Commentaire 15-jan-2007

La chute importante des cours initiée par la France fin novembre début décembre a entraîné l’ensemble des principaux pays producteurs à la baisse. L’Allemagne longtemps déconnectée des prix espa...
Lundi 15 Janvier 2007 (il y a 11 ans 9 mois)
J'aime

La chute importante des cours initiée par la France fin novembre début décembre a entraîné l’ensemble des principaux pays producteurs à la baisse. L’Allemagne longtemps déconnectée des prix espagnols et français a fini par s’en rapprocher avec la baisse de 9 centimes du 5 janvier. Les jours fériés en fin d’année ont été fatals aux producteurs.

Les conséquences sont terribles, l’effet " ciseaux " de début 2004 se reproduit. Les prix de revient explosent avec la hausse de l’aliment, et les prix de vente subissent la double pression de " la loi du marché " et de la nouvelle grille de paiement.

Le 18 décembre dernier les premiers animaux ont été payés selon la nouvelle équation à partir des mêmes mesures G1 – G2 et M2. En comparant les deux équations, on constate que :
1) que la partie fixe est remontée à 63.2 par rapport à 59.9 (moyenne mâles femelle)
2) que l'épaisseur de gras G1 et G2 impacte d'avantage (10 à 15%) la formule actuelle, c'est à dire que les animaux gras sont davantage pénalisés.
3) que l'intérêt du muscle M2 n'est plus aussi important que par le passé. Son incidence dans la formule diminue sensiblement, son coefficient multiplicateur est réduit de 28%, et pour les lots qui seraient encore " trop bons", la plus value est limitée à 17 centimes à partir de 61 de TMP. Cette non valorisation des meilleurs animaux sur le plan développement risque de renforcer le marché export en vif sur l'Allemagne et l'Italie.

En ce qui concerne la grille de poids, il faut saluer le principe de la progressivité pour les poids élevés P4. Il est dommage qu'entre 70 et 80 kg le même principe n'ait pas été appliqué. La nouvelle équation incite les éleveurs à produire plus lourds, encouragés par l'évolution de la gamme "lourde"et menacés par l'abaissement de la zone de déclassement léger. Etant donné que le cycle de rotation est imposé à l'éleveur par l'organisation des bâtiments existants, produire plus lourds implique une augmentation énergétique de la ration et donc une production de porcs plus gras moins bien classés. Quel en sera l'impact financier résultant, sera-t-il positif ?

Inciter financièrement les éleveurs à bien trier leurs porcs est louable, mais concentrer les envois entre 85 et 95 kilos nécessite une diminution de la taille des lots et en conséquence une multiplication des départs (augmentation des coûts de transport). Les représentants des éleveurs, lors des négociations ont-ils pris la mesure de l'importance des différents points précités ? Sans doute insuffisamment au regard du nombre d'éleveurs mécontents.

Bon nombre d'entre eux considère que les 3,3 centimes rajoutés au marché du 18 décembre, ne pouvaient résister à l'envie des abatteurs de les absorber le plus rapidement possible. C'est d'ailleurs ce qui s'est passé alors que le MPB avait largement anticipé les fériés de fin d'année. Il faut rappeler que le 18 décembre, le porc français était déjà le moins cher d'Europe.

Seule la comparaison avec les prix étrangers dans l'Econoporc pourra nous rassurer quant à l'évolution du différentiel de prix payé au producteur.


Hilaire Herbert


Vous pouvez réagir à ce commentaire et aux comparaisons des prix payés à l'éleveur sur le forum de discussion

Articles

Commentaire 01-fév-200701-Fév-2007 il y a 11 ans 8 mois 14 jours
Commentaire 22-déc-200622-Déc-2006 il y a 11 ans 9 mois 23 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags