Commentaire 18-jul-2008

Le marché du porc repart à la hausse Depuis début juillet les prix du porc sont repartis à la hausse dans les principaux bassins européens, après avoir reculé pour certains en juin. La Fran...
Vendredi 18 Juillet 2008 (il y a 10 ans 3 mois 29 jours)
J'aime

Le marché du porc repart à la hausse

Depuis début juillet les prix du porc sont repartis à la hausse dans les principaux bassins européens, après avoir reculé pour certains en juin. La France, qui a poursuivi une progression à rythme réduit, se trouve maintenant au milieu du peloton.
Le mouvement va se poursuivre.
Les enquêtes de cheptel espagnole, française et néerlandaise d’avril/mai 2008 complètent les données du mois dernier. Elles confirment une baisse générale du nombre de truies : en recul de 9% en Espagne (- 12% pour les truies saillies), de 7% aux Pays-Bas et de 3,5% en France. Sur la base des données connues (8 pays représentant 59% du cheptel de l'UE à 27 ), le nombre total de porcs dans l'UE recule de 8% en un an, avec une baisse de 11% du nombre de truies. Sur cette base, l’offre européenne de porc passera au 4ème trimestre 2008 en dessous de son niveau de 2006.

Mais l'aval peine a suivre


Dans la plupart des pays la commercialisation des pièces peine toujours à suivre la hausse des prix à la production. Seules les parties avant (épaules, hachages…) se vendent mieux. Les transformateurs aussi ont du mal à répercuter le mouvement à la distribution. L'équilibre est donc encore fragile entre l'offre et la demande. Cette dernière devrait se maintenir à un niveau soutenu durant le reste des vacances estivales.

A l'exportation, les premiers mois de 2008 ont connu de fortes augmentations, mais aujourd'hui les expéditions se tassent vers les pays tiers. Certains opérateurs rencontrent des difficultés en raison de l’embargo exercé par la Russie. Les restitutions ont été prolongées jusqu’en août.
A l'inverse, les ventes des États-Unis ont progressé de presque 60% en un an pour les quatre premiers mois de 2008. L’offre américaine est élevée et devrait le rester à court terme. Toutefois, la reprise des prix du porc en juin a été insuffisante face aux fortes hausses des coûts des matières premières. Comme en Europe, les pertes économiques vont réduire les effectifs porcins US.

Les porcelets sont déprimés, mais les coches vont mieux


Les prix des porcelets reculent de nouveau dans certaines parties de l’Europe, aux Pays-Bas notamment. La crise en Europe de l’Est, et plus particulièrement en Pologne, pèse négativement sur la demande en porcelets, alors que dans les autres pays la période estivale n’est jamais propice aux achats.

Le marché des coches se porte mieux. Les prix sont repartis à la hausse, tirés entre autres par l’envolée du prix des graisses (+ 67% pour la bardière en France entre juin 2007 et 2008). Face à une demande soutenue, les abatteurs n’hésitent pas à acheter à des prix plus élevés…

Le marché se cherche encore. Les prix du porc sont repartis à la hausse en juillet, mais la valorisation des pièces a du mal à suivre. Quelques incertitudes demeurent sur les exportations. Mais les disponibilités continuent de se réduire…

Notre analyse complète dans Baromètre Porc, la revue économique de l'IFIP.

Pôle Économie IFIP

Pôle Économie IFIP

Articles

Commentaire 29-aoû-200829-Aoû-2008 il y a 10 ans 2 mois 18 jours
Commentaire 01-jul-200801-Jul-2008 il y a 10 ans 4 mois 15 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags