Lire cet article dans:

Réduire le nombre de truies nourrices de l'exploitation

Trouver des alternatives pour réduire le nombre de truies nourrices de l'exploitation, en maximisant le nombre de porcelets allaités par truie.

Je vous ai parlé il y a quelque temps dans cette même rubrique, de la façon de calculer simplement les truies nourrices nécessaires chaque jour dans nos exploitations. Nous continuons à utiliser ce système, mais nous essayons aussi de réduire le nombre de ces nourrices étant donné l'espace important dont nous avons besoin pour elles dans les maternités, et le coût que cela représente.

Nous utilisons deux astuces très simples, qui nous aident à pouvoir laisser plus de porcelets à chaque truie et ainsi réduire ce nombre de nourrices :

 

1. Mise en commun des mères

Le système consiste à ôter les séparations donnant sur le couloir et à ouvrir entre quatre ou cinq loges de mis bas (voir photo) pour que les porcelets puissent aller de l'une à l'autre. Les boxes des truies resteront fermés et seuls les porcelets auront cette liberté, leur permettant de chercher un emplacement et de pouvoir téter. Nous savons que plus les groupes sont grands, plus les hiérarchies s'y établissant sont souples, c'est pourquoi les porcelets les plus petits auront plus de possibilités de se nourrir même si les portées sont nombreuses.

 

Loges de mise bas ouvertes pour que les porcelets puissent aller de l'une à l'autre.

Loges de mise bas ouvertes pour que les porcelets puissent aller de l'une à l'autre.
Nous pouvons observer que pendant qu'une truie est debout, d'autres sont en train d'allaiter.

 

2. Alterner lait maternel et lait artificiel

 

Le système consiste à mettre la loge de mise bas en conditions afin de pouvoir partager la portée en deux groupes de taille variable. Le jour de la mise bas, nous réalisons une prise de calostrum séquentielle en alternant les groupes toutes les 1,5 h afin de nous assurer que tous les porcelets prennent du calostrum. A partir du deuxième jour, nous divisons la loge de façon à avoir de chaque côté une source de chaleur. La truie est située sur un de ces côté et les porcelets sont allaités de façon naturelle. De l'autre côté, nous mettrons en place un système de lait artificiel pour qu'ils puissent boire.

Pour des question d'horaires il n'est pas possible d'alterner les groupes toutes les douze heures. Nous laissons ensuite un groupe avec la mère, durant tout le temps où nous restons à travailler dans la ferme  et nous le changeons lorsque nous nous en allons, pour qu'ils passent le reste de la journée avec le lait artificiel et vice-versa. La taille de chaque groupe ne doit pas forcément être la même et peut être déterminée selon le nombre de porcelets que nous avons, de leur taille et des mamelles fonctionnelles de la truie. Dans tous les cas nous ne laisserons jamais moins de 10 porcelets dans le groupe restant avec la truie, c'est pourquoi il y aura des porcelets qui seront toujours avec elle et jamais avec le lait artificiel.

Système simple, améliorable, pour la lactation séquencielle

Système simple (améliorable) pour la lactation séquentielle. L'idéal si nous décidons de travailler de cette manière
serait d'installer dans certaines loges des abreuvoirs spéciaux pour le lait artificiel situés dans les endroits opportuns.

Articles

Nettoyage de bols utilisés pour l'allaitement artificiel13-Sep-2016 il y a 2 ans 2 mois 28 jours
Assistance à la mise-bas : extraction des porcelets (II)02-Aoû-2016 il y a 2 ans 4 mois 9 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags