Prix du porc : Offres en baisse mais commerce difficile

Le mois de janvier est un mois souvent peu propice à une forte demande. L’activité d’abattage semble partout réduite par un manque de personnel dans les entreprises et d’autre part le marché de la viande reste toujours encombré.

Le mois de janvier est un mois souvent peu propice à une forte demande, encore moins pour ce mois de janvier 2022 où l’activité et le commerce restent soumis aux conséquences de la pandémie du Covid 19. L’activité d’abattage semble partout réduite par un manque de personnel dans les entreprises entraînant des reports d’enlèvement et réduisant ainsi les besoins des abattoirs. D’autre part, le marché de la viande reste toujours encombré en raison d’une consommation insuffisante sur les marchés intérieurs tandis que les ventes au grand export souffrent toujours du recul croissant des importations chinoises.

Dans le nord de l’Europe, la baisse des cours de la semaine précédente n’a semble-t-il pas permis de relancer le commerce. Dans ce contexte très difficile pour de nombreux élevages européens, la plupart des cotations ont été reconduites en fin de semaine dernière comme en Allemagne où abattoirs et organisations de producteurs se sont retrouvés autour du même cours à 1,20 euro. La situation en Allemagne varie peu avec les mêmes difficultés rencontrées maintenant depuis des mois entre absence quasi-totale d’exportations vers les grands pays importateurs d’Asie en raison de la FPA et une demande intérieure plombée par l’épidémie de Covid. Malgré des offres de porcs peu élevées, elles suffisent amplement aux besoins des abattoirs.

Au Danemark, après 2 semaines de baisse pour un équivalent de 7 cents d’euro sur l’acompte danois, celui-ci est resté stable pour la nouvelle semaine. Le pays subit fortement la baisse des achats chinois même si les exportateurs danois ont pu se retourner vers d’autres marchés asiatiques comme le Japon, la Corée du Sud et les Philippines, entre autres. Toutefois, des volumes supplémentaires se sont également retrouvés sur le marché européen, mais avec la découverte de la FPA en Italie, la concurrence s’est encore exacerbée, conduisant parfois à un véritable dumping entre partenaires européens.

En Espagne, la tendance positive du prix du porc se poursuit de manière assez inédite à cette période de l’année. La baisse des poids de la semaine dernière a permis une hausse plus importante du prix du porc. La situation d’abattage est différente selon les régions avec une activité très soutenue dans le nord du pays alors qu’au sud, des cas de Corona dans les outils sont à l’origine d’un ralentissement de l’activité. Dans l’attente d’une meilleure demande sur le marché de la viande, les entreprises en profitent pour congeler à des prix bas, comme traditionnellement à cette période de l’année. Une baisse de l’offre pourrait apparaître dans les prochains mois en raison d’une forte mortalité de porcelets, mais les volumes élevés de viande congelée pourrait être un frein à une véritable hausse des prix du porc. Cette situation pourrait être commune à d’autres bassins de production où la baisse attendue des offres se heurtera peut-être à des stocks élevés de viande.

marché porc breton
marché porc breton


En Italie, une nouvelle baisse du prix du porc est enregistrée depuis le début de l’année. La situation se durcit toutefois puisque les producteurs de jambon ont cessé tout achat de pièces provenant de l’ensemble de la région du Piémont. La forte oscillation des poids moyens traduit la recherche d’un équilibre du marché et accélère la baisse du cours du porc, d’autant plus que les offres sont en hausse pour ce début du mois de février.

Aux Etats-Unis, la tendance haussière se poursuit pour le prix du porc. Les abattages de la semaine 3 ont augmenté de 3% en comparaison avec l’activité précédente, mais sur les 3 premières semaines, les abattages sont en baisse de près de 10%. Selon l’Université de l’Iowa, un élevage de type naisseur engraisseur a rapporté 27,55 $ par porc vendu en 2021. C’est l'année la plus rentable depuis 2014. Chaque mois de 2021 a été rentable sauf janvier, novembre et décembre. Les prix actuels du marché à terme indiquent que 2022 devrait être près de 5 $ par porc plus rentable que l'année dernière. La production US ne devrait toutefois pas connaitre de rebond spectaculaire en 2022 en raison notamment des coûts de production très élevés, et de la proposition 12 en Californie relative à l’espace minimum requis pour les porcs d’élevage et qui se traduirait par une baisse de la production américaine (estimée à 10%). Normalement applicable dès ce mois de janvier, cette mesure a toutefois été repoussée à une date ultérieure.

En Chine, les prix oscillent toujours autour d’un équivalent de 1,98 euro (14,18 CN). Les importations chinoises de viande fraiche et congelée pour l’année 2021 se sont élevées à près de 3 600 000 tonnes (-17%) selon les informations fournies par le site lf (Danemark). L’Espagne reste leader sur ce marché pour la troisième année consécutive. La progression du Brésil est forte et positionne le pays en deuxième position pour les ventes de viande fraiche et congelée. Les importations chinoises de sous-produits ont été de 1 205 000 tonnes, en baisse de 3,3%. Les Etats-Unis restent le principal fournisseur devant l’Espagne.

MPB : 1,249 euro : hausse de 0,1 cent



Le même scénario s’est reproduit pour la deuxième semaine consécutive avec une hausse de 0,2 cent enregistrée à l’issue de la première vente du lundi 24 janvier, suivie le jeudi 27 janvier, d’une petite correction à la baisse de 0,1 cent pour un prix qui se fixe ainsi à 1,249 euro. L’activité d’abattage de la semaine écoulée s’est élevée à 378 853 porcs, soit une baisse de 4 480 porcs en comparaison avec l’activité précédente et près de 16 000 porcs de moins que la même semaine 2021 sur des bases comparables. Les poids moyens sont en baisse de 170 grammes à 96,43 kilos, 670 grammes sous la même référence 2021.

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Prix du porc

23 Jun
0,050
22 Jun
0,050
23 Jun
0,028
23 Jun
0,020
La boutique spécialiste en élevage porcin
Conseil et service technique
Plus de 120 marques et fabricants

tags