Lire cet article dans:

Gérer nos exploitations III. Conditions de travail

Une enquête menée en Espagne en 2016 montre que 94% des personnes interrogées préfèrent avoir un bon environnement de travail et un salaire dans la moyenne, plutôt qu'un mauvais environnement de travail accompagné d'une rémunération élevée.

Objectif

Nous terminerons cette série de petits articles concernant la gestion du personnel, qui traitent des conditions de travail que nous devrions offrir à nos salariés.

Nous avons parlé de formation et de motivation, mais cela ne servira à rien de disposer des travailleurs les mieux formés, ou des personnes les plus motivées, si cela ne s'accompagne pas de conditions de travail optimales permettant de maintenir cette motivation dans le temps et dans la forme, ou faisant que notre équipe puisse exprimer pleinement tout ce qu’elle a appris lors de sa formation.

Explication

Lorsque l’on parle de conditions de travail, tout le monde pense rapidement au salaire et aux conditions économiques. Bien sûr, c’est un point essentiel, mais à mon avis, nous pouvons travailler et proposer bien d’autres choses afin que notre équipe soit contente de travailler avec nous. Une enquête menée en Espagne en 2016 montre que 94% des personnes interrogées préfèrent avoir un bon environnement de travail et un salaire dans la moyenne, plutôt qu'un mauvais environnement de travail accompagné d'une rémunération élevée.

Nous sommes nombreux à connaître les difficultés que nous rencontrons aujourd'hui pour embaucher du personnel de qualité souhaitant travailler dans nos entreprises ou exploitations agricoles. Nous avons également pu voir comme des employés bien formés et qui nous apportaient une grande valeur, étaient partis vers d’autres entreprises ou d’autres secteurs. Lorsque l'une de ces situations se produit dans notre entourage, nous devrions être capables d’analyser pourquoi cette personne préfère aller travailler ailleurs et ce que nous pouvons faire pour empêcher que cela ne se reproduise.

Encore une fois, j'insiste sur la nécessité d'avoir dans chaque entreprise un responsable de gestion du personnel. Selon la taille de l'entreprise, cette personne peut être un salarié direct ou une personne externe avec laquelle nous puissions travailler de façon temporaire, mais il s'agit d'un sujet capital que nous ne devrions pas laisser au hasard.

Voici les points clés, à mon avis, que nous ne pouvons pas oublier si nous voulons avoir et maintenir des équipes de haute performance sur nos exploitations :

Installations et services :

Nous y consacrons au moins 1/3 de notre journée, dans le cas de notre filière en général toujours plus, alors autant le faire dans des conditions acceptables. Dans notre cas, les points suivants sont à souligner :

Vestiaires en bonnes conditions :

  1. Douches avec eau chaude.
  2. Vêtements de l’exploitation même et lave-linge et sèche-linge sur place.
  3. Différenciation claire entre zone sale et zone propre.
  4. Nettoyage quotidien - Les travailleurs eux-mêmes peuvent le faire à tour de rôle.

Réfectoire, cuisine et salle commune :

  1. Avec quelques services minimums : machine à café, micro-ondes, etc.
  2. Propre et en ordre : nettoyage à tour de rôle.

Cuisine et salle à manger dans une ferme 1

Cuisine et salle à manger dans une ferme 1

Salle de réunions :

  1. Tableau, écran de projection, etc.

Salle de réunion et zone de contrôle des informations.
Salle de réunion et zone de contrôle des informations.

Technologie appliquée à l’exploitation : de nos jours, le fait de disposer de fermes équipées de technologies de pointe peut être intéressant pour certains secteurs de la population et faciliter notre recherche de travailleurs qualifiés.

  1. Systèmes de gestion de données intégrés : ordinateur, PDA, applications portables.
  2. Alimentation liquide, systèmes d'alimentation électronique.
  3. Appareils de pointe de contrôle de l'environnement, contrôle de consommation d'eau, etc.

Horaires de travail et vacances :

Journée continue et équipes rotatives (conciliation avec la vie de famille) :

  1. Une seule équipe de travail restera travailler l'après-midi.
  2. Avec trois équipes, nous pouvons travailler un week-end sur trois.

Organisation du travail sur l’exploitation :

  1. Avec les truies actuelles, si nous changeons le jour du sevrage en samedi ou dimanche (ne déplacer que les truies), nous éviterons au maximum avoir des mises-bas ou saillies le week-end.

Vacances :

  1. Obligatoire. Il est nécessaire de se reposer et de déconnecter.
  2. Travailler pour vivre, et non vivre pour travailler. Même lorsque nous comprenons le travail comme un mode de vie. Nous-mêmes pouvons penser d'une manière et nos salariés, d'une autre.

Salaire :

Reconnaissance économique du travail et de la responsabilité :

  1. Récompenser les meilleurs. Tous les travailleurs n’apportent pas la même valeur. Si nous valorisons l'attitude de nos salariés, nous pouvons réussir à l'améliorer, mais si ce n'est pas le cas, l'effet contraire peut se produire.

Fixe

  1. Selon la formation, la responsabilité,qu’il apporte à l'entreprise.

Variable selon objectifs :

  1. Simples, mesurables, réalisables, motivants et sur une durée limitée.
  2. Objectifs non atteint → Démotivation (faire bien attention à cela).

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags