Commentaire 31-mar-2005

Depuis le 18 février, date du dernier commentaire, le MPB a perdu presque 20 centimes d’euros ! soit 10 à 15 centimes de plus que les principaux pays européens, le Danemark a même gagné 3 centim...
Jeudi 31 Mars 2005 (il y a 13 ans 7 mois 16 jours)
J'aime

Depuis le 18 février, date du dernier commentaire, le MPB a perdu presque 20 centimes d’euros ! soit 10 à 15 centimes de plus que les principaux pays européens, le Danemark a même gagné 3 centimes sur la même période !!!.
On peut vraiment parler aujourd’hui du mal français, les écarts de prix deviennent impressionnants (cf éconoporc).

Dans le dernier numéro de la revue internationale PIG PROGRESS, il est écrit sous le titre « French price pressure persists » (la pression sur le prix du marché français persiste), que l’organisation en conseil agricole COGEDIS de Saint-Thonan évalue à 60% le nombre des éleveurs qui ont perdu de l’argent en 2004, et un déficit moyen de 38000 euros pour un élevage de 188 truies, soit 8 à 9% exprimé en pourcentage du prix de vente. Si l’on compare ce chiffre à celui du Imac que je calcule chaque mois dans la revue Porc Magazine, la perte moyenne des 12 mois de 2004 se situe entre 7 et 8%. Malheureusement pour les producteurs, la réalité dépasse les prévisions.

Les éleveurs subissent une double pression :
- La première sur le prix de marché, cette semaine pascale illustre parfaitement la situation française,
- la deuxième, sur les plus-values liées au contrat de certification mis en place chez de nombreux éleveurs pour se plier aux exigences des consommateurs et de la grande distribution. Ces plus values ont été divisées environ par deux alors que les contraintes engendrées par ces contrats sont maintenant bien en place.Normes d’élevage, normes alimentaires, enregistrements et contrôles, toutes ces mesures ont pourtant contribué à augmenter le prix de revient.

Si tout ce travail n’est pas apprécié à sa juste valeur, pourquoi continuer dans cette voie ?

Ne serait-il pas plus opportun de se tourner davantage vers le marché en vif à l’export ?

Le différentiel de prix avec les principaux pays voisins devrait nous y inciter. Les abatteurs n’auraient alors d’autres choix que de payer le juste prix ou de fonctionner en sous régime avec les problèmes de compétitivité qui en découleraient.


Hilaire Herbert


Vous pouvez réagir à ce commentaire et aux comparaisons des prix payés à l'éleveur sur le forum de discussion

Articles

Commentaire 20-avr-200520-Avr-2005 il y a 13 ans 6 mois 27 jours
Commentaire 24-mar-200524-Mar-2005 il y a 13 ans 7 mois 23 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags