Lire cet article dans:

PPA : les mouches peuvent-elle transmettre le virus aux porcs ?

Mouche d'élevage (Stomoxys calcitrans)

Mouche d'élevage (Stomoxys calcitrans)

Enric Marco commente les implications pratiques d'un article récent sur la transmission de la PPA par ingestion de mouches.

Vendredi 19 Octobre 2018 (il y a 1 ans)
J'aime

Article commenté
Olesen AS, Lohse L, Hansen MF, et al. Infection of pigs with African swine fever virus via ingestion of stable flies (Stomoxys calcitrans). Transbound Emerg Dis. 2018;00:1–6. https://doi.org/10.1111/tbed.12918
Lire le résumé de l'article

Commentaire

Après les derniers cas diagnostiqués de peste porcine africaine (PPA) en Belgique, le moment est peut-être bien choisi pour faire le point sur la biosécurité de nos élevages et, pour cela, il est essentiel de connaître quelles sont les voies possibles d'infection. On a toujours dit que la PPA était moins contagieuse que la peste porcine classique. C'est une maladie qui parcourt de longues distances grâce à l'homme ou, dans les cas les plus récents en Europe, grâce aux sangliers. Le sang et la viande contaminée sont les principaux véhicules quand ils sont ingérés par des animaux indemnes. Cependant, sur de courtes distances, le contact direct est responsable d'infections.

L'article est intéressant car il soulève la possibilité que ce sont les mouches qui peuvent transmettre le virus si elles sont ingérées. Dans l'article, on parvient à infecter des porcs nourris avec des mouches nourries d'animaux malades. Il est vrai que pour contracter l’infection, un grand nombre de mouches (20) sont proposées au porc et que les mouches ne quittent généralement pas l'élevage pour pouvoir jouer un rôle dans la diffusion interne, mais pas tellement dans l’infection de nouvelles exploitations. Cependant, la possibilité que des insectes plus gros et plus voyageurs, tels que les taons, se nourrissent de sangliers morts à proximité d'un élevage et soient ensuite ingérés par des porcs domestiques pose un nouveau défi en matière de biosécurité. Garder les élevages clôturés et leurs environs propres pour éviter l'arrivée d'autres animaux sauvages est important pour une bonne biosécurité, tout comme le fait de disposer de conteneurs pour cadavres dans des zones pavées ou bitumées et clôturées pouvant être désinfectés facilement, avec des conteneurs dans de bonnes conditions d'entretien et bien entendu couverts.

Inutile de dire que, dans les moments qui suivent une autopsie, il est encore plus important d’éliminer les restes, de nettoyer et de désinfecter la zone afin d’éviter tout reste de sang. Le manque d’hygiène lors de la pratique des autopsies est l’un des éléments permettant la diffusion lorsqu’un porc est infecté.

Les bonnes pratiques en matière de biosécurité doivent être établies, toujours, dans les moments de tranquillité, de manière à ce qu’elles s’établissent correctement et fonctionnent lorsque cela est vraiment nécessaire.

Résumé de l'article commenté
Olesen AS, Lohse L, Hansen MF, et al. Infection of pigs with African swine fever virus via ingestion of stable flies (Stomoxys calcitrans). Transbound Emerg Dis. 2018;00:1–6. https://doi.org/10.1111/tbed.12918

Qu'est-ce qui est étudié?
Cet essai danois avait pour objectif de trouver de nouvelles voies de transmission du virus de la PPA qui pourraient expliquer l'apparition de la maladie dans des élevages à haute biosécurité en Europe de l'Est. Des tentatives ont été faites pour reproduire la transmission par ingestion de mouches infectées (Stomoxys calcitrans).

Comment cela a-t-il été étudié ?

Pour cela, 12 porcs SPF âgés de 8 à 9 semaines ont été utilisés, divisés en 3 groupes de 4 animaux et logés séparément. Le groupe 1 a été inoculé par voie orale avec du sang provenant d'un porc infecté. Le groupe 2 a également été inoculé par voie orale, en ingérant un homogénat de mouches (Stomoxys calcitrans). Chaque porc du groupe 3 a reçu un petit gâteau contenant chacun 20 mouches intactes.

Toutes les mouches utilisées étaient sauvages (capturées au filet) et nourries avec du sang contaminé avec un titre de 5,8 5 log10 TCID50 / ml, juste avant de les sacrifier par congélation. L'ingestion a été vérifiée par examen visuel à l'aide d'un microscope stéréoscopique de leur abdomen. Des recherches antérieures avaient montré qu'il s'agissait d'une méthode efficace pour infecter les mouches. Des échantillons de sang ont été prélevés sur tous les porcs à 0, 2, 4, 6, 8, 10, 12, 14 et 16 jours après l'inoculation et ont été analysés par PCR quantitative en temps réel et ELISA .

Quels sont les résultats?

Deux périodes d'infection différentes ont été distinguées, en fonction des signes cliniques et de la détection de la virémie. Dans chaque groupe, le retard d’infection chez certains porcs indiquait que seuls 25% (groupe 1) et 50% (groupes 2 et 3) étaient infectés par ingestion orale du virus, tandis que le reste des porcs se sont probablement infectés par contact direct avec les porcs infectés de leurs groupes. Les autres porcs ont commencé à présenter des signes cliniques d'infection et sont devenus virémiques 5 à 8 jours plus tard que ceux infectés par l'ingestion orale du virus.

Quelles conclusions sont tirées de ce travail?

Les résultats indiquent que, outre le rôle de S. calcitrans en tant que vecteur mécanique du PPAv par le biais de l’aliment contaminé (Mellor et al., 19897), l’infection peut également se produire après l’ingestion de ces mouches. Les porcs ont été infectés après l'ingestion de 20 mouches nourries de sang infecté. Cela peut sembler être un nombre très élevé pour une ingestion occasionnelle, mais une dose relativement élevée de PPAv est nécessaire pour établir l'infection par voie orale (Howery et al., 2013). Le risque de transmission à longue distance n’est probablement pas très élevé, mais cette voie pourrait expliquer la transmission à courte distance au sein de l'élevage.

voir plus d'articles liés à l'article

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags