Lire cet article dans:

Les limites imminentes de la production porcine américaine et mondiale

Comment les politiques liées à l'environnement et au bien-être animal influenceront-elles le secteur porcin ? Nous présentons un résumé des facteurs potentiellement limitants de la production.

De nombreux producteurs nord-américains se demandent s'ils ne devraient pas modifier leurs installations pour s'assurer qu'ils se conforment aux restrictions à venir sur la vente de porc en Californie, également connues sous le nom de Proposition 12. La Proposition 12 ne concerne pas seulement la viande de porc, mais aussi les exigences minimales du système de production pour les poules pondeuses et pour la production de viande de veau. Dans le cas du porc, les truies doivent avoir un espace minimum de 24 pieds carrés (2,23 m2). Actuellement, moins de 1% de la production américaine répond à cette exigence, et Rabobank estime que les coûts des bâtiments truies augmenteraient de 170 à 210%.

À la suite de profonds changements politiques dans le monde, nous voyons déjà de grands changements se produire dans l'agriculture en général et dans la production porcine en particulier. Alors que la Californie est devant les tribunaux, il semble probable que la politique se concentrera davantage sur les systèmes de production animale (et végétale) en augmentant les mesures de contrôle. La conséquence en sera une nouvelle réduction des petites exploitations et la concentration du reste de la production dans de très grands systèmes, en raison de nouveaux coûts. Il faut s'attendre à ce que la production se déplace vers des pays déjà bien adaptés à la production, mais avec des coûts réglementaires inférieurs.

Les principales questions politiques sur lesquelles ces changements sont fondés sont liées à l'environnement (en particulier au changement climatique) et aux normes minimales de bien-être animal. La plupart de ces problèmes font l'objet de recherches depuis longtemps, alors non ne s'attend pas à ce que les nouvelles réglementations prennent beaucoup de temps à entrer en vigueur. Ils attendaient un moment politiquement favorable et il est arrivé.

Ceux qui plaident le plus en faveur de l'action contre le changement climatique admettent désormais publiquement que si même les États-Unis et la Chine réduisaient à zéro les émissions liées au climat, cela ne suffirait pas à arrêter la hausse de température qui est arrivée «en cuisinant» (désolé pour le jeu de mots ). Il semble qu'il n'y ait pas d'autre moyen de tirer la sonnette d'alarme que de dire "c'est déjà irrémédiable !" pour provoquer un mouvement de soutien. Il sera donc intéressant de voir quelle sera la prochaine raison impérieuse de promulguer des restrictions sur les gaz à effet de serre. Il existe des tendances qui peuvent être liées et ainsi faire évoluer le monde vers une réduction significative de la production et et de la consommation de viande pour soutenir ces initiatives.

Le premier est en fait un argument philosophique, écrit en climatologie. L'argument est le suivant : si elle n'est pas réglementée, l'agriculture moderne peut nourrir beaucoup plus de personnes que la «capacité de charge» de la terre d'un point de vue environnemental. Il semble que Malthus (vers 1798) ait perdu le débat ; il a prédit il y a quelques centaines d'années que la faim, la guerre et la maladie réduiraient la population mondiale à la capacité de charge, car la technologie de la production agricole ne pouvait pas suivre l'évolution de la population. Nous avons assisté à la fin de cet argument lorsque le premier tracteur avec une charrue accouplée a quitté l'usine. Alors maintenant, l'agriculture moderne doit être arrêtée par des changements législatifs pour réduire sa capacité à nourrir autant de personnes et ainsi commencer à réduire la population. Les arguments actuels devant l'USDA tentent de convaincre les décideurs de limiter la production porcine sur une superficie de terre donnée, par exemple, à la quantité qui pourrait être produite avec la technologie d'une famille agricole des années 1960.

La deuxième tendance qui entraînera une baisse plus rapide de la croissance de la production de viande dans le monde est l'investissement massif dans les substituts de viande réalisés par les principales entreprises de l'industrie de la viande. Nous sommes désolés, messieurs, bien que nous aimions le goût de la plupart de ces produits, nous ne recommanderions jamais qu'ils remplacent systématiquement le porc et le bœuf, laissons-les comme une option de plus au supermarché. Bien qu'ils faciliteront très probablement l'émergence de plus de substituts si les tendances actuelles se poursuivent, des prescriptions politiques prudentes résoudront le problème des perturbations qui se produiraient si des mesures rapides étaient prises pour réduire considérablement la production et la consommation de viande. Ce sera un processus de substitution stimulé par des avantages de prix croissants en faveur des protéines végétales et un consommateur rééduqué (et "gêné" de manger de la viande). Nous aurons beaucoup d'offre de substitution et une demande de plus en plus remodelée.

Si vous voulez être conscient de ce qui arrive à une industrie extérieure lorsqu'elle est confrontée à des pressions similaires à celles de la production de viande et voir à quelle vitesse les choses changent, il suffit de regarder le secteur automobile. Cadillac vient d'annoncer que sa gamme de modèles sera probablement exclusivement électrique d'ici 2030. Plusieurs autres constructeurs automobiles font de même car avec les réglementations politiques nord-américaines en matière d'efficacité, il ne sera bientôt plus possible de produire les voitures que la plupart des gens aiment parce que la moitié de la population ne rentrerait plus à l'intérieur. Le Land Rover entièrement électrique qui a amené le corps du prince Philip d'Angleterre à son repos final prouve que l'électrification est possible pour les voitures de toutes tailles et de toutes échelles, ce qui - avec les réglementations actuelles et futures - ne sera plus possible pour les versions à essence. Il existe des obstacles naturels à la plupart de ces changements à venir qui n'ont pas encore été résolus, mais qui pourraient ne pas faire supposer de grande différence. Nous serons attentifs.

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés