Commentaire de l'IFIP du 5 Août 2012

Le cœur de l’actualité est sans conteste la situation climatique aux Etats-Unis, où la sécheresse a généré une flambée du cours du maïs. Elle a entraîné dans son sillage une hausse du prix du blé,

Mardi 7 Août 2012 (il y a 6 ans 1 mois 17 jours)
J'aime

Situation encore contrastée en Europe

En Espagne, l’offre se réduit, pas tant en volume qu’en tonnage, avec un poids carcasse loin des valeurs habituelles de saison. La demande intérieure se réveille depuis la mi-juillet avec les arrivées des touristes ; cela se traduit par une hausse du prix des pièces et une amélioration de la rentabilité des abattoirs, alors que le prix perçu par les éleveurs (estimations Ifip) reste stable, à 1,70 €/kg.

La stabilité est également de mise au Danemark : l’offre est toujours en net retrait par rapport à 2010 et 2011. Début août, les bonnes exportations, vers l’Asie notamment, entraînent une hausse de 3 ct, se rapprochant de la marque espagnole.

En Allemagne, comme aux Pays-Bas, le prix moyen mensuel de juillet perd 2% par rapport à juin. Mais à la mi juillet, les cours du porc y ont augmenté. L’offre allemande est inférieure à son niveau de l’an passé et la réapparition du soleil dans le nord de l’Europe ranime la demande pour des produits à griller. A cela s’ajoute de meilleures perspectives à l’exportation, tant vers les pays tiers que intra-européenne, ce qui entraîne une lutte entre abatteurs pour obtenir les animaux. Les prix perçus par les éleveurs approchent les 1,60€/kg.

En France, le cours du porc gagne 2%. L’offre est réduite, la demande intérieure meilleure avec une météo plus favorable, mais la croissance du prix depuis la mi juillet est lente, avec la nécessité de la répercuter le long de la filière, sans pénaliser la consommation ni la position française à l’export.

Compétitivité européenne retrouvée sur le marché mondial

Globalement, l’offre se réduit en Europe ; selon la Commission européenne, la consommation de viande devrait baisser, mais la demande mondiale reste vigoureuse, ce qui permet ces nouvelles hausses de cours. Le niveau de prix reste également élevé au Etats-Unis, malgré les récentes baisses, alors que l’Euro ne cesse de reculer face au Dollar américain, favorisant ainsi les exportations européennes. Au Brésil, les opérateurs font état d’une petite amélioration de la demande fin juillet, mais la situation reste critique, malgré des différences régionales.

La demande de la Chine et du Japon reste bonne, elle se tasse un peu en Corée du Sud, tout en restant largement au-delà des niveaux de 2010. Le gouvernement russe et le Président viennent de signer les accords sur l’entrée de la Russie à l’OMC ; l’adhésion sera effective à compter du 22 août. Cela se traduira entre autre par le maintien des quotas, mais libre de droits (15% auparavant).

Nouvelle flambée des matières premières

Mais le cœur de l’actualité est sans conteste la situation climatique aux Etats-Unis, où la sécheresse a généré une flambée du cours du maïs. Elle a entraîné dans son sillage une hausse du prix du blé, déjà sous pression en raison des perspectives moins bonnes que prévues en Russie, alors que le soja est à un niveau déjà record. Dans les semaines à venir, la situation du marché des matières premières sera scrutée de près ; aux Etats-Unis, l’USDA a publié une 1ère révision à la baisse de sa production (+ 2,4% contre 2,6%, initialement.
En Europe, l’Allemagne restera l’arbitre des évolutions de prix, tant que les demandes intérieures seront insuffisantes pour tirer le prix du porc à la hausse, chaque pays cherchant alors à proposer le meilleur tarif à l’exportation. La perspective d’un temps plus ensoleillé sur l’Europe, dans un contexte d’offre réduite et de bonnes exportations, pourrait permettre une hausse dans les semaines à venir.

Notre analyse complète dans Baromètre Porc, la revue économique de l'IFIP.

Pôle Économie de l’IFIP

Articles

Scénario inconnu31-Jul-2012 il y a 6 ans 1 mois 24 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags