Lire cet article dans:

Porcs, personnes et grippe

Les salons agricoles constituent des cadres précieux pour que les jeunes et le grand public s'instruisent sur l'agriculture et les systèmes de production alimentaire.

Les salons agricoles constituent des cadres précieux pour que les jeunes et le grand public s'instruisent sur l'agriculture et les systèmes de production alimentaire.

Les porcs ayant participé à une exposition dans un salon porcin doivent être placés en quarantaine pendant au moins sept jours après l'exposition.

Le virus de l'influenza A compte un grand éventail d'hôtes, ce qui facilite sa rapide évolution et a donné lieu à un groupe divers de virus d'influenza dans le monde entier. Les porcs peuvent être infectés avec le virus d'influenza A d'origine humaine, porcine et aviaire, et l'infection typique chez les porcs cause des problèmes respiratoires caractérisés par de la fièvre, de la toux, des sécrétions nasales et de la fatigue. Lorsque les porcs et les hommes ont un contact étroit, les virus A peuvent se propager entre les deux espèces, ce qui constitue l'une des voies pouvant donner lieu à de nouvelles pandémies d'influenza. Lorsqu'une personne est infectée par un virus influenza A d'origine porcine, on appelle cette infection "variante", et on l'identifie avec un "v" après le sous-type (par exemple, H3N2v). Cette transmission entre espèces se produit périodiquement, mais la transmission porc-humain a été documentée plus fréquemment dans les expositions porcines lors des salons agricoles.

En Amérique du Nord, les salons agricoles sont des événements éducatifs, dans lesquels les jeunes étudiants qui se forment dans les domaines de l'agriculture, l'élevage et la production alimentaire exposent des porcs. Ces salons agricoles diffèrent des exploitations de production porcine commerciales dans le fait qu'ils sont un point de rencontre entre des porcs d'origine multiple et des millions de personnes pendant de longues périodes. Même si les porcs d'exposition représentent une petite partie de toute l'industrie porcine, ils représentent pour le public la voie de contact la plus fréquente avec les porcs et leurs pathogènes.

Dans ces 5 dernières années, les cas d'influenza A H1N1v, H1N2v et H3N2v ont été associés à des expositions porcines. En 2012, 309 cas d'H3N2v ont été identifiés dans 12 États, la plupart concernant des exposants porcins dans des salons agricoles (Bliss, et coll., 2016). Malgré les efforts pour les réduire, les infections par des variantes du virus de l'influenza continuent à se produire. En 2016, 18 personnes sont tombées malades après avoir visité les salons du Michigan et l'Ohio (Schicker, R.S., et coll., 2016). Les individus sains se rétablissent sans difficultés des infections par influenza ; cependant, des complications peuvent survenir chez certains groupes de personnes : enfants de moins de 5 ans, personnes de plus de 65 ans, femmes enceintes et personnes atteintes de pathologies chroniques (CDC, 2016).

Dans une étude sur 3 ans réalisée dans le Midwest des États-Unis, 23 % des salons comptaient des porcs infectés par influenza (Killian, M.L., et coll., 2012). Beaucoup de salons durent toute une semaine, et exposent des porcs pendant tout l'événement, le temps suffisant pour que le virus se propage entre les porcs. Généralement, moins d'1,5 % des porcs arrivent au salon avec le virus d'influenza, mais ces quelques porcs infectés sont capables de propager le virus parmi presque tous les autres porcs avant la fin du salon (Bliss, et coll., 2016 ; Killian, et coll., 2012). Une recommandation pour réduire la transmission d'influenza dans ces salons est de limiter à 72 heures le temps de séjour des porcs dans l'enceinte du salon (Bowman et coll., 2014). En plus, les responsables de la santé publique recommandent le lavage des mains à l'eau et au savon avant et après l'exposition aux animaux. On ne doit pas non plus manger ni boire dans les zones où se trouvent les animaux, et les visiteurs doivent s'abstenir d'apporter des sucettes, des tasses ou des poussettes dans ces zones où sont les animaux. Si les porcs ont l'air malade, il faut appeler un vétérinaire, et éviter le contact direct avec les animaux qui auraient l'air maladif ou un comportement anormal.

Puisque les expositions facilitent la transmission virale, les producteurs doivent s'assurer de protéger les porcs non exposés qui sont restés dans l'exploitation. Par exemple, les porcs exposés doivent être isolés du reste, et l'apparition de signes cliniques d'influenza doit être contrôlée au moins pendant sept jours après l'exposition pour éviter la transmission aux porcs qui n'ont pas participé au salon. En plus, l'équipement, les vêtements, les chaussures et les véhicules/camions doivent être nettoyés et désinfectés avant et après les expositions (Bowman et coll., 2014).

Les salons agricoles constituent des cadres précieux pour que les jeunes et le public s'instruisent sur l'agriculture et les systèmes de production alimentaire. Le risque d'infection par influenza porcine dans un salon peut être atténué en suivant de bonnes pratiques d'hygiène, en évitant les animaux clairement malades et en réduisant le temps où les porcs sont mélangés ensemble. Les salons sont une célébration de la culture et un événement social attendu dans beaucoup de communautés, mais il est important que les personnes qui auraient des risques de complications suite à une infection par influenza soient conscientes des éventuels risques pour leur santé.

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags