Distribution géographique du PCV2 et de la MAP

Le PCV2 est considéré comme un virus ubiquiste, puisqu'il a été détecté chez des porcs de tous les pays où on l’a recherché. C'est pourquoi, il n'est pas exagéré d'affirmer que le PCV2 se trouve chez les porcs du monde entier.

Mercredi 1 Octobre 2008 (il y a 10 ans 2 mois 13 jours)
J'aime


Distribution mondiale du PCV2 et de la MAP

Le PCV2 est considéré comme un virus ubiquiste, puisqu'il a été détecté chez des porcs de tous les pays où on l’a recherché. C'est pourquoi, il n'est pas exagéré d'affirmer que le PCV2 se trouve chez les porcs du monde entier.

Logiquement, la MAP (Maladie d'Amaigrissement du Porcelet) a été décrite sur tous les continents, y compris en Océanie. Cependant, la MAP n’a pas encore été décrite dans la totalité des pays de différents continents. Soit parce qu’elle ne s’y trouve effectivement pas (ce qui implique qu’une surveillance active ait fourni des résultats négatifs), soit parce qu’elle n’a pas été recherchée.


Le PCV2 dans les autres espèces


Seuls le porc domestique et le sanglier ont été identifiés comme réceptifs au PCV2.

L’infection par le PCV2, comme la forme clinique de la MAP ont été décrites chez le porc domestique (Sus domesticus) ainsi que chez le sanglier (Sus scrofa). Il est possible que d’autres espèces sauvages de la famille des Suidae soient aussi sensibles à l’infection, mais cela n’a pas été démontré formellement.

Concernant les espèces “non porcines” (domestiques ou sauvages), l’infection naturelle par le PCV1 ou le PCV2 n’a été identifiée dans aucune étude. Des analyses ont été réalisées en sérologie (plus rarement en PCR) chez le : chien, chat, brebis, chèvre, cheval, bovin, lapin, rat, souris, poulet et l’espèce humaine (y compris des personnes à haut risque théorique d’infection comme pourraient l’être les vétérinaires). Aucune n’a identifié d’infection active.

Il existe cependant une publication où un “circovirus bovin” est évoqué, mais il s’agit d’une étude très limitée, où son existence n’est pas clairement démontrée. Cette étude est actuellement considérée comme biaisée.
Une autre publication, allemande, avait décrit une sérologie positive au PCV1 chez l’homme (à cette époque, il était appelé le PCV car le PCV2 n’était pas encore connu). Cependant, cette étude n’a pas trouvé confirmation dans des travaux postérieurs.


Quelle est la dynamique d'infection par le PCV2 dans un élevage ?

La dynamique d’infection par le PCV2 dans des élevages avec et sans MAP a été étudiée au travers de profils sérologiques et de profils PCR. Dans les deux cas, il s’agit de détecter une exposition au PCV2 dans des échantillons stratifiés selon l’âge (voir la rubrique “techniques de diagnostic”).

Quel que soit le statut “clinique” de l’élevage, les porcelets reçoivent des anticorps maternels (et des cellules de l’immunité) par le colostrum. Leur persistance dans le sang du porcelet varie de 4 à 10 semaines. Du fait de leur exposition au virus excrété par les autres animaux de l’élevage, leur séroconversion se produit à partir de 8-14 semaines de vie (pour une infection entre les 6 et 12 semaines d’âge). Des travaux très récents montrent toutefois que c’est l’exposition très précoce, dès les premières semaines de vie, qui est cruciale pour le développement ultérieur de MAP clinique.


La cinétique des anticorps est relativement homogène et prédictible (courbe typique d’infection par un virus*), mais au sein d’un élevage donné, la dynamique de détection du PCV2 peut être très erratique. Par exemple, les analyses peuvent révéler une infection chez de très jeunes porcs et la détection du virus dans pratiquement tous les groupes d’âge (graphique A) ou bien un pic d’infection dans un groupe d’âge et la détection du PCV2 de façon sporadique dans d’autres classes d’âge (graphique B). Entre ces deux extrêmes, toutes les situations se rencontrent sur le terrain.

Elevages atteints de MAP avec problèmes cliniques entre 10 et 14 semaines de vie
Dynamique de l'infection par le PCV2
Elevage A : une proportion significative de porcs est infectée depuis la première semaine de vie, et pratiquement 100 % des animaux maintiennent une infection persistante au moins jusque 12 à 22 semaines d’âge.
Elevage B : une proportion très élevée de porcs est infectée autour de la semaine.12. Cet élevage ne présentait pas de porcs infectés par le virus dans les 4 premières semaines d’âge.


Il faut mettre en évidence, comme il a été expliqué dans le chapitre « diagnostic », que la dynamique d'infection par le PCV2 dans élevage atteint de MAP peut être très similaire à celle d'un élevage sans la maladie. C’est le niveau de la virémie qui diffère entre ces deux situations

Dans des conditions de terrain, le PCV2 est détecté (par PCR) sur le sérum de porcs au moins jusqu’à 28 semaines d’âge ; mais il n’est pas clairement établi si la virémie est continue ou intermittente.

Lors d’inoculations expérimentales, le génome du PCV2 a été détecté dans des tissus de porcs jusqu’à 125 jours après l’inoculation.

L’ensemble de ces éléments pourrait indiquer qu’il existe une infection persistante par le PCV2 chez le porc.

La PCR permet de détecter le génôme du PCV2, ce qui est idéal pour l'étude de la dynamique d'infection ; cependant, elle n'a pas d'utilité pratique pour le diagnostic de MAP.

* Présence d’anticorps colostraux qui disparaissent après le sevrage, fenêtre immunologique de quelques semaines, et infection naturelle postérieure avec séroconversion de pratiquement tous les animaux (généralement en PS ou en engraissement).

Adaptée à la situation française et actualisée par les Drs JB Herin,N. Bridoux et F. Joisel

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags