Lire cet article dans:

Qui a les meilleures données de production, l'Espagne ou les Etats-Unis ? (1/2)

Comparaison des données de production entre les élevages de truies en Espagne et aux États-Unis.

D'une manière générale, au cours des dernières décennies, la production porcine, notamment celle de souche blanche, a eu tendance à devenir progressivement plus homogène dans les principaux pays producteurs. Le processus de mondialisation et l'interrelation croissante entre les pays font que des aspects tels que les installations, la génétique et autres deviennent de plus en plus similaires. Cependant, il existe encore des différences importantes dans des aspects tels que le cadre réglementaire, l'organisation ou même la "philosophie" de la production, qui se reflètent dans les indicateurs d'efficacité de la production.

Dans ce contexte, nous avons décidé de comparer deux modèles de production dans les élevages de truies : l'espagnol et l'américain. Pour cela, nous allons utiliser les données 2019 d'une base de données PigCHAMP avec des données conjointes d'élevages espagnols et américains, avec un total de 1 088 486 truies et 627 élevages (365 américains et 262 espagnols), ce que nous considérons comme un échantillon représentatif de la production des deux pays. Les caractéristiques les plus importantes des deux systèmes peuvent être définies comme suit :

États-Unis :

  • Deuxième producteur mondial de porcs (6,47 millions de truies et 12,53 millions de tonnes de viande produites en 2019).
  • Moins de restrictions environnementales et absence de taille maximale des élevages : taille moyenne des élevages plus importante (2606 truies productives par élevage en moyenne dans la base de données de l'étude).
  • Absence de réglementation généralisée en matière de bien-être animal, bien que cette situation évolue rapidement.
  • Tendance à maximiser les mises bas par truie et par an, ce qui implique des durées de lactation courtes.

Espagne :

  • Quatrième producteur mondial de porcs (2,58 millions de truies et 4,64 millions de tonnes de viande produites en 2019).
  • Restrictions environnementales importantes, législation spécifique sur la taille maximale des élevages : taille moyenne plus faible (523 truies productives par élevage en moyenne dans la base de données de l'étude).
  • Réglementation obligatoire en matière de bien-être animal.
  • Restrictions sur la durée minimale de la lactation, 28 jours sauf prescription.
  • Les mises bas par truie et par an sont conditionnées par ces restrictions.

En première approximation, l'image 1 montre l'arbre de productivité comparative des deux pays. Cet arbre montre et met en relation les principaux indicateurs clés de production (ICP), en décomposant la productivité numérique, mesurée en porcelets sevrés par truie inséminée et par an, en indicateurs de mise bas et de gestation.

Imagen1. Arbre de productivité, Espagne vs USA, 2019.

Imagen1. Arbre de productivité, Espagne vs USA, 2019.

En complément de l'arbre comparatif, le tableau suivant présente les résultats de l'analyse statistique de ces mêmes ICP, avec les différentes valeurs de signification (p).

Tableau 1- Analyse statistique (NPAR1WAY de SAS) des ICP, Espagne vs USA, 2019.

Espagne Etats-Unis p
Porcelets sevrés/truie inséminée/an (nº) 26,93 26,08 0,0127
Porcelets sevrés/truie (nº) 11,83 11,26 <0,0001
Nés vivants/portée (nº) 13,67 13,20 0,0232
Mortalité pré-sevrage calculée (%) 13,16 14,55 <0,0001
Nés totaux/truie (nº) 15,17 14,70 0,0631
Mort-nés/truie (%) 8,11 7,66 0,0489
Momifiés/truie (%) 1,75 2,54 <0,0001
Portées/truie/an (nº) 2,28 2,32 0,0327
Jours non productifs (nº) 40,90 49,06 <0,0001
Durée de lactation (jours) 25,16 20,65 <0,0001
Intervalle sevrage-1ère insémination (jours) 6,41 7,46 <0,0001
Taux de mises-bas (%) 83,21 84,09 0,0394
Retours (%) 9,55 6,21 <0,0001

p>0,05 Différence non significative
0,05>p>0,0001 Différence significative
p<0,0001 Différence hautement significative

Les points forts de la comparaison sont les suivants :

  • La productivité numérique est légèrement supérieure en Espagne, avec 0,85 porcelet sevré de plus par truie et par an (26,93 contre 26,08).
  • Concernant la gestation, la durée de la lactation est nettement plus courte aux Etats-Unis, 4,51 jours de moins qu'en Espagne (20,65 jours contre 25,16), et tant les retours que, dans une moindre mesure, le taux de mise bas sont meilleurs aux Etats-Unis. Cependant, le taux de production, mesuré en portées par truie et par an, n'est que légèrement supérieur aux États-Unis (2,31 contre 2,28). La raison en est qu'aux États-Unis, chaque truie accumule en moyenne 8,16 jours non productifs de plus par an (49,1 jours contre 40,9).
  • C'est en ce qui concerne les données de la maternité que l'on observe la plus grande différence de performance. Le point de départ, c'est-à-dire la prolificité, est plus élevé en Espagne qu'aux Etats-Unis (15,17 contre 14,70 naissances totales) mais, en outre, tant les pertes à la mise-bas, considérées comme la somme des mort-nés et des momifiés (9,86% en Espagne, 10,20% aux Etats-Unis) que les pertes pendant la lactation (13,16% en Espagne, 14,55% aux Etats-Unis) sont légèrement meilleures en Espagne. Ainsi, le résultat final en maternité, mesuré en porcelets sevrés par truie, est supérieur de 0,57 porcelets en Espagne (11,83 contre 11,26).

Comme première conclusion générale, nous pouvons affirmer que le taux de reproduction plus élevé atteint aux États-Unis, associé à une durée de lactation plus courte, est compensé en Espagne par une meilleure performance tant en maternité que dans certains aspects de la gestation, de sorte que la productivité numérique mesurée en porcelets sevrés par truie et par an est légèrement supérieure en Espagne.

Dans les prochains articles, les différents indicateurs seront analysés de manière plus approfondie et d'autres aspects seront étudiés (taux de remplacement et de réforme, distribution de la mortalité avant le sevrage, poids au sevrage) dans lesquels des différences révélatrices seront également constatées.

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés