Commentaire 06-mai-2005

Depuis 5 ans les mois d’avril ne sont pas très bons, celui de 2005 n’a pas dérogé à la règle. La chute a même été particulièrement importante au Danemark et en Belgique (-10 centimes) et s...
Vendredi 6 Mai 2005 (il y a 13 ans 4 mois 15 jours)
J'aime

Depuis 5 ans les mois d’avril ne sont pas très bons, celui de 2005 n’a pas dérogé à la règle. La chute a même été particulièrement importante au Danemark et en Belgique (-10 centimes) et surtout en Italie (- 17 centimes équivalent carcasse), la France, les Pays Bas et l’Espagne sont dans une fourchette de – 6 à – 8 centimes). L’Allemagne a été le premier pays à réagir dès le 21 avril avec + 2 centimes et surtout + 7 centimes le 29.
Mais toutes ces variations n’ont pas contribué à équilibrer les prix européens. Après examen de l’Econoporc, on a constaté que l’Allemagne est toujours leader devant l’Espagne, les Pays-Bas et le Danemark. La France et l’Italie sont nettement décrochées.

Pour la France le malaise est tel que le président du marché breton a adressé un courrier au président de la Fédération des acheteurs au cadran, pour dénoncer le comportement de certains d’entre eux. Le 25 avril, alors que le prix français était inférieur à l’ensemble des prix européens, il a été demandé par certains acheteurs un prix de retrait proche de 2 centimes alors que l’on annonçait une forte hausse en Allemagne.

Monsieur Gilles Laudren, directeur de la Chambre Régionale d’Agriculture en Bretagne depuis 20 ans, dénonce dans une interview accordée à Porc-Magazine: « dans les systèmes coopératifs, les stratégies d’abattoir, donc de leur direction, ne s’harmonisent pas avec celles des producteurs incapables d’affirmer leur pouvoir dans les périodes de crises…C’est très inquiétant, car depuis trois ou cinq ans, nous sommes en perte réelle de compétitivité notamment au niveau de l’abattage découpe et qu’au final ce sont les producteurs qui paient l’addition. »
Que Monsieur Laudren, l’un des principaux artisans de la modernité et du développement de la production porcine en Bretagne, tienne de tels propos au moment même de son départ en retraite, traduit le malaise profond de notre profession.

Il est bien évident qu’une prise de conscience collective est indispensable pour faire face à ce problème.

En ce qui concerne l’évolution probable du marché, le redressement actuel commencé en Allemagne est sans doute le signal d’une remontée significative des cours durant le mois de mai. Celle-ci est attendue compte tenu de l’augmentation saisonnière de la consommation, conjuguée à une moindre production constatée chaque année à la même époque.


Hilaire Herbert


Vous pouvez réagir à ce commentaire et aux comparaisons des prix payés à l'éleveur sur le forum de

Articles

Commentaire 24-mai-200524-Mai-2005 il y a 13 ans 3 mois 28 jours
Commentaire 20-avr-200520-Avr-2005 il y a 13 ans 5 mois 1 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags