Lire cet article dans:

Le secret pour assurer la qualité de l'eau: de l'origine au point d'utilisation

Après l’apparition de problèmes, nous nous souvenons que l’eau pourrait être la source de nos mauvais résultats productifs.

Mercredi 30 Janvier 2019 (il y a 2 mois 21 jours)
J'aime

Introduction

Il y a quelques jours à peine, une entreprise porcine, avec laquelle je collabore habituellement, m'a contactée pour que je passe "jeter un coup d'oeil" dans un élevage de porcs en construction d'une capacité de 7 200 places d'engraissement.

En approchant de l'élevage en construction, je me disais: un nouvel élevage a sûrement pris en compte l’infrastructure d’approvisionnement en eau. L’ingénierie a sûrement projeté un réservoir de stockage d’eau d’une capacité suffisante pour quelques jours, au moins cinq jours, elle a sûrement pris en compte le fait que l'eau doit être traitée dans un réservoir intermédiaire conçu à cet effet; alors je pensais à mon "sûrement ..." mais, quelle fut ma surprise lorsque je vis des silos d'aliment, des containers à cadavres, une fosse à purin, une alimentation automatisée, un distributeur de médicament, mais ... et l'eau? Quand j'ai posé des questions sur l'eau, ils m'ont dirigé vers la bouche d'un puits et m'ont indiqué un tuyau qui émergeait du sol, entrait dans un bâtiment et de là, allait aux abreuvoirs, mais ils avaient mis en place un appareil à chlore qui "mettait du chlore" dans le tuyau pour désinfecter l'eau. Sans perdre mon calme, je leur ai demandé s'ils pouvaient me montrer les analyses de l'eau du puits. Analyse ? Ce fut la réponse. Une fois encore, la maison avait été démarrée par le toit.

Ce que je viens de décrire n'est pas anecdotique . En 2018, avec les mesures prises pour améliorer la production porcine intensive, l'eau reste l'aspect éternellement oublié.

L'eau est essentielle à la vie de tout organisme vivant et les porcs ne sont pas une exception, d'où l'importance de fournir une eau courante de qualité, "ad libitum", et à une température adéquate, répondant aux besoins quantitatifs de chaque espèce pour éviter les troubles organiques et productifs.

Cette affirmation est basée sur le fait biologique que l’eau est une composante essentielle de l’anatomie organique des animaux, représentant entre 50 et 70% chez les adultes et jusqu’à 90% chez les jeunes, avec les variations correspondantes. selon l'espèce, la race, le sexe, les conditions physiologiques et le type d'alimentation.

L'attention particulière portée à l'eau dans le monde de la production porcine est justifiée. Entre autres fonctions, nous pouvons souligner:

  1. Elle sert de véhicule nutritif
  2. Elle joue un rôle très important dans la régulation de la température corporelle
  3. Elle est directement et indirectement impliquée dans les principaux équilibres car elle participe à tous les phénomènes physiques, chimiques et biologiques nécessaires au développement des processus vitaux.
  4. L'eau potable est utilisée comme voie thérapeutique pour des raisons d'efficience, d'efficacité et de sécurité.
  5. De plus, nous ne pouvons et ne devons pas oublier que c’est un vecteur important de transmission de microorganismes pathogènes.

Tableau 1. Microorganismes pathogènes pouvant être transmis par l'eau. (liste non exhaustive)

Bactéries Virus Parasités
Campylobacter Adenovirus Helminthes
Eschericia coli Enterovirus Protozoaires: Cryptosporidium parvum, Giardia lamblia
Legionella Rotavirus
Salmonella Norovirus
Shigella
Vibrio
Yersinia

Rien n'a changé; dans le concept global d'alimentation, l'eau de boisson, "l'aliment oublié", doit être de qualité.

Nous devons appliquer à l'eau le même niveau d'exigence qu'au reste des aliments solides afin de garantir une nutrition adéquate et de minimiser les pathologies.

Le risque associé à l'eau de boisson le plus courant et le plus répandu pour les porcs est la contamination microbienne, dont les conséquences sont telles que le contrôle doit toujours être un objectif de la plus haute importance. La priorité devrait être accordée à l'amélioration, au développement, au contrôle et à la maintenance des systèmes d'approvisionnement en eau de boisson présentant un risque majeur pour les porcs.

Le secret pour assurer la qualité de l'eau

Comme je l'ai dit au début, dans la plupart des élevages, la maison a été construite en commençant par le toit; après l'apparition de problèmes de pathologies, de problèmes d'administration de médicaments ou d'entretien et de nettoyage des conduites, nous nous sommes souvenus peut-être que l’eau pourrait être la source de nos médiocres résultats de production .

À ce stade, nous avons décidé de "résoudre le problème de l'eau".

Nous pouvons presque généraliser: les mots stratégie et innovation, deux concepts de base de la gestion d'entreprise, ne sont pas appliqués dans la recherche de la solution. Normalement, la solution est généralement un "essai-erreur" ou "Untel m'a dit que..." ou "Untel, qui est un excellent commercial me recommande...".

Réservoir de stockage et de distribution correctement dimensionné et couvert, basique dans tout élevage porcin.

Réservoir de stockage et de distribution correctement dimensionné et couvert, basique dans tout élevage porcin.

Le secret pour assurer la qualité de l'eau commence dans le bureau d'ingénierie avec la conception du système de distribution d'eau, de la source à l'abreuvoir, continue avec la société d'installation et se termine avec la société spécialisée dans le traitement de l'eau potable. Notre stratégie repose sur le choix de l'emplacement de l'élevage et, par conséquent, de l'origine de l'eau. Le type d'approvisionnement en eau que nous choisirons constituera une dépense que nous devrons prendre en compte dans notre compte d'exploitation.

Si nous partons d'un élevage existant, nous devrons décider de notre stratégie. Pour ce faire, nous devrions collecter des données qui nous permettront de prendre plus facilement des décisions qui nous assureront le succès.

Distribution de l'eau de boisson

Distribution de l'eau de boisson

Nous énumérerons ci-après les données nécessaires à prendre en compte pour connaître nos besoins:

Aspect Données à prendre en compte pour l'étude de la qualité de l'eau dans les élevages porcins
Localiisation de l'élevage

- Conditions climatiques - Pénurie d'eau
- Bassin de captage
- Autres utilisations de l'eau
- Proximité d'autres exploitations
- Noyaux de population voisins
- Industries ou activités à risque menées dans le bassin versant pouvant potentiellement libérer des polluants dans la source d'eau

Données de captage
  • Eaux souterraines

- Aquifère confiné ou non confiné
- Caractéristiques hydrogéologiques de l'aquifère
- Profondeur du captage
- Profondeur de revêtement et protection
- Distance du point de collecte aux bâtiments de production
- Revêtement du captage

  • Eaux superficielles

- Description du type de masse d'eau (rivière, canal, réservoir ...)
- Caractéristiques physiques de l'eau (turbidité, présence d'algues, ...)
- Distance du point de captage aux bâtiments de production
- Débit de l'eau d'origine

Réservoirs de stockage et de distribution

-- Capacité du réservoir de stockage et / ou distribution
- Capacité et nombre de réservoirs dans les bâtiments, ouverts ou fermés
- Matériel des réservoirs de stockage et de distribution
- Mode de remplissage
- Mode vidange
- Maintenance et ND effectués
- Périodicité des travaux de maintenance et ND

Système de distribution

- Matériel du système de distribution
- Longueur et diamètre approximatif du système de distribution Pression de circulation
- Maintenance et ND effectués
- Périodicité des tâches de maintenance et ND Caractéristiques du compteur d'eau
- Caractéristiques des abreuvoirs

Qualité de l'eau

- Caractéristiques physico-chimiques et microbiologiques de l'eau de captage
- Caractéristiques physico-chimiques et microbiologiques de l'eau dans les réservoirs
- Caractéristiques microbiologiques de l'eau au point de boisson

Traitement

-- Opérations de traitement
- Méthode d'application
- Caractéristiques de l'équipement
- Substances chimiques utilisées dans le traitement de l'eau, dose d'utilisation
- Contrôle et surveillance du processus de désinfection

Une fois que les risques possibles dans le réseau d’approvisionnement en eau et de distribution d’eau ont été évalués, les mesures correctives nécessaires ou les actions à mener seront établies.

Il n'y a pas de traitements miraculeux, il n'y a que des stratégies basées sur:

  • la connaissance de nos installations
  • la mise en place d'un plan de maintenance adéquat
  • la réalisation d'analyses physico-chimiques et microbiologiques de l'approvisionnement en eau et de l'eau potable
  • l'utilisation de substances autorisées pour le traitement de l'eau

Le décret royal 902/2018 du 20 juillet, qui modifie l'article 9, réglemente actuellement l'utilisation des produits pour le traitement de l'eau. Le décret relatif au traitement de l'eau, décret royal 140/2003 du 7 Février, qui établit les critères sanitaires pour la qualité de l’eau destinée à la consommation humaine et, surtout, pour connaître la qualité de l’eau dont nous avons besoin en fonction de l’usage : boisson, nettoyage réfrigération et administration de médicaments.

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags