Lire cet article dans:

Diagnostic de laboratoire : Mycoplasma hyopneumoniae

Quelles méthodes de diagnostic de laboratoire puis-je utiliser pour diagnostiquer M. hyo ? Laquelle dois-je choisir en fonction de la situation ? Comment interpréter les résultats ?

Essais disponibles :

Anatomopathologie (autopsie)

  • Inspection visuelle des lésions pulmonaires.
Figure 1. Image montrant la consolidation cranioventrale classique associée à Mycoplasma hyopneumoniae (non pathognomonique) et à de nombreuses autres infections bactériennes, ainsi qu'à certaines infections par le virus de la grippe A.

Figure 1. Image montrant la consolidation cranioventrale classique associée à Mycoplasma hyopneumoniae (non pathognomonique) et à de nombreuses autres infections bactériennes, ainsi qu'à certaines infections par le virus de la grippe A.

  • Avantages :
    • Facile à faire.
    • On peut évaluer les infections tardives chez les porcs envoyés à l'abattoir.
  • Inconvénients :
    • N'est pas un diagnostic pathognomonique ; bien d'autres causes possibles.
    • Nécessite une autre confirmation diagnostique.

Culture bactérienne

  • Isolement d'organismes vivants à partir de tissus présentant des lésions ou de lavage broncho-alvéolaire.
  • Types de prélèvements : poumon ou lavage broncho-alvéolaire.
  • Avantages :
    • Critère de référence.
    • Les porcs peuvent être testés positifs pendant 7 à 8 mois (longue période de colonisation).
  • Inconvénients :
    • Nécessite un milieu de culture spécial (milieu Friis).
    • Uniquement disponible dans très peu de laboratoires.
    • Cher.
    • Très difficile à cultiver (beaucoup de faux négatifs).

Immunohistochimie (IHC)

  • Détecte la présence d'antigène bactérien.
  • Type d'échantillon : tissu pulmonaire.
  • Avantages :
    • Détecte les bactéries sur le site de la lésion (bonne preuve de causalité).
    • Les porcs peuvent être testés positifs pendant 7 à 8 mois (longue période de colonisation).
  • Inconvénients :
    • Il faut envoyer LE bon échantillon de tissu - le tissu pulmonaire doit contenir une section transversale des voies respiratoires (cellules épithéliales bronchiques).
    • Nécessite un nombre de bactéries significativement plus élevé que la PCR.
    • N'évalue qu'une petite quantité de tissu.
Figure 2. Bon échantillon de tissu pulmonaire pour l'histopathologie avec présence de voies respiratoires (cercles ronds blancs) dans la coupe transversale.

Figure 2. Bon échantillon de tissu pulmonaire pour l'histopathologie avec présence de voies respiratoires (cercles ronds blancs) dans la coupe transversale.

Anticorps fluorescents (FA)

  • Détecte la présence d'antigène bactérien.
  • Type d'échantillon : tissu pulmonaire.
  • Avantages :
    • Détecte le virus sur le site de la lésion (bonne preuve de causalité).
    • Les porcs peuvent être testés positifs pendant 7 à 8 mois (longue période de colonisation).
  • Inconvénients :
    • Il faut envoyer LE bon échantillon de tissu - le tissu pulmonaire doit contenir une coupe transversale des voies respiratoires (cellules épithéliales bronchiques) (Figure 2).
    • Nécessite un nombre de bactéries significativement plus élevé que la PCR
    • Névalue qu'une petite quantité de tissu.

Polymerase chain reaction (PCR)

  • Détecte la présence de séquences d'acide nucléique (ADN) bactériennes spécifiques.
  • Types de prélèvements : poumon, écouvillonnage (nasal, laryngé, trachéobronchique ou bronchique) ou lavage bronchoalvéolaire.
  • Avantages :
    • Très haute sensibilité (peut détecter de petites quantités de bactéries)
    • Plusieurs échantillons peuvent être regroupés pour augmenter la sensibilité du test en faisant un diagnostic d'élevage .
    • Les porcs peuvent être testés positifs pendant 7 à 8 mois (longue période de colonisation).
    • Coût modéré.
  • Inconvénients :
    • Ne démontre pas la maladie.
    • Les fluides oraux sont un mauvais type d'échantillon (beaucoup de faux négatifs)

Tableau 1 : Résumé schématique de la recherche et des résultats de terrain sur la sensibilité de différents types d'échantillons pour les tests PCR de Mycoplasma hyopneumoniae.

Sensibilité relative Pooling*
Fluides oraux - Non
Ecouvillon nasal + Variable
Ecouvillon laryngé ++ Bénéfique
Ecouvillon trachéobronchique ++ Bénéfique
Ecouvillon boronchique +++ Bénéfique
Lavage broncho-alvéolaire ++ Non
Tissu pulmonaire ++++ Oui

* Le pooling ou regroupement d'échantillons peut être bénéfique pour augmenter la sensibilité du diagnostic lors de la réalisation d'un diagnostic d'élevage ; pas d'un seul porc.

Test immuno-enzymatique (ELISA)

  • Recherche la présence d'anticorps.
  • Type d'échantillon : sérum.
  • Avantages :
    • Les animaux restent positifs longtemps.
    • Il peut être utilisé dans les cas chroniques.
  • Inconvénients :
    • Les anticorps spécifiques et le moment de la détection peuvent varier légèrement entre les divers kits commerciaux disponibles.
    • Ne fait pas la différence entre les anticorps maternels et les anticorps d'exposition.
    • Le niveau d'anticorps n'est pas en corrélation avec la protection.
    • La vaccination n'induit pas de séroconversion (très dépendante du vaccin et du test utilisé).
    • De nombreux porcs infectés ne séroconvertissent pas.
    • Les anticorps ne sont pas toujours détectés pendant toute la période d'infection.
    • Une certaine réactivité croisée avec d'autres mycoplasmes, en particulier M. flocculare, qui n'est pas pathogène et se trouve couramment chez les porcs.

Interprétation des résultats:

Anatomopathologie :

  • Positif : Une maladie pulmonaire macroscopique peut fournir un diagnostic possible.
  • Négatif : Les premiers cas ne présentent généralement pas de lésions pulmonaires étendues.

Culture bactérienne :

  • Positif : Confirme la maladie.
  • Négatif : Négatif, la bactérie n'est pas détectée si le test est effectué longtemps après l'infection ou s'il y a eu utilisation d'antibiotiques, ou si elle ne peut tout simplement pas se développer en raison de la prolifération d'autres bactéries (présente mais très difficile à cultiver).

IHC :

  • Positif : Des bactéries sont présentes sur le site de la lésion.
  • Négatif : Négatif ou infection trop ancienne pour détecter la bactérie ou animal préalablement traité avec des antibiotiques.

FA:

  • Positif : Des bactéries sont présentes sur le site de la lésion.
  • Négatif : Négatif ou infection trop ancienne pour détecter la bactérie ou animal préalablement traité avec des antibiotiques.

PCR :

  • Positif : Des bactéries sont présentes ; cela ne confirme pas la maladie.
  • Négatif : Négatif ou infection trop ancienne pour détecter la bactérie ou animal préalablement traité avec des antibiotiques.

ELISA :

  • Positif : Anticorps maternels ou exposition antérieure (généralement 3 à 8 semaines après l'exposition) à un vaccin ou à des bactéries de terrain.
  • Négatif : Négatif ou infection qui ne stimule pas la séroconversion ou qui est trop récente pour être détectée (prend généralement 3 à 8 semaines après l'exposition).

Scénarios

Porcs charcutiers atteints de toux chronique :

  • Autopsie d'1 à 3 porcs récemment morts ou euthanasie des porcs qui toussent. Évaluer macroscopiquement les poumons pour rechercher la consolidation cranioventrale. Recueillir plusieurs morceaux de poumon (s'assurer d'inclure les voies respiratoires dans l'échantillon) et les fixer dans du formol pour IHC ou FA.
  • Le pourcentage de poumons présentant des lésions est directement lié à l'impact économique de la maladie.

Confirmer que les animaux de remplacement sont négatifs en Mycoplasma hyopneumoniae

  • S'assurer qu'il n'y a aucun signe clinique de toux.
  • Recueillir au moins 30 échantillons aléatoires de sérum du cheptel de remplacement et les analyser par ELISA.

Surveiller l'excrétion sur le remplacement avant son introduction dans un élevage de truies positifs ou négatifs

  • S'assurer qu'il n'y a aucun signe clinique de toux.
  • Prélever au moins 30 échantillons aléatoires par écouvillonnage laryngé du cheptel de remplacement. les mélanger par groupes de 5 ou 6 et les analyser par PCR.

Consultez le ”guide des maladies” pour plus d’informations

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

La boutique spécialiste en élevage porcin
Conseil et service technique
Plus de 120 marques et fabricants

tags