Lire cet article dans:

Établir le jour 0 dans les cas de Mycoplasma hyopneumoniae : Qu'est-ce que c'est et à quoi cela sert-il?

L'établissement du Jour 0 est une étape cruciale dans les programmes de contrôle et d'élimination des maladies et doit être fait avec soin par les professionnels de la santé porcine.

Vendredi 22 Juin 2018 (il y a 5 mois 19 jours)
J'aime

Le jour 0 est une expression couramment utilisée dans le contrôle et l'élimination des maladies porcines. Cependant, il n'existe pas de définition standard du jour 0 pour toutes les maladies ou pathogènes. Dans cet article, nous offrons une définition et des instructions pour son application en utilisant Mycoplasma hyopneumoniae (M. hyopneumoniae) comme exemple.

En général, on peut supposer que le jour 0 est un concept auto-explicatif, qui n'a pas besoin de clarification supplémentaire mais, en étant si simple, il peut être appliqué dans différents scénarios et donc générer de la confusion.

Le jour 0 marque le début officiel d'une stratégie de lutte contre une maladie, appliquée comme mesure de contrôle régulière ou visant à l'élimination d'une maladie dans l'élevage. A partir de ce jour, l'horloge commence à compter et toute la logistique du programme de contrôle est comptée et organisée autour de ce calendrier. Normalement, le jour 0 marque le début de la fermeture de l'exploitation, qui est l'événement qui affecte le plus la gestion de l'élevage de reproductrices pendant l'éradication. La fermeture de l'élevage signifie qu'il ne rentrera plus de cochettes sur une période déterminée (généralement plusieurs mois), ce qui conduira inévitablement au vieillissement de l'élevage, et réduira la flexibilité au moment de décider d'éliminer les truies.

La fermeture de l'élevage s'entend comme une méthode qui permet la modification du statut sanitaire de l'élevage en arrêtant l'introduction d'individus potentiellement sensibles dans une population dans laquelle il y a circulation de l'agent pathogène. Les programmes de fermeture de l'élevage dépendent du pathogène spécifique, car ils sont basés sur les caractéristiques épidémiologiques de chaque agent infectieux. Il est important de savoir que la durée de la fermeture dépend généralement de la persistance du pathogène. Idéalement, la fermeture de l'exploitation permettra, avec une marge de temps, à la population d'être infectée, de développer la maladie, de récupérer et de mettre fin à la période d'excrétion.

Dans l'exemple de l'élimination de M. hyopneumoniae, le jour 0 fait référence à la date à laquelle les nullipares (figure 1) d'un élevage ont été confirmées comme étant exposées à la forme vivante de l'agent pathogène. Cette déclaration contient de nombreux points qui peuvent être variables ou qui doivent être définis et, par conséquent, ils sont discutés ci-dessous:

  • Nullipares: Dans les élevages infectés de façon endémique, on suppose que les truies qui vivent dans l'élevage ont déjà été exposées à M. hyopneumoniae, de sorte qu'elles ne sont pas considérées comme faisant partie de la population sensible. Cette affirmation préliminaire peut être limitée par le fait que dans les élevages naturellement infectés, des sous-populations négatives peuvent être détectées. Une explication possible est que la transmission de M. hyopneumoniae est assez lente et que tous les contacts entre les truies ne sont pas efficaces pour transmettre l'infection. Par conséquent, même si les activités du Jour 0 sont basées sur les nullipares, lorsque les protocoles de contrôle et d'élimination sont conçus, les truies ayant mis-bas dans l'élevage devraient au minimum être prises en compte.
  • Confirmation de l'exposition: L'exposition des nullipares à M. hyopneumoniae n'implique pas nécessairement une exposition efficace. Il serait erroné de supposer que tous les types d'exposition atteindront l'objectif initial d'assurer que toutes les femelles ont été en contact et ont généré une réponse à M hyopneumoniae. Par conséquent, une confirmation rapide de l'exposition par le diagnostic est recommandée. Le moment et le protocole de diagnostic pour cette confirmation varient, principalement, en fonction des méthodes de diagnostic et de contrôle, qui comprennent, entre autres, la voie et la dose de l'infection.
  • Forme vivante: Bien que l'acclimatation des nullipares à M. hyopneumoniae repose avant tout sur leur immunisation par l'utilisation de vaccins commerciaux, il est important de rappeler que ces produits ne produiront pas de truies infectées par la bactérie, car ce sont des bactérines.

L'infection des nullipares avec M. hyopneumoniae peut être obtenue de plusieurs manières (qui ne sont pas l'objectif de cet article) mais cela aura un impact significatif sur la transmission de la maladie et sa dynamique. D'autres facteurs, tels que la virulence de la souche de M. hyopneumoniae par exemple, peuvent influencer la transmission du pathogène dans l'élevage et doivent être pris en compte pour estimer le jour 0 et, par conséquent, le jour de la fermeture de l'élevage.

Bien qu'il puisse être difficile d'établir une définition simple pour le jour 0, comme on l'a expliqué ci-dessus, on suppose souvent qu'il est atteint lorsque la plupart des animaux sensibles de la population ont été inclus dans le programme d'exposition. Etablir le Jour 0 est crucial pour les programmes de contrôle et d'éradication des maladies et doit être effectuée avec soin par les professionnels de la santé porcine.

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags