Lire cet article dans:

Les répétitions de Juillet arrivent à leur fin

On va affronter le mois d'Août avec plus d'incertitude : les abattoirs maintiennent un rythme élevé d'abattage et le cheptel ne manque pas bien que les poids soient très modérés et qu'il n' y ait pas vraiment d'offre excédentaire mais la situation ne présage en rien un changement brutal de scénario.

Mardi 9 Août 2011 (il y a 7 ans 3 mois 12 jours)
J'aime

Comme cela était prévisible, le mois de Juillet s'est déroulé sans variations du cours espagnol. L’Allemagne s'est comportée de façon plus agitée mais le Mercolleida n'a perdu à aucun moment sa sérénité et les séances successives ont été des répétitions.


On va affronter le mois d'Août avec plus d'incertitude : les abattoirs maintiennent un rythme élevé d'abattage et le cheptel ne manque pas bien que les poids soient très modérés et qu'il n' y ait pas vraiment d'offre excédentaire.


Nous pensons que le marché espagnol ne pourra pas résister sans varier à la baisse même si on écarte l'idée qu'il ne se produira pas en Septembre la chute constatée chaque année. Bien que ce soit une année où le comportement du cours est très atypique, l'infléchissement baissier de la seconde moitié de l'été ou de début d'automne est inévitable même si on prédit qu'il sera modéré.
Si l'on excepte le jambon, enfoncé dans une crise jamais vue, la viande et les pièces de découpe se vendent bien : les stocks du stockage privé sont de l'histoire ancienne et les graisses reviennent au premier plan avec une demande extraordinaire. Du point de vue de l'abattoir, on continue à abattre car les flux de ventes sont plus que corrects ; du point de vue de l'éleveur, on constate une grande fluidité dans le placement des lots...La situation ne présage en rien un changement brutal de scénario.


L'aliment continue à ne pas baisser, les coûts ne se réduisent pas, la marge de l'éleveur n'est pas terrible, l'abattoir résiste en s'appuyant sur une bonne activité qui lui perment de compenser les dépenses...Tout semble indiquer que, en l'absence de facteurs externes, la conjoncture actuelle de "stand by" pourrait se prolonger quelques semaines. Des deux côtés de la table de négociation les intérêts sont partagés pour gérer intelligemment le cours espagnol par rapport au marché européen.


Actuellement le poids moyen des carcasses est très en-dessous de ce qui est attendu et traditionnel : ceci est un facteur-clé et très important quand on envisage le comportement futur de notre marché. Il ne fait aucun doute que les porcs sont abattus avec beaucoup d'anticipation et, quelque soit la façon dont on le regarde, ce fait dénote qu'il existe un seuil de fermeté qui apparaîtra nettement aux premières baisses.


Il nous semble (et cette opinion est partagée par de nombreux opérateurs) que le cours espagnol pourrait se répèter encore quelques semaines pour ensuite se repositionner à un niveau inférieur sans hystérie ni catastrophisme.


Comme l'a dit Issac Newton: ce que nous avons est une goutte d'eau, ce que nous ignorons est un océan"..

Guillem Burset

Guillem Burset

Articles

Un mois de Septembre moins agressif02-Sep-2011 il y a 7 ans 2 mois 19 jours
Commentaire économique du 29 Juillet 201129-Jul-2011 il y a 7 ans 3 mois 23 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags