Commentaire 29-sep-2006

Septembre 2006, l'autre face de la pièce Pour résumer ce qui s'est passé en Septembre, le mieux est de recourir à l'impartialité des chiffres. Le tableau< suivant (prix officiels ...
Vendredi 29 Septembre 2006 (il y a 11 ans 11 mois 21 jours)
J'aime

Septembre 2006, l'autre face de la pièce

Pour résumer ce qui s'est passé en Septembre, le mieux est de recourir à l'impartialité des chiffres.

Le tableau< suivant (prix officiels des différents marchés) est particulièrement démonstratif:

Espagne (€/kg vif) France (€/kg carcasse) Allemagne (€/kg carcasse)
Semaine 34
1,32
1,46
1,75
Semaine 39
1,095
1,227
1,53

En traduisant ces chiffres en différences par kilo de carcasse, nous avons, grosso modo, sur les 5 dernières semaines:

En Espagne, une diminution de prix de 29 - 30 centimes / kg carcasse
En France,
une diminution de prix de 23,30 centimes / kg carcasse
En Allemagne,
une diminution de prix de 22 centimes / kg carcasse

Cela donne l'impression que le niveau de prix des carcasses est comparable au niveau d'eau d'une baignoire dont on a enlevé et caché le bouchon. L'Espagne a récupéré des positions quant à sa compétitivité mais pas suffisamment.

Quand l'été se termine, le Marché Espagnol modère toujours ses prix pour être plus attractif et pouvoir exporter massivement, ce qui devient nécessaire en raison de l'augmentation clasique de l'offre en vif à cette époque de l'année.

La raison ultime de cet affaissement du prix doit être recherchée dans l'effondrement atypique du marché européen (jamais imaginé de cette taille) qui oblige notre marché à céder pour essayer d'augmenter ses parts de marché à l'exportation, incontournable dans un moment où les abattages se déroulent de façon effrénée.

Nous pensons qu'une partie de ces baisses européennes obéissent à une réaction d'auto-défense contre l'agressivité automnale espagnole, comme s'il s'agissait, en employant un terme footballistique d'un "marquage à la culotte". La France, en particulier, semble agir comme si elle adaptait ses cours en anticipant sur les fluctuations espagnoles.

Nous pensons que notre marché est obligé de rester modeste dans ses ambitions à cette époque de l'année; on ne devrait pourtant pas être loin de la dernière étape à la baisse de cette chute effrénée.

La fermeté européenne s'est évaporée comme par enchantement au cours de ce dernier mois, en emportant avec elle l'audacieuse prévision que nous avions faite dans le commentaire précédent (où nous augurions un plancher de notre cours à 1,16 € / kg vif). Pour être franc, nous n'aurions jamais pu prévoir le panorama actuel.

La consommation de viande est atone, en France on abat à tout-va et seule l'Allemagne présente des signes d'offre modérée: cela n'est pas suffisant. Les marchés de l'Est ne concrétisent pas leurs demandes et la réalité s'impose: la Vieille Europe continue à être excédentaire.Espérons que le mois d'Octobre permette de trouver des motivations pour freiner cette hécatombe en spirale.

L'espoir est la dernière des choses à perdre

Guillem Burset

Articles

Commentaire 13-oct-200613-Oct-2006 il y a 11 ans 11 mois 6 jours
Commentaire 15-sep-200615-Sep-2006 il y a 12 ans 4 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags