Lire cet article dans:

Infections par Mycoplasma hyopneumoniae: signes cliniques et diagnostic

L'échantillonnage transversal (différents groupes d'âge pendant une visite d'élevage) a l'avantage de donner des résultats rapides.

Signes cliniques

La plupart des infections par M. Hyopneumoniae sont subcliniques. Quand un cas clinique se produit, le symptôme le plus évident est une toux sèche non productive. Dans les infections expérimentales, la toux apparaît entre les 10 et 14 jours après l'infection, atteint un maximum autour de 4-5 semaines et ensuite disparait progressivement. En conditions de terrain, la toux peut apparaître au post-sevrage et en engraissement et touche habituellement un pourcentage considérable de porcs. Dans les cas d'infections associées par d'autres pathogènes, les signes cliniques et les lésions pulmonaires sont plus sévères. Les infections par M. Hyopneumoniae entraînent une augmentation de l’indice de consommation, une diminution du gain moyen journalier et une plus grande variabilité du poids des porcs.

M. Hyopneumoniae est aussi un des principaux pathogènes du complexe respiratoire porcin (CRP). Le CRP comprend aussi des agents bactériens (ceux qui peuvent être impliqués dans une pneumonie enzootique) et viraux (SDRP, PCV2, virus de l'Aujeszky, virus de la grippe et les coronavirus respiratoires porcins). Le CRP chez les porcs d'engraissement est caractérisé par une diminution de la croissance, une augmentation de l'indice de consommation, de l'anorexie, de la fièvre, de la toux et de la dyspnée.

Diagnostic

Le diagnostic de suspicion de la pneumonie par mycoplasme est basé sur les symptômes cliniques (toux chronique non productive avec faibles performances), la consolidation macroscopique typique de la zone cranio-ventrale du poumon (voir photo) et la présence, en histopathologie, des manchons et des nodules péri-bronchioliaires et péri-vasculaires caractéristiques. Cependant, ni les symptômes cliniques, ni les lésions pulmonaires ne sont pathognomoniques de M. Hyopneumoniae. De plus, les infections mixtes produisent souvent des symptômes et des lésions moins typiques de M. Hyopneumoniae.

 Pneumonie catarrhale dans la zone cranio-ventrale après une infection expérimentale par M. hyopneumoniae.

Pneumonie catarrhale dans la zone cranio-ventrale après une infection expérimentale par M. hyopneumoniae.

Les symptômes cliniques comme les lésions ont été quantifiés en utilisant des systèmes de notation. On a démontré qu'un indice de toux basé sur le nombre de porcs toussant sur une période de temps donnée correspond au profil d'infection de M. Hyopneumoniae dans des conditions de terrain (Maes et al., 1999; Nathues et al. 2012). Les lésions pulmonaires peuvent être détectées sur des porcs morts ou autopsiés mais aussi lors d'inspections à l'abattoir. Pour estimer de façon consistante la prévalence et la sévérité des lésons pulmonaires au niveau de l'élevage, on doit examiner au moins les poumons de 30 animaux, de préférence plus (Davies et al., 1995). Les contrôles à l'abattoir sont utiles pour détecter les infections respiratoires subcliniques qui peuvent avoir un effet néfaste sur la performance des porcs. La plupart des méthodes de notation sont basées sur une estimation visuelle subjective de la proportion de superficie du poumon et/ou de volume touché. C'est pourquoi il peut y avoir des erreurs. La présente de pleurésie sévère peut masquer les lésions de pneumonie et les lésions déjà traitées en engraissement peuvent induire des faux négatifs. Ainsi, la subjectivité de la méthode de notation, la régression des lésions et la non-spécificité de ces lésions excluent un diagnostic étiologique basé uniquement sur l'examen des lésions macroscopiques à l'abattoir.

La méthode idéale pour le diagnostic reste encore l'isolement de M. hyopneumoniae, mais il n'est pas utilisé dans la pratique parce que c’est très difficile, cher et lent. Le diagnostic conclusif est souvent établi par la détection du (ou d’une partie du) pathogène par PCR, par détection antigénique par immunofluorescence ou par sérologie. Il existe plusieurs tests de PCR et on peut détecter M. hyopneumoniae sur des échantillons nasaux et trachéaux, des lavages broncho-alvéolaires (BAL) ou sur du tissu pulmonaire d'animaux morts. Les écouvillons nasaux sont faciles à prélever sur des animaux vivants mais les analyses sont moins sensibles que celles d'échantillons trachéaux ou de fluide de BAL. Vranckx et al. (2012) ont calculé la charge infectante sur des porcs de différents groupes d'âge dans 4 élevages distincts en utilisant la qPCR ou le fluide BAL (figure1). On a trouvé les valeurs les plus élevées dans les groupes les plus âgés. Les mêmes auteurs ont aussi démontré une corrélation positive sur des porcs à l’abattoir entre le nombre d'organismes de M. Hyopneumoniae, déterminés par la qPCR dans le fluide BAL et la sévérité des lésions pulmonaires. Le prélèvement de sang des différents groupes d'âge pour détecter des anticorps sériques permet la recherche sur un grand nombre de porcs et d'avoir une bonne vision du schéma d'infection. L'échantillonnage transversal (différents groupes d'âge pendant une visite à l'élevage) a l'avantage d'avoir des résultats rapides. D'autre part, les prélèvements de séries permettent d'analyser le même groupe de porcs au cours du temps et, par conséquent, on obtient plus d'information de la séquence d'infections dans ce groupe.

La sérologie pour M. hyopneumoniae doit être interprétée au niveau du groupe. Avec les ELISA actuelles, il n'y a pas de corrélation entre le niveau des anticorps sériques et le niveau de protection. Dans les conditions de terrain, la séroconversion peut tarder entre 3 et 8 semaines, ou plus.

.

Nombre d'organismes de M. hyopneumoniae

Figure 1. Nombre d'organismes de M. hyopneumoniae (moyenne logarithmique du nombre d'organismes par ml) analysés par qPCR dans le fluide broncho-alvéolaire (BAL) chez des porcs de 6, 10 et 14 seiamines et à l'abattoir dabns ' élevages différents(Vranckx et al. 2012)

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags