Commentaire 23-oct-2008

Offre plus abondante que prévu Après une période de calme relatif début octobre, les marchés européens sont pour la plupart de nouveau orientés à la baisse. En cause : une demande q...
Jeudi 23 Octobre 2008 (il y a 10 ans 27 jours)
J'aime

Offre plus abondante que prévu

Après une période de calme relatif début octobre, les marchés européens sont pour la plupart de nouveau orientés à la baisse. En cause : une demande qui semble pour le moins atone, et une offre qui ne recule pas au rythme prévu.
Selon les données disponibles aujourd'hui, les abattages cumulés de l'ensemble des pays de l’UE ont augmenté de 0,8% durant les 5 premiers mois de 2008, par rapport à la même période de l'an dernier (à égalité de rythme entre les premier et second trimestres).
Les prévisions de production pour l'UE à 27, émanant de chacun des pays, étaient plus faibles : en hausse de 0,4% en un an au premier trimestre, suivie d'une baisse annuelle de 0,3% au second trimestre.
Cette différence constatée entre les abattages réels et les prévisions nous amène à opérer un glissement temporel du recul attendu de l’offre : la diminution sensible de la production ne se fera probablement sentir qu’avec un décalage de 2 à 3 mois, c'est-à-dire fin 2008-début 2009.

La crise brouille les échanges internationaux

Sur le marché international, la dévaluation du Zloty polonais et de la Livre sterling pénalisent particulièrement les gros exportateurs européens sur ces pays, Pays-Bas et Danemark notamment. Un surplus d’offre pourrait donc momentanément se retrouver sur le marché européen.
Au Brésil, le prix du porc a augmenté mais l’effet n’est pas perceptible sur le marché international en raison de la baisse parallèle du Réal par rapport au Dollar et à l’Euro. Les exportations brésiliennes restent donc encore compétitives par rapport à leurs concurrentes.

Les prix des porcelets stagnent, les coches se replient

Après une reprise momentanée des cours en septembre, les prix des porcelets stagnent partout en Europe et les naisseurs restent dans une situation difficile
.
Les prix des coches ont poursuivi leur croissance en septembre mais amorcent maintenant un repli. Ils restent toutefois à un niveau élevé, portés par une demande toujours réelle pour les pièces grasses.

Dans un contexte général tendu, amplifié par les soubresauts des places financières et la crise économique sous-jacente, l’offre de porcs suffit à couvrir la demande, peu dynamique. La pression qui s'exerce sur le marché des pièces n’a pas permis au prix du porc de se maintenir. Le décalage dans le temps de la baisse attendue de la production et la faiblesse de la demande pourraient encore peser sur les prix en octobre. Cependant, la diminution de l’offre devrait finir par l’emporter et stabiliser les cours sur la fin d’année.

Notre analyse complète dans Baromètre Porc, la revue économique de l'IFIP.

Pôle Économie IFIP

Pôle Économie IFIP

Articles

Commentaire 31-oct-200831-Oct-2008 il y a 10 ans 19 jours
Commentaire 01-oct-200801-Oct-2008 il y a 10 ans 1 mois 18 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags