Lire cet article dans:

Les doutes persistent : Karpov ou Platon?

Laquelle des deux visions est la plus adéquate pour comprendre les tenants et les aboutissants du marché mondial du porc ?

Mardi 3 Juillet 2018 (il y a 1 ans 1 mois 20 jours)
J'aime

Juin se termine et le prix espagnol a atteint son plafond de l'année : 1,23 €/kg vif. Sur le total du mois, le cours a augmenté de 3,60 cents en quatre sessions. D'autres années, sur cette même période on a souvent atteint plus en une seule session.

L'Allemagne termine le mois au même prix qu'elle l'a commencé (avec le facteur aggravant d'une tentative de hausse de +3 centimes corrigée à la hâte la semaine suivante par -3 centimes) et le reste des marchés européens somnolent toujours à un prix stable.

Selon Mercolleida, actuellement le prix allemand est de 11 centimes le kg moins cher par rapport au prix espagnol (avec des qualités homogènes). Il est difficile de rivaliser sur les différents marchés internationaux avec ce handicap de départ.

Le poids moyen des carcasses de cette année est obstinément et systématiquement de trois kg au-dessus du poids de l'année dernière. Les abattages du premier trimestre de cette année ont été supérieurs de 3,80% à ceux de l'année dernière, mais si on les compare à ceux de 2013, on constate... qu'ils ont augmenté de 14,60% ! (En comparaison, en Allemagne, ils ont diminué de 1% au cours des 5 dernières années).

Les sept dernières augmentations (moins de 8 centimes en tout) du bétail vivant n'ont pas pu être reflétées sur la viande. C'est là la grande difficulté. D'une part, il y a la logique d'augmenter le prix (moins de porcs, moins lourds, plus de consommation estivale côté ibérique), mais de l'autre, l'immobilité des prix de la viande pèse comme une dalle.

Chaque centime que l'abattoir cède a un impact total et négatif sur sa marge. Chaque centime que l'éleveur ne reçoit pas est un centime de moins pour quand la baisse commencera. Les épées sont levées ; les séances de marché sont très disputées et tout semble annoncer que pour l'instant elles vont continuer ainsi.

Les stocks de viande sont très élevés et tout le monde sait qu'en automne les prix seront plus bas. Il faut se battre pour vendre la viande congelée et cela n'aide pas les prix de la viande fraîche.

Le huitième champion du monde d'échecs - Anatoly Karpov pour le profane - avait une conception globale du jeu fondée sur l'harmonie et la stratégie à long terme ; Platon avait une vision propre et idéalisée des faits de la vie. Laquelle de ces deux conceptions semble la plus appropriée pour essayer de comprendre les tenants et les aboutissants du marché mondial du porc ?

Nous laissons la réponse à la considération du lecteur. Dans le prochain commentaire nous ferons notre suggestion après en avoir parlé en personne avec le grand Anatoly, en vacances ces jours-ci à Platja d'Aro (Gérone).

Pour terminer, un proverbe espagnol : "Celui qui la suit, l'obtient" et le titre d'un livre d'Augusto Assia (journaliste espagnol expert de la Seconde Guerre Mondiale) "Quand enclume, enclume. Quand marteau, marteau" (se référant à la position du Royaume-Uni dans cette guerre).

Guillem Burset

<p>Guillem Burset</p>

Articles liés

voir plus d'articles liés à l'article

Articles

Une demande insuffisante !04-Jul-2018 il y a 1 ans 1 mois 19 jours
Désespérément stable ! 26-Jun-2018 il y a 1 ans 1 mois 28 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags