Commentaire 21-oct-2009

Les prix continuent à baisser Depuis la mi-septembre, le repli des cours est général en Europe, entraînant un recul de 10 à 12 centimes par kg des cotations dans les principaux pays product...
Mercredi 21 Octobre 2009 (il y a 9 ans 26 jours)
J'aime

Les prix continuent à baisser

Depuis la mi-septembre, le repli des cours est général en Europe, entraînant un recul de 10 à 12 centimes par kg des cotations dans les principaux pays producteurs. Le prix moyen perçu par les éleveurs en France est repassé sous le coût de production moyen, pourtant en baisse avec la diminution du prix de l’aliment.

À la mi-octobre, le prix perçu allemand est juste inférieur à 1,30 €/kg, celui des Pays-Bas, de la France et de l’Espagne étant plus près de 1,20€/kg. Le prix danois occupe une position intermédiaire. En ce début de semaine 43, la baisse des cours se poursuit, avec un nouveau recul du prix en France, où la cotation au Cadran est à 1,01 €/kg.

La lente baisse de la production européenne se poursuit, avec un recul attendu de 2,5% du nombre d’animaux au 4ème trimestre de 2009 par rapport à la même période en 2008. Sur les 3 premiers trimestres de l’année, les abattages estimés en Allemagne, au Danemark, aux Pays-Bas et en France diminuent d’un peu moins de 1%. Si le nombre d’animaux abattus en Allemagne gagne plus de 3%, les reculs de respectivement 4% et 8,5% aux Pays-Bas et au Danemark contrebalancent ce gain. Les abattages en France baissent de 1,5%. Cette diminution de l’offre ne suffit cependant pas à maintenir les prix, face à une demande peu dynamique.

La consommation n’est pas au mieux comme en témoigne le prix des pièces poursuit sa baisse, en Allemagne tout particulièrement. Les promotions en septembre n’ont pas eu l’effet escompté pour inciter les consommateurs à l’achat, tout en générant une baisse nette des cours. En France notamment, la consommation en porc frais a été faible cet été, même si celle de charcuterie s’est maintenue à un bon niveau. .

Les exportations européennes vers les pays tiers souffrent toujours de la faible demande et de la concurrence mondiale, aggravées par la perte de compétitivité européenne (euro fort), vers la Chine et la Russie tout particulièrement. Les exportations américaines cumulent un prix très bas sur le marché au départ et un dollar faible. .

On ne peut pas s’attendre à une amélioration des cours pour la fin de 2009. Un redressement par rapport à ce niveau est donc attendu jusqu’au milieu de 2010, mais il est encore trop délicat de prévoir son ampleur. Les prévisions actuelles de production pour l’UE à 27 ne vont pas au-delà du 1er semestre 2010. Elles n’indiquent aucune évolution notable et ne donnent donc aucun signal clair sur les orientations à venir du marché. Il est difficile d’estimer quels effets la crise pourrait encore avoir sur le niveau de production européen. A cela, s’ajoutent les incertitudes sur la demande, et notamment celles liées à la situation du marché économique mondial. .

Notre analyse complète dans Baromètre Porc, la revue économique de l'IFIP.

Pôle Économie IFIP

Pôle Économie IFIP

Articles

Commentaire 30-oct-200930-Oct-2009 il y a 9 ans 17 jours
Commentaire 30-sep-200930-Sep-2009 il y a 9 ans 1 mois 17 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags