 21 jours
Commentaire 13-jan-201013-Jan-2010 il y a 8 ans 10 mois 3 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags