Détection des chaleurs (I)

La détection des chaleurs sera l'un des points clefs dans la conduite d'un élevage. Cela ne sert à rien que la truie vienne en chaleurs si nous ne savons pas reconnaître ce moment.

Mercredi 2 Janvier 2008 (il y a 10 ans 9 mois 13 jours)
J'aime

On peut avoir les meilleures installations du monde, appliquer le meilleur plan d'alimentation dans une maternité et stimuler mieux que personne nos truies mais rien de tout cela ne nous sert si nous ne sommes pas capables de détecter les chaleurs.
La détection des chaleurs sera l'un des points clefs dans la conduite d'un élevage. Cela ne sert à rien que la truie vienne en chaleurs si nous ne savons pas reconnaître ce moment.

Détecter les chaleurs est important puisque lors de cette période :

• La truie se laisse inséminer.

• La truie ovule pendant les chaleurs

• Pendant l'ovulation entre 10 et 25 ovules sont libérés.

Le phénomène de l'ovulation

Les truies, comme la majorité des mammifères femelles, ont une cyclicité dans la production d'ovules. Les ovules ne sont rien de plus que “des porcelets en puissance” produits par les ovaires.

C'est précisément à ce moment que la présence de spermatozoïdes est nécessaire pour qu'ils réalisent la fécondation.

Cela se produit avec 10-25 ovules. Jusqu'ici c’est le travail de la truie mais, pour nous, il nous reste le plus difficile: savoir si la truie est en chaleurs ou non pour pouvoir laisser les spermatozoïdes du verrat « faire leur travail ».

Il existe seulement 2 méthodes pour la détection des chaleurs, les deux basées sur la présence du mâle :

- L'utilisation du verrat,

- Le test de pression sur le dos.

Erreurs dans la détection du début des chaleurs

Nous développerons plus loin les deux méthodes de détection mais nous verrons auparavant quelles sont les erreurs les plus fréquentes dans la détection des chaleurs :

- Une détection des chaleurs trop tardive après le sevrage. Dans ce cas nous n'avons pas fait une bonne stimulation de la truie, soit que la truie n'est pas venue en chaleurs, soit que nous ne l'avons pas vue.

- Une détection des chaleurs pas assez fréquente. La stimulation et la détection devraient être des travaux journaliers en élevage. Il faut considérer que nous travaillons avec des animaux et la biologie n'est pas une science exacte.

- Une détection des chaleurs sans utiliser le verrat. Dans certains élevages dans lesquels il existe déjà un personnel avec beaucoup d'expérience, et pour gagner du temps, la détection est faite sans le verrat. Ce ne sera pas seulement mauvais pour la stimulation de la truie, mais ce sera néfaste pour la détection des chaleurs.

- Une détection des chaleurs avec le verrat seulement. Même si le verrat est très bon, si nous ne sommes pas présents et si nous n'identifions pas les truies qui viennent en chaleurs, cela ne servira à rien.

- Une détection des chaleurs en lot important. Si nous faisons la détection dans un enclos et si le groupe est trop important, nous pouvons non seulement avoir des difficultés pour voir les truies qui sont en chaleurs mais aussi le verrat peut arriver à être « intimidé ».

- Des truies soumises avec des truies dominantes. En faisant la détection en groupe, on peut aussi se trouver face à la hiérarchisation qui s'établit au sein de tout groupe de porcs : cela nous joue alors un tour en ne permettant pas bien aux truies les plus soumises d’exprimer les chaleurs.

- Le contact continu avec le verrat. Nous l'expliquions dans un chapitre précédent, l'effet du verrat est bon s'il est fractionné (êtes vous d'accord avec l'effet eau de Cologne ?)

Détecter les chaleurs sera une tâche compliquée, mais à la fois la plus nécessaire dans un élevage.

Articles liés

Articles

Détection des chaleurs (I) : Commentaire sur l'article17-Jan-2008 il y a 10 ans 8 mois 28 jours
Venue en châleur : Commentaire sur l'article18-Déc-2007 il y a 10 ans 9 mois 27 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags