Commentaire 20-avr-2007

Depuis la mi-mars la France, l'Allemagne et la Belgique ont enregistré des hausses de 4 et 5 centimes, et les autres pays des hausses de 2 à 6 centimes. On assiste ainsi à un rééquilibrage relat...
Vendredi 20 Avril 2007 (il y a 11 ans 5 mois 3 jours)
J'aime

Depuis la mi-mars la France, l'Allemagne et la Belgique ont enregistré des hausses de 4 et 5 centimes, et les autres pays des hausses de 2 à 6 centimes. On assiste ainsi à un rééquilibrage relatif des prix, sauf en Espagne où le décalage est encore important (environ 6 centimes par rapport à la moyenne)
Malheureusement ce niveau de prix est très insuffisant pour couvrir l'ensemble des charges du producteur. La perte calculée dans le Imac de Porc Magazine, en pourcentage du prix de vente est de – 15 % en moyenne sur les 5 derniers mois.
Mai arrive avec ses 3 jours fériés et son lundi de Pentecôte bâtard. L'année 2007 est bien mal engagée d'autant que les dernières évolutions des prix des matières premières ne sont pas de nature à rassurer. Les mauvaises conditions météorologiques américaines ont semble-t-il un impact très défavorable sur les blés d'hiver. Il n'en faut pas plus pour faire flamber le marché à terme d'Euronext. De plus, tous les fabricants d'aliments vont devoir bientôt payer le prix fort (et les éleveurs en conséquence), car leurs bons contrats passés en 2006 jusqu'à la récolte 2007 arrivent à leur terme.

L'orientation nouvelle des cultures vers la bio énergie risque de maintenir durablement la pression sur le prix de l'ensemble des matières premières. Il n'y a pas que les céréales qui sont touchées par le phénomène, le soja, le colza, les pois (intermédiaires entre les céréales et le tourteau de soja), et même les issues de meunerie très utilisées en alimentation animale ont suivi la hausse. Dans ces conditions il va bien falloir que le marché de la viande en tienne compte sinon c'est l'asphyxie.

Ce constat n'est pas franco-français, il est mondial
. Cela signifie que tous les éleveurs, quelle que soit leur production sont soumis au même problème, et qu'inévitablement il y aura une répercussion sur les prix de la viande. Cependant, il faut bien reconnaître qu'un producteur américain, avec son dollar 25 % inférieur à l'euro, est très avantagé dans ses exportations avec pour conséquence une plus grande fluidité de son marché intérieur.


Hilaire Herbert

Vous pouvez réagir à ce commentaire et aux comparaisons des prix payés à l'éleveur sur le forum de discussion

Articles

Commentaire 30-avr-200730-Avr-2007 il y a 11 ans 4 mois 24 jours
Commentaire 30-mar-200730-Mar-2007 il y a 11 ans 5 mois 24 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags