Commentaire 19-oct-2005

Octobre 2005 : meilleures perspectives européennes et grève des transports Au moment précis où nous écrivons ce commentaire, nous sommes totalement immerg&e...
Mercredi 19 Octobre 2005 (il y a 12 ans 11 mois 2 jours)
J'aime

Octobre 2005 : meilleures perspectives européennes et grève des transports

Au moment précis où nous écrivons ce commentaire, nous sommes totalement immergés dans le chaos le plus absolu concernant les transports : les porcs n'arrivent pas à l'abattoir et il n'est pas possible de charger les expéditions importantes de viande. Après deux jours de grève, les envois de porcs vivants à l'abattoir se font au compte-gouttes et il est permis de penser qu'il va y avoir dans les élevages une accumulation de vif prêt à l'abattage. Il s'agit bien d'une mauvaise nouvelle.

Le vendredi 30 septembre, l'Allemagne a subi un effondrement avec une baisse de 8 centimes d'euro (due au lundi 3 férié) puis en a récupéré 2 puis 2 sur les deux semaines suivantes bien que le mal psychologique soit déjà fait. La France a accusé le coup en baissant son cours pour remonter spectaculairement quinze jours plus tard (5,3 centimes de plus sur la semaine dernière).

Les médias bombardent le marché avec des nouvelles catastrophistes concernant la peste aviaire et il est évident que cette averse permanente et désagréable finira par avoir un impact très négatif sur la consommation de viande de volailles, détournant ainsi une partie de sa consommation vers les produits porcins. Ceci serait une bonne nouvelle (pour les producteurs de porcs espagnols).

Le vendredi 14 octobre, un cas de fièvre aphteuse sur des porcs a été déclaré dans la région du Matto Grosso au Brésil; ce fait touchera sans aucun doute très négativement les exportations brésiliennes vers la Russie, ce qui devrait réactiver les exportations européennes vers cette destination. Cela est une autre bonne nouvelle (pour les producteurs de porcs espagnols).

Pour finir, le marché se comporte toujours comme le meilleur résultat d'un cocktail de réalités et d'attentes; dans ce contexte, il semble que le risque d'effondrement pronostiqué il y a quelques mois (pronostic induit par l'augmentation constatable de l'offre) s'éloigne en se mettant dans la situation d'attendre et voir" ce qui se passe de l'autre côte des Pyrénées.

L'offre espagnole en vif est abondante, ce qui correspond à la période de l'année; cependant, si on arrive à désengorger le marché européen, il est permis d'imaginer que nous nous trouvons près ou très près de la limite inférieure du cours espagnol pour ce qui concerne 2005. Les abattoirs espagnols sont prêts à absorber des augmentations importantes d'activité si le marché de la viande répond positivement. Nous verrons bien!

Comme l'a dit un jour Albert Einstein: “L'opportunité se rencontre dans la forêt des difficultés”.


Guillem Burset
Grup Unexporc

Articles

Commentaire 02-nov-200502-Nov-2005 il y a 12 ans 10 mois 19 jours
Commentaire 03-oct-200503-Oct-2005 il y a 12 ans 11 mois 18 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags