Commentaire 28-avr-2006

Fermeté à tous prix La présence de peste porcine classique en Allemagne a entraîné un retrait (en réalité une annulation) des ventes de vif fra...
Vendredi 28 Avril 2006 (il y a 12 ans 6 mois 21 jours)
J'aime

Fermeté à tous prix

La présence de peste porcine classique en Allemagne a entraîné un retrait (en réalité une annulation) des ventes de vif français sur ce marché (essentiellement pour éviter le risque d’ « importer » accidentellement le virus).
Le marché français, privé de cette soupape d’échappement, s’est effondré dans la première semaine d’avril : en deux séances (lundi et jeudi) on a perdu pas moins de 8,7 centimes par kg de carcasse. Depuis ce moment et jusqu’à aujourd’hui, il a encore perdu 2 centimes de plus.

Le cours espagnol est demeuré imperturbable : la baisse de 1 centime au cours de la séance du jeudi 6 (veille de la Semaine Sainte) est anecdotique dans le contexte actuel.

Aujourd’hui, la différence sur le prix net par kilo de carcasse à percevoir par l’éleveur se situe à quelques 19 centimes entre éleveurs français et espagnols ; le prix français est bien sûr inférieur.

Cette situation n’est pas nouvelle; au cours d’autres années, on a constaté des différences de cette taille fin mai ou début juin.. Jusqu’à ce jour, des différences de cette taille n’ont jamais pu persister plus de 2-3 semaines.

Cela fait longtemps que la France est devenu notre premier client à l’exportation ; avec une différence si importante entre les cours de chaque côté des Pyrénées, les flux s’en ressentent et il y a beaucoup de pièces de viandes qui sont stockées en Espagne à cause de l’impossibilité de « défendre » un prix qui correspondrait à notre niveau de prix de carcasse.

Evidemment, cette situation ne peut durer. Nous verrons si la France réagit (avec un mois de mai truffé de jours fériés, cela semble difficile) ou bien si le marché de Lérida s’infléchit à la baisse pour rebondir ensuite.

Parfois, la bonne stratégie consiste à reculer momentanément pour mieux avancer ensuite (comme le disait souvent l’inoubliable cubain J.R. Capablanca qui fut champion du monde d’échecs de 1921 à 1927).

En tout cas, la scène mondiale n’est pas très favorable : récemment, les exportations du Brésil vers la Russie ont été favorisées (les droits de douane russes sont plus faibles pour les marchandises brésiliennes que pour celles d’origine européenne) et les marchés asiatiques (Chine, Hong-Kong, Corée, Japon) se montrent extrêmement apathiques.

Il faudra attendre et voir, même s’il se peut bien que, cette année la courbe des prix ne soit pas parallèle à celle des autres années (sans que cela implique un quelconque pronostic négatif, bien au contraire).

Fleur précoce…fruit sans graine.


Guillem Burset

Articles

Commentaire 10-mai-200610-Mai-2006 il y a 12 ans 6 mois 8 jours
Commentaire 10-avr-200610-Avr-2006 il y a 12 ans 7 mois 8 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags