Poursuite des hausses de cours

De nouvelles hausses de prix ont été enregistrées en fin de semaine dernière dans de nombreux pays européens.

L’amplitude des hausses est en relation avec le niveau des offres observées selon les bassins de production. Car, d’une manière générale, la demande sur les marchés intérieurs n’est pas à la hauteur des attentes, conditionnée par une saison des barbecues qui tarde à démarrer, pour cause de météo peu engageante. Sur les marchés de l’export, la demande est plutôt satisfaisante à en juger par la nouvelle hausse de 4 cents du prix d’acompte danois qui atteint un niveau record, comparable au mois de mai 2017. En Allemagne, où la production enregistre une baisse de 4% (- 800 000 porcs environ selon les données AMI) depuis le début de l’année, les besoins des abattoirs peinent à être satisfaits malgré un marché intérieur assez calme. Ce déficit d’offre a pesé dans la hausse de 4 cents recommandée par l’association des éleveurs d’AMI. Sur le marché de la viande, l’ambiance est toute autre, puisque certaines pièces telles que les longes et les échines ont vu leurs prix baisser, faute d’un commerce satisfaisant.

Pour les mêmes raisons d’offre faible, le prix autrichien a suivi la tendance allemande tandis que le prix du kilo vif en Belgique n’a progressé que de 2 cents, sous la pression du marché de la viande et des clients de l’Est de l’Europe.

En Espagne, l’activité est forte pour rattraper les retards occasionnés par les différents fériés depuis Pâques. Les perspectives de prix futurs encore plus élevés motivent également à utiliser au plus vite le maximum des capacités d’abattage, d’autant plus que l’offre n’est pas surabondante, freinée par la spéculation des éleveurs. La demande sur le marché intérieure est satisfaisante et stabilise le marché de la viande tandis qu’à l’export, les volumes sont toujours élevés vers la Chine mais sans possibilité de hausses de tarifs, au contraire, la pression des acheteurs chinois est forte pour baisser les prix de certains sous-produits.

Le marché italien subit, à la fois l’influence haussière des prix du nord de l’Europe et la pression à la baisse du marché intérieur, suite aux marges négatives enregistrées par les abattoirs qui ralentissent leur activité.

mpb
mpb

MPB : hausse de 1,9 cent jeudi

Le cours est resté stable le lundi 13 mai bien que la quasi-totalité des lots ait été bien convoitée. La majorité des abattoirs a semblé vouloir assurer une part des besoins nécessaires à leur activité. Jeudi, le cours a progressé de 1,9 cent à l’issue d’une vente où 1 751 porcs ont été invendus sur refus de prix par les groupements. L’activité de la semaine passée sur la zone Uniporc Ouest s’est élevée à 385 165 porcs et la stabilité des poids à 95,87 kg (+ 62 g) démontre une relative fluidité dans les enlèvements et une offre assez resserrée. La demande sur le marché intérieur est encore pénalisée par une météo qui n’incite pas aux achats de produits à griller, et les entreprises liées au commerce à l’export voient leur activité ralentie par un tassement momentané des achats pays tiers.

A la suite du SIAL qui s’est tenu à Shanghai récemment, les rapports de certains opérateurs confirment une bonne demande de la part des entreprises chinoises, même si l’engouement de 2016 est loin d’être atteint. Pour l’instant, il semblerait que la Chine puise encore dans ses stocks, mais le point de rupture semble proche et pourrait confirmer une montée en puissance des achats chinois dès le second semestre, telle qu’annoncée par différents analystes. La présence des entreprises espagnoles sur ce marché est largement prépondérante, mais les entreprises françaises ne sont pas en reste et les volumes exportés depuis la France vers la Chine ces dernières semaines sont importants et le resteront dans les mois qui viennent.

Articles

Faiblesse des marchés intérieurs28-Mai-2019 il y a 2 mois 24 jours
La faiblesse de l’offre fait le prix14-Mai-2019 il y a 3 mois 7 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags