Demande en hausse

La tendance positive observée en Europe ces dernières semaines s’est poursuivie la semaine dernière, quoique de façon plus mesurée.

En Allemagne, le prix de référence a été augmenté de 3 cents tandis que les offres restent faibles et que la reprise de la demande se confirme. Sur le marché de la viande, les pièces comme la longe, les échines ont été valorisées de même que les ventes de jambons vers l’Italie. Comme constatée la semaine passée, la situation sur le marché intérieur s’améliore avec la fin des congés scolaires pour la moitié de la population et la demande des pays tiers est importante avec la montée en puissance des achats chinois à des tarifs à présent plus élevés. Contrairement à l’Allemagne où le 15 août n’est férié que dans quelques villes de certains länder, l’Autriche a vu son activité réduite à 4 jours en raison de la fête de l’Assomption. Toutefois, les offres sont à peine suffisantes pour répondre à une demande de produits à griller à l’occasion du week-end prolongé, conjuguée aux achats chinois en augmentation. De même, la Belgique fait état d’une offre encore faible attestée par une baisse de poids de 4 kg en 2 mois. La demande de porcs est vive également sur le marché belge provenant notamment de pays voisins tels que les Pays-Bas ou l’Allemagne. Dans ce contexte, le prix du kilo vif a augmenté de 2 cents. Au Danemark, le prix d’acompte a progressé de 4 cents.

Dans le sud de l’Europe, les hausses du prix du porc sont toujours d’actualité en Italie, de l’ordre de 4,4 cents. Le contexte est identique aux semaines passées : offres faibles et forte demande.

En Espagne, la cotation avait été fixée pour 2 semaines le jeudi 8 août en raison du férié du 15 août qui offre un peu de répit aux abattoirs en butte à une offre faible. Toutefois, les poids tendent à se stabiliser, les éleveurs cherchant à obtenir des porcs plus lourds. Le marché intérieur enregistre des hausses de prix sur la plupart des pièces. La demande chinoise est forte et s’accompagne de tarifs plus élevés. Le niveau des offres est annoncé assez limité encore une à deux semaines avant la reprise début septembre qui s’accompagnera d’une demande soutenue par les besoins de rentrée et du commerce à l’export.

prix porcs
prix porcs

MPB : + 0,011 euro dans la semaine

Le cours a repris 1,1 cent dans cette semaine où l’activité a été réduite à 4 jours en raison du jeudi 15 août férié. A l’issue de la vente du lundi où l’amplitude de prix n’a été que de 2 millièmes (minimum 1,582 euro et maximum 1,584 euro), le cours a grappillé 1 millième d’euro sur la moyenne précédente et ce, malgré les 1 275 invendus refusés par les groupements vendeurs. Le mercredi 14 août, c’est 5 456 porcs qui ont été invendus et le cours a repris 1 cent à 1,593 euro. L’activité sur la zone Uniporc Ouest a été bonne malgré les 4 jours d’abattage et s’est élevée à 308 989 porcs et les poids ont repris 221g à 93,6 kilos (en 2018, la semaine du 15 août avait vu 305 000 porcs abattus pour des poids à 93,08 kg).

Articles

Meilleure demande sans excès d’offres27-Aoû-2019 il y a 1 mois 17 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags