Dernière semaine de stabilité des cours ?

L’activité des abattoirs européens est à présent au maximum car l’approvisionnement en porcs se fera difficilement à des tarifs moins avantageux dans les jours qui viennent.

En effet, sur le marché directeur allemand, l’offre de porcs se resserre de plus en plus, en atteste la chute des poids de 500 g au cours de la 3ème semaine de janvier. Cette baisse de l’offre s’oppose toutefois à une demande toujours faible ce qui est à l’origine de la nouvelle reconduction du prix à la production, pour la quinzième semaine consécutive. Le marché de la viande reste largement approvisionné comme traditionnellement à cette période de l’année, les entreprises de transformation soutiennent la demande de viande de porc et la congélation à faibles coûts reste de rigueur. A l’inverse de la semaine précédente, cette stabilité du prix a été unanime dans les pays du nord de l’Europe, malgré un niveau d’offre supérieur aux besoins du marché de la viande, très largement pourvu. En Belgique, le marché de la viande reste sous pression avec des baisses de prix sur les longes et le jambon. Sur le marché de l’offre, les poids restent très lourds malgré une intense activité du secteur d’abattage. En Autriche, l’offre est particulièrement étoffée et s’explique aussi par une bonne croissance et de bonnes performances en élevage moins contrariées par les conditions climatiques hivernales que les années passées. De grandes quantités de viande sont à présent stockées en prévision d’une demande accrue sur les marchés tiers dans les mois qui viennent.

En Espagne, où le cours du porc a été également reconduit, les abattoirs travaillent au maximum de leur capacité pour absorber une offre pléthorique. Comme pressentie au nord de l’Europe, la longue période de stabilité des cours touchera bientôt à sa fin et fournit une dernière occasion aux abattoirs de s’approvisionner à de bas prix. En raison de l’intense activité, les poids reculent à présent (-500 g) mais restent élevés et surpassent ceux de la même semaine 2018 de près de 400g.

Le marché italien est en équilibre « positif » car la demande est bonne tandis que l’offre de cette seconde partie du mois est en régression.

mpb
mpb

MPB : + 0,4 cent lundi, + 0,2 cent jeudi

Les 6 millièmes perdus la semaine précédente ont été récupérés entre les 2 dernières séances hebdomadaires pour un prix moyen à 1,171 euro. L’attitude de certains outils laisse supposer des besoins à présent plus importants tandis que les entreprises, dont une partie de l’activité est dirigée vers l’export, font état d’une demande ralentie sur des marchés particulièrement concurrencés. L’activité sur la zone Uniporc Ouest à 381 361 porcs témoigne d’une offre toujours forte, typique d’un mois de janvier, mais la baisse des poids de 90 g se poursuit pour s’établir à 96,76 kilos, soit 630 g au-dessus des poids moyens de la même semaine 2018 (96,16 kg). La baisse continue des poids cache toujours des retards importants par endroits où la fluidité est encore loin d’être d’actualité. Par ailleurs, le fléchissement de la production, entamée dès le second semestre 2018, se poursuit, puisque à comparaison égale, sur 4 semaines, les abattages sont inférieurs de 1,1% comparés à ceux de la même période 2018.

Articles

L'importance du lien et de sa qualité04-Fév-2019 il y a 2 mois 16 jours
Offres en abondance22-Jan-2019 il y a 2 mois 29 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags