La faible demande oriente les cours du porc

Le marché porcin, au début de ce mois de mai en Europe (et dans la monde), est dominé par une faible demande de viande, une consommation plombée par l’inflation galopante qui déterminent actuellement l’orientation des cours du porc.

Cela est d’autant plus vrai en Allemagne, où la demande est totalement insuffisante pour les entreprises qui tentent de retrouver de la compétitivité en faisant pression sur le prix du porc qui a brutalement chuté de 15 centimes ce mercredi 4 mai. Le marché du porc allemand a connu au cours du mois de mars une prodigieuse et inédite hausse du prix du porc qui a propulsé la référence allemande en tête des cotations européennes. Cette évolution du prix était en lien avec une offre de plus en plus réduite et des coûts de production élevés, notamment depuis le début du conflit en Ukraine. Si cette hausse a été globalement répercutée sur le marché de la viande, la faible demande et une offre momentanément plus fournie après les fériés de Pâques saturent le marché de la viande, national et européen, bien approvisionné et fortement concurrencé.

Les pays du nord de l’Europe, en étroite connexion avec le marché allemand, enregistrent des baisses de cours similaires comme l’Autriche (- 12 cents), la Belgique (- 7 cents du kilo vif). Au Danemark, le prix d’acompte déjà bien en-deçà des autres prix européens, n’évolue pas.

En Espagne, l’offre de porcs est toujours inférieure à la demande, en particulier en Catalogne où les abattoirs importent des porcs de Belgique, des Pays-Bas et de France. Les fériés de Pâques n’ont pas laissé trop d’excédents, assez vite résorbés. Les difficultés proviennent essentiellement du marché de la viande, confronté également à des volumes importants et à une vive concurrence. La viande congelée achetée à un prix plus bas est vendue à des tarifs plus compétitifs. Sur le marché du grand export, le commerce ralentit.

En Italie, la situation, jusque-là positive, est en train de s’inverser sous l’effet d’une demande en baisse après les fériés de Pâques. Les ventes des longes sont plus laborieuses et les tarifs sont en baisse. Sous la pression d’une offre d’anticipation plus élevée, les cours se replient de 4 ,2 cents du kilo vif.

Aux Etats-Unis, le prix du porc fluctue depuis quelques semaines, en attendant la reprise du marché de la viande où la valeur de la découpe stagne depuis le début du mois de mars. Malgré un niveau de prix parmi les plus hauts de ces dernières années, le porc conserve un avantage concurrentiel sur les autres protéines.

En Chine, le prix moyen du porc a progressé ces derniers jours pour se situer au 5 mai à 15,26 CNY (2,18 euros). Ces récentes hausses s’expliqueraient en partie par des pénuries temporaires liées aux restrictions de transport pour tenter de contenir l’épidémie de Covid-19. D’autre part, une réduction prochaine de 4 l’offre est annoncée en raison des abattages élevés de truies ces derniers mois, conséquence des lourdes pertes financières subies par tous les élevages depuis l’été dernier.

MPB : hausse de 0,6 cent lundi, cours stable jeudi

La légère hausse de 0,6 cent enregistrée le lundi 2 mai n’a pas été suivie par une nouvelle évolution du prix le jeudi 5 mai qui se maintient à 1,698 euro. L’annonce de la baisse de 15 centimes en Allemagne a probablement contribué à cette stabilisation du cours. Selon le secteur de l’abattage, la demande reste modérée et la consommation subit les conséquences de l’inflation même si la viande de porc reste aussi en France parmi les protéines animales les moins chères. La séance du jeudi 5 mai s’est achevée avec une amplitude de prix de 0,1 cent et 3 177 porcs invendus ou sans enchères, ce qui démontre de la part des abattoirs un faible empressement pour la couverture de leurs besoins. L’activité de la semaine passée sur la zone Uniporc s’est élevée à 375 104 porcs abattus, en baisse de 3 769 porcs et les poids moyens sont en léger recul de 98 g à 95,62 kilos.

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Prix du porc

23 Jun
0,050
22 Jun
0,050
23 Jun
0,028
23 Jun
0,020
La boutique spécialiste en élevage porcin
Conseil et service technique
Plus de 120 marques et fabricants

tags