Commentaire 20-nov-2007

Le stockage privé soutient le marché De début septembre à fin octobre, le prix du porc a reculé de 14%. En 9 semaines, le 60 TMP est passé de 1,42 euro/kg de carcasse à 1,22 euro. Brutal réajus...
Mardi 20 Novembre 2007 (il y a 10 ans 10 mois 29 jours)
J'aime

Le stockage privé soutient le marché

De début septembre à fin octobre, le prix du porc a reculé de 14%. En 9 semaines, le 60 TMP est passé de 1,42 euro/kg de carcasse à 1,22 euro. Brutal réajustement ! Depuis fin octobre, le prix du porc s'est stabilisé. Le marché paraît équilibré, mais doit absorber une production abondante.

La consommation de porc frais est en hausse sensible par rapport à l’an dernier depuis l’été. Les exportations de l'Union européenne semblent bien se tenir, malgré la force relative de l'euro.
La mise en place, depuis la fin octobre du "stockage privé", a momentanément soulagé le marché européen. En l'espace d'un demi-mois, environ 60 000 tonnes ont été contractées par des opérateurs de différents pays. Il faut cependant s'attendre, à partir de février 2008, au retour sur le marché de ces quantités. Les effets dépendront de l’orientation du marché à ce moment là et de la possibilité d’exporter.

Mais la situation des producteurs s'aggrave, naisseurs en tête

Le coût des matières premières pour l'aliment est passé de 174 euros/tonne en juin à 259 euros en septembre, soit une hausse de presque 50% en 3 mois. Le repli récent des céréales l'a porté à 239 euros en octobre, un niveau supérieur de 50% aussi à sa valeur d'octobre 2006 (160 euros).
La crise a démarré plus tôt pour les naisseurs spécialisés. Depuis le printemps 2007, en effet, les prix des porcelets ont chuté de moitié. Dans une certaine mesure, cette baisse du porcelet a dans un premier temps compensé la hausse de l'aliment chez les engraisseurs. Aujourd'hui, toutes les activités sont en difficulté.

L'écart entre le coût de production et le prix du porc est proche de 0,40 euro par kg au quatrième trimestre 2007. Selon nos estimations, le coût de production moyen d’un porc charcutier en France, au Danemark et aux Pays-Bas devrait s'établir, début 2008, entre 1,60 et 1,70 euro/kg de carcasse.

Mais il y a peu d’indicateurs qui montrent, à coup sûr pour le moment, que la production s’oriente à la baisse sous l’effet des difficultés financières des producteurs européens.
Seuls les abattages de coches en Allemagne dépassent ceux de l’an dernier, mais ils sont dopés par des achats plus importants de truies de réforme en provenance surtout des Pays-Bas et du Danemark.
La prochaine enquête de cheptel de novembre/décembre 2007 donnera des informations plus précises sur l'évolution des cheptels de reproducteurs dans les pays de l'UE. Ces données ne seront toutefois disponibles qu'à partir de janvier 2008. Mais on peut faire l’hypothèse que la crise va affecter les producteurs les plus fragiles au plan financier, conduisant à une baisse de production vers la mi-2008. Le marché du porc serait alors relancé, jusqu'à des niveaux que l'on peut supposer élevés.

Notre analyse complète dans Baromètre Porc, la revue économique de l'IFIP.


Pôle Économie IFIP

Pôle Économie IFIP

Articles

Commentaire 30-nov-200730-Nov-2007 il y a 10 ans 10 mois 19 jours
Commentaire 31-oct-200731-Oct-2007 il y a 10 ans 11 mois 18 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags