Détermination de l'espace dans les bâtiments de post-sevrage et d'engraissement

Il existe beaucoup de bibliographie concernant les effets de l'espace alloué aux porcs sur leurs performances en post-sevrage et en engraissement. La première compilation de données a été faite...

Mardi 24 Février 2004 (il y a 14 ans 9 mois 25 jours)
J'aime


Il existe beaucoup de bibliographie concernant les effets de l'espace alloué aux porcs sur leurs performances en post-sevrage et en engraissement. La première compilation de données a été faite par Kornegay et Notter (1984). Dans leur revue bibliographique, ils suggèrent que plus l'espace par porc diminue, plus les effets sur le G.M.Q. et l'ingéré d'aliment sont importants, avec une incidence moins prévisible sur l'indice de consommation.

Le problème pour les producteurs nord-américains est que cette revue de Kornegay et Notter ne concerne pas des porcs engraissés à des poids supérieurs à 100 kg à l'abattage. Maintenant, les poids d'abattage sont très supérieurs à 100 kgs aux Etats-Unis. Par exemple, dans la semaine 50 de l'année 2003, le poids moyen vif de 409.000 jeunes porcs castrés et femelles envoyés à l'abattoir dans l'Iowa et le Minnesota a été de 121,9 kg.

Depuis 1984, il existe plusieurs études ayant examiné l'effet de l'espace disponible pour des poids supérieurs (NCR-89, 1993; Brumm et NCR-89, 1996). D'autre part, les conséquences économiques de l'espace disponible doivent être prises en compte et actualisées (Powell et Brumm, 1992; Powell et al., 1993).
En général, l'industrie porcine nord-américaine recherche l'équilibre entre les réductions de performances et l'économie du flux des bâtiments en utilisant des cases totalement en caillebotis à raison de 0,69 m2/porc.

Cependant, des recherches récentes reposent la question en tenant compte que la réponse est variable selon les nombreux systèmes de production existant. Par exemple, Brumm et al. (2001) suggèrent que l'espace nécessaire peut dépendre du moment où se forme le groupe social (compagnons de case). L'étude examina l'interaction entre l'espace en sevrage et l'assignation d'espace en engraissement dans le cas où les porcs sont transférés du sevrage en engraissement à 20 kg environ. Quand les porcs sont mélangés et quand des nouveaux groupes sociaux sont crées après le transfert dans les bâtiments d'engraissement, ils répondirent à la restriction d'espace en réduisant l'ingéré d'aliment et le GMQ (Tableau 1). En revanche, quand les groupes sociaux étaient maintenus stables (cases de porcs transférées sans mélange), la quantité d'espace n'avait pas d'effet sur le GMQ, l'ingéré d'aliment ou l'indice de consommation (Tableau 2).

Brumm et al. (2001) arrivèrent à la conclusion que la littérature existante sur les effets de l'espace disponible (comme celle de Kornegay de Notter, 1984) décrivait des études où les porcs étaient mélangés au début de l'expérimentation pour créer des groupes sociaux uniformes. Cependant, beaucoup de systèmes de production permettent de maintenir l'identité de la case en transférant des cases entières du sevrage à l'engraissement et il se peut qu'il n'y ait pas dans la réalité un effet aussi drastique que celui décrit dans la littérature.

Tableau 1. Interaction entre l'espace disponible en post-sevrage et en engraissement en mélangeant les porcs au transfert, Brumm et al., 2001.

Espace (m2/porc)
Valeurs de p
Post-Sevrage
0,16
0,25
PS.
Engr.
Engraissement
0,56
0,78
0,56
0,78
Poids vif (kg)
Sevrage
6,6
6,6
Fin PS
19,4
20,9
<0,001
GMQ (g)
PS
364
408
<0,001
Engraissement
817
849
781
867
<0,001
GMQ en engraissement (kg)
2,533
2,589
2,465
2,665
0,002


Tableau 2. Interaction entre l'espace disponible en post-sevrage et en engraissement en ne mélangeant pas les porcs au transfert Brumm et al., 2001.

Espace (m2/porc)
Valeurs de p
Post-Sevrage
0,16
0,25
PS.
Engr.
Engraissement
0,60
0,74
0,60
0,74
Poids vif (kg)
Sevrage
5,4
5,4
Fin PS
21,4
22,7
0,001
GMQ (g)
PS
403
430
0,001
Engraissement
821
821
827
831
NS
GMQ en engraissement (kg)
2,386
2,419
2,398
2,443
0,023

Articles

Bien-être pendant le transport et qualité de la viande (I)10-Jan-2005 il y a 13 ans 11 mois 9 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags