Lire cet article dans:

Conseil : Comment améliorer le confort thermique dans les maternités ?

Ce système utilise un petit courant d'air dans le nez de la truie pour améliorer sa sensation thermique.

Pendant l'été, le comportement des truies reflète leur inconfort face aux températures élevées. Cela se traduit généralement par une diminution de l'appétit, ce qui implique une réduction de la consommation d'aliments et une baisse de la production de lait, entraînant des effets négatifs sur les performances des porcelets et la productivité des truies.

Dans les salles de mise bas, on essaye de maintenir deux microclimats différents : un pour les porcelets, qui ont besoin d'environ 30-35°C pendant la première semaine de leur vie, et un pour la truie, qui a besoin d'une température qui devrait idéalement se situer entre 18 et 20°C. Il est très difficile de contrôler et de maintenir la température pour chacune d'entre elles, de sorte que la truie est souvent soumise à des températures bien supérieures à la température recommandée.

Afin de parvenir à cet équilibre, un élevage appelé HoCoTec, situé dans les tropiques colombiens, a mis en place le système FRESHNOSE pour améliorer le confort thermique des truies.

Comment fonctionne le système FRESHNOSE ?

A l'extérieur du bâtiment où se trouvent les truies, une fosse rectangulaire est creusée avec des murs en béton, au-dessus de laquelle un climatiseur est installé pour refroidir l'intérieur , abaissant la température d'environ 30°C à 16-17°C. Un ventilateur extracteur transporte cet air froid à travers un système de tuyaux en PVC. Ces tuyaux sont enterrés pour les protéger des rayons du soleil. Le tuyau principal est de 8'', celui qui se trouve sous les cages est de 3'' et enfin un tuyau de 1,5'' évacue l'air vers le nez de la truie.

Fonctionnement du système Freshnose

Fonctionnement du système Freshnose

Fonctionnement du système Freshnose

Fonctionnement du système Freshnose

Le nombre de climatiseurs nécessaires pour la ou les fosses dépend du nombre de truies et de leur capacité, en tenant compte du fait qu'il faut 20 m³ par truie/heure. Un autre facteur très important, surtout dans les climats chauds, est que les fosses soient protégées de la lumière directe du soleil (par exemple par des arbres), ce qui réduit la consommation d'énergie.

Les bandes de plastique vous permettent de vérifier que le système fonctionne.

Les bandes de plastique vous permettent de vérifier que le système fonctionne.

Grâce à ce système, l’espace où se trouve la tête de la truie a une température de 22°C, alors que dans les autres parties de la cage elle peut avoisiner les 33°C. Cela contribue entre autres à améliorer la sensation thermique des truies, leur consommation d'aliments et les performances de la portée.

Températures prises dans différentes zones de la cage

Températures prises dans différentes zones de la cage

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés