Commentaire 21-aoû-2009

Durant l’été, le prix du porc est resté très en dessous des attentes des éleveurs. Début juillet, la hausse s’est interrompue en Allemagne, ...
Vendredi 21 Août 2009 (il y a 9 ans 2 mois 29 jours)
J'aime

Durant l’été, le prix du porc est resté très en dessous des attentes des éleveurs. Début juillet, la hausse s’est interrompue en Allemagne, affectant la plupart des autres pays dans l’UE. Seule l’Espagne a maintenu un prix élevé en juillet, pour rechuter début août : la saison touristique n’a pas été aussi bonne que les années précédentes. Si en Allemagne et aux Pays-Bas, les cours sont stables depuis juillet, le prix français n’a pas arrêté de baisser, le Cadran rechutant de 1,35 € à 1,20 €.

La fin des vacances dans le nord de l’Europe, avec le redémarrage des salaisons, laisse espérer une reprise… Au départ du Danemark, les pièces de fabrication sont en hausse. Les jambons sont mieux valorisés en Italie. On note aussi des améliorations en Allemagne et aux Pays-Bas… à l’exception de la longe. La clef de l’avenir est là : des possibilités de hausses suffisantes pour les pièces, capables de soutenir une reprise des cours du porc.

Or, globalement, la production européenne, en recul modéré, semble suffisante face à une demande faible. Les exportations vers les pays tiers sont, au premier semestre 2009, inférieures de 12% à celles de 2008. Les ventes ont diminué de 15% vers la Russie et de 22% vers la Japon. Mais selon certaines indications, le commerce avec les pays tiers est en voie d’amélioration. Les échanges intra-communautaires vers les pays de l’est se dynamisent aussi, pour faire face aux besoins en viande de porc, suite aux fortes baisses de production des mois passés. La demande de porcelets y est soutenue.
Mais déjà quelques signaux apparaissent sur l’arrêt de la baisse de cheptel : +1% au Danemark, au 1er juillet et +3% pour les truies, par rapport à un niveau très bas en 2008, +2% en Rhénanie du Nord-Westphalie (Allemagne) tant pour le total que pour les truies.

Sur le marché des céréales, l’arrivée de la nouvelle récolte a, dès juin, entraîné un repli des cours, relativement bien entériné en juillet et août dernier. Par contre, à partir de mi-juillet et en août, le tourteau de soja flambait à nouveau.

Aux Etats-Unis et au Canada le secteur porcin traverse une période difficile. Le prix du porc actuel est insuffisant pour couvrir les coûts. Selon les perspectives, cette situation va s’aggraver à l’automne : le retour aux bénéfices n’est pas attendu avant l’été 2010. Les organisations professionnelles appellent l’Etat à la rescousse, comme aux Etats-Unis par l’augmentation des achats destinés à l’aide alimentaire…


Notre analyse complète dans Baromètre Porc, la revue économique de l'IFIP.

Pôle Économie IFIP

Pôle Économie IFIP

Articles

Commentaire 31-aoû-200931-Aoû-2009 il y a 9 ans 2 mois 19 jours
Commentaire 21-jul-200921-Jul-2009 il y a 9 ans 3 mois 29 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags