Lire cet article dans:

Élimination des antibiotiques et de l'oxyde de zinc de l'aliment (1/2) : comment, quand et pourquoi

Si votre motivation pour arrêter d'utiliser des antibiotiques et de l'oxyde de zinc dans les aliments est de vous conformer à la réglementation, repensez-y. Qu'implique l'élimination du médicament dans l'aliment ?

Le nouveau règlement sur les médicaments vétérinaires et le ZnO qui doit être mis en œuvre en 2022 représente un défi majeur pour l'industrie porcine de l'UE. Mais ce règlement est aussi l'occasion de repenser nos élevages et de les pousser vers l'excellence. Dans ces 2 articles, nous aborderons certains des points que nous considérons importants à revoir dans tout élevage qui souhaite éliminer le médicament dans l'aliment tout en améliorant ses performances productives.

Pourquoi voulez-vous arrêter d'utiliser des antibiotiques et de l'oxyde de zinc dans l'aliment ?

Si votre réponse est « se conformer à la législation »… pensez autrement. Le traitement médicamenteux dans l'aliment existe pour résoudre un problème, elle ne doit pas faire partie de la gestion habituelle d'un élevage porcin. Oui, il est plus facile et moins cher d'utiliser des antibiotiques que de résoudre le problème sous-jacent, mais c'est aussi un piège à long terme. Les élevages qui utilisent moins ou n'utilisent pas d'antibiotiques ou de ZnO dans les aliments ont de meilleurs résultats que ceux qui en utilisent. On peut le lire à l'envers : ceux qui ont plus de problèmes (et ont des performances moins bonnes) doivent utiliser plus d'antibiotiques et de ZnO. Cependant, quiconque visite régulièrement les élevages sait que ce n'est pas le cas. L'utilisation de médicaments pour résoudre les problèmes devient une habitude, et l'abandon des médicaments dans l'aliment est difficile, coûteux et nécessite beaucoup de travail d'équipe. Cependant, à long terme, cela en vaut la peine.

Figure 1. Données de 60 élevages montrant une diminution du gain moyen quotidien et une augmentation de la mortalité dans les élevages qui utilisent plus d'antibiotiques. Le nombre d'aliments médicamenteux est 1 = aliment démarrage, 2 = aliment démarrage + prè-sevrage, 3 = aliment démarrage + prè-sevrage + sevrage, 4 = aliment démarrage + prè-sevrage + sevrage + croissance.

Figure 1. Données de 60 élevages montrant une diminution du gain moyen quotidien et une augmentation de la mortalité dans les élevages qui utilisent plus d'antibiotiques. Le nombre d'aliments médicamenteux est 1 = aliment démarrage, 2 = aliment démarrage + prè-sevrage, 3 = aliment démarrage + prè-sevrage + sevrage, 4 = aliment démarrage + prè-sevrage + sevrage + croissance.

Qu'est-ce que l'élimination des médicaments dans l'aliment implique ?

Chez Teagasc, nous travaillons avec les éleveurs sur l'élimination des médicaments dans l'aliment depuis 5 ans. Dans la plupart des cas, l'élimination n'a pas conduit à des situations dramatiques, cependant, l'élevage doit passer par un processus d'adaptation. Des épidémies se produiront de temps en temps et des ajustements devront être apportés au nettoyage, à la conduite, aux vaccinations et à d'autres domaines. En général, cela dure généralement 1 à 2 ans, après quoi l'élevage aura de bien meilleures performances que lorsqu'il utilisait l'aliment médicamenteux. Les paragraphes suivants incluent certaines des choses que nous avons apprises en travaillant avec des éleveurs irlandais. Espérons que cela vous aidera.

Tout d'abord, adopter le bon régime

Il serait juste de dire que les progrès actuels dans la conduite des porcelets ont assez bien résolu le problème de l'anorexie post-sevrage. Oui, après le sevrage, les porcelets mangent toujours moins qu'ils ne pourraient, mais la connaissance de l'alimentation complémentaire et des compléments laitiers, le retard de l'âge au sevrage et l'amélioration des installations ont permis de minimiser ce problème dans une large mesure. Si l'anorexie est toujours un problème dans votre élevage, parlez-en à votre nutritionniste et passez en revue vos protocoles de conduite.

Cela peut sembler étrange, mais nous suggérons également d'ignorer la santé intestinale. Nous ne disons pas que la santé du système digestif n'est pas importante, mais souvent, lorsque nous nous concentrons sur la santé intestinale, nous oublions qu'il y a un animal autour de l'intestin. Oui, il est important de créer un bon environnement intestinal, de réduire les protéines, d'acidifier... mais la nutrition va au-delà de l'intestin. Au sevrage, le porcelet perd sa principale source de nutriments, il y a donc un épuisement rapide de certaines vitamines et minéraux, comme le zinc, et les besoins en acides aminés changent pour alimenter la réponse immunitaire. L'alimentation va au-delà de l'animal lui-même, influençant même les populations microbiennes de l'environnement. À quand remonte la dernière fois que vous avez vu un élevage qui a fourni le "creep feed" dans des mangeoires sales et remplies de mouches ?

Ensuite, définissons le vrai problème

Une partie de la « magie » des aliments médicamenteux réside dans le fait qu'ils résolvent plus d'un problème de santé dans l'élevage. Dans de nombreux élevages, vous avez sûrement entendu dire qu'ils traitaient pour contrôler la diarrhée (ou c'est ce qu'ils disent) et que soudainement ils ne peuvent pas éliminer le médicament car ils n'ont aucun moyen de contrôler la méningite. N'y avait-il pas de la méningite lorsqu'ils ont commencé à traiter contre la diarrhée ? Un protocole de diagnostic proactif, de bons enregistrements et un examen du programme de vaccination sont essentiels.

Gardez la foi, ça viendra

Un commentaire que nous avons souvent entendu de la part d'éleveurs qui ont réussi à éliminer les aliments médicamenteux est que « les porcelets font des selles un peu molles la première semaine après le sevrage, et alors ? » Ces éleveurs vous diraient de tenir bon et d'éviter la tentation de revenir au traitement. Vous aurez un problème de temps en temps, mais vous apprendrez à le gérer. En général, ce serait ce qu'un éleveur appelle un mauvais lot et avec l'expérience, vous le reconnaîtrez et anticiperez le problème. Chez les naisseurs-engraisseurs, c'est plus facile car vous avez accès aux porcelets qui arrivent en post-sevrage. Sur les sites 2 ou 3, il faudra un peu plus de communication entre les sites.

Figure 2. Lorsque vous retirez l'aliment médicamenteux, y compris le ZnO, vous remarquerez que les selles sont plus foncées et plus molles. Il durera une semaine après le sevrage. Cependant, s'il n'y a pas de germes, cela passera et les porcelets rattraperont leur retard. Les tubes montrent des matières fécales au sein d'un même élevage avec (Z) et sans ZnO (C) 6 jours après le sevrage.

Figure 2. Lorsque vous retirez l'aliment médicamenteux, y compris le ZnO, vous remarquerez que les selles sont plus foncées et plus molles. Il durera une semaine après le sevrage. Cependant, s'il n'y a pas de germes, cela passera et les porcelets rattraperont leur retard. Les tubes montrent des matières fécales au sein d'un même élevage avec (Z) et sans ZnO (C) 6 jours après le sevrage.

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

La boutique spécialiste en élevage porcin
Conseil et service technique
Plus de 120 marques et fabricants

tags