Lire cet article dans:

Une substitution réussie du zinc ne peut être obtenue par la seule alimentation.

Le remplacement de l'oxyde de zinc nécessite une solution complexe combinant des stratégies de conduite et d'alimentation pour résoudre la diarrhée au sevrage.

Des niveaux élevés d'oxyde de zinc (ZnO) constituent une arme efficace contre les bactéries gastro-intestinales qui provoquent souvent des diarrhées chez les porcelets pendant lE post-sevrage. Cependant, à partir de juin 2022, l'UE imposera une interdiction de l'utilisation du ZnO dans l'alimentation des porcelets sevrés, une décision qui a déclenché la recherche intense d'une solution alternative.

Le post-sevrage est l'une des périodes les plus difficiles de la vie d'un porc, associée au stress, à une mauvaise croissance et à la diarrhée. Les solutions ont généralement consisté à optimiser l'alimentation, de sorte que la recherche d'une alternative au ZnO s'est d'abord concentrée sur la découverte d'un ingrédient qui pourrait servir de substitut 1:1.

Mais, à l'approche de l'échéance imposée par l'UE, il apparaît de plus en plus clairement que la solution ne peut être trouvée dans les seuls ingrédients des aliments. Au lieu de cela, le remplacement du ZnO nécessite une solution plus complexe où l'état de santé, la conduite et l'hygiène doivent être combinés avec des stratégies d'alimentation et des solutions alimentaires dans une réponse globale à la diarrhée au sevrage (voir figure 1). Les expériences pratiques dans la production porcine danoise le démontrent.

Figure 1 : Une approche multifactorielle de l'alimentation sans zinc. Source : Vilomix.

Figure 1 : Une approche multifactorielle de l'alimentation sans zinc. Source : Vilomix.

La nature du sevrage moderne

Dans des conditions naturelles, le sevrage est un long processus. Cependant, dans la production moderne, il survient précocement et de manière abrupte. La séparation soudaine de la truie s'accompagne de la nécessité de s'adapter à un nouveau mode d'alimentation et d'abreuvement, en se mélangeant aux autres porcelets et en établissant une nouvelle hiérarchie. Dans le même temps, le porcelet doit faire face au passage du lait de truie à une alimentation solide d'origine végétale, qui contient des protéines et des glucides plus complexes. Cela provoque un grand stress psychologique.

Ces événements entraînent souvent une diminution de la consommation d'aliments dans les jours qui suivent immédiatement le sevrage et peuvent provoquer l'anorexie chez les porcelets. Ce point est essentiel car l'âge du porc au moment du sevrage, environ trois à quatre semaines, coïncide avec le fait que les organes du porc, notamment le tractus gastro-intestinal (GI), sont encore en développement et ne sont pas encore totalement fonctionnels.

Équilibrer le régime alimentaire

Un apport constant de nutriments est nécessaire pour favoriser le développement du tractus gastro-intestinal et entretenir la muqueuse. Si l'intestin est vide, les villosités et un grand nombre de cellules responsables des processus de digestion et d'absorption vont dégénérer. Cela entraîne souvent des diarrhées et une réduction de la croissance.

L'alimentation est un exercice d'équilibre, car les composants de l'aliment et leur digestibilité doivent être adaptés en permanence à l'évolution des besoins du porc pendant sa croissance. Une large gamme d'additifs alimentaires est disponible pour soutenir le système digestif des porcs et contrecarrer l'impact négatif des changements au moment du sevrage.

Expériences pratiques au Danemark

De 2020 à 2021, nous avons mené des projets de six mois avec plusieurs producteurs de porcs et leurs vétérinaires en collaboration avec le SEGES (le centre danois de recherche sur le porc). L'objectif était de trouver des solutions aux difficultés rencontrées par les élevages produisant leurs propres aliments pour éliminer progressivement le ZnO.

En fonction des besoins de chaque élevage, les projets ont mis en œuvre de nouvelles stratégies d'alimentation et des initiatives dans le cadre des pratiques d'hygiène et de conduite. Les enseignements tirés sont clairs. L'accent sur l'alimentation est vital, tant en termes de niveau de protéines brutes que de choix des sources de protéines, où les protéines facilement digestibles sont très importantes. Mais l'alimentation seule ne garantit pas le succès ; des procédures d'hygiène strictes et l'encouragement des porcelets à être actifs en consommant beaucoup d'aliments sont également essentiels.

Tableau 1. Points clés dans les maternités et les post-sevrages

Maternité Post-sevrage
Hygiène (lavage, désinfection, sèchage)
Encourager les porcelets à être actifs en veillant à ce qu'ils se lèvent et se dirigent vers les distributeurs d'aliments pour assurer la prise d'aliments, par exemple en augmentant le nombre de prises par jour.
Ouvrir et régler les distributeurs d'aliments pour assurer la prise d'aliments.
Ouvrir les mangeoires d'aliments pour s'assurer que l'aliment est disponible pour les porcelets. Les distributeurs d'aliments doivent être réglés en fonction de l'âge des porcelets.
Stratégie d'alimentation (choix des matières premières)

Les exploitations porcines participantes ont pu éliminer le ZnO sans augmenter de manière significative le niveau de traitement antibiotique ; l'utilisation d'antibiotiques dans l'alimentation comme facteur de croissance n'est pas autorisée au Danemark et dans le reste de l'UE. Plusieurs des élevages ont également connu une augmentation de la productivité après avoir retiré le zinc médicinal de l'alimentation (voir l'exemple d'un élevage dans les figures 2 et 3).

Figure 2 : Gain moyen quotidien obtenu dans 3 essais de 6 mois chacun, d'avril 2020 à septembre 2021, avec 12 000 - 12 500 porcelets par essai dans différentes conditions (ZnO sans autres actions, sans ZnO mais avec de nouvelles stratégies d'alimentation et des initiatives d'hygiène et de conduite et ZnO combiné à de nouvelles stratégies).  Source : Anders Rold, producteur de porcs danois, participant au projet SEGES / Vilomix.

Figure 2 : Gain moyen quotidien obtenu dans 3 essais de 6 mois chacun, d'avril 2020 à septembre 2021, avec 12 000 - 12 500 porcelets par essai dans différentes conditions (ZnO sans autres actions, sans ZnO mais avec de nouvelles stratégies d'alimentation et des initiatives d'hygiène et de conduite et ZnO combiné à de nouvelles stratégies).  Source : Anders Rold, producteur de porcs danois, participant au projet SEGES / Vilomix.

Figure 3 : Indice de consommation obtenu dans 3 essais de 6 mois chacun, d'avril 2020 à septembre 2021, avec 12 000 - 12 500 porcelets par essai dans différentes conditions (ZnO sans autres actions, sans ZnO mais avec de nouvelles stratégies d'alimentation et des initiatives d'hygiène et de conduites et ZnO combiné à de nouvelles stratégies). Source : Anders Rold, producteur de porcs danois, participant au projet SEGES / Vilomix.

Figure 3 : Indice de consommation obtenu dans 3 essais de 6 mois chacun, d'avril 2020 à septembre 2021, avec 12 000 - 12 500 porcelets par essai dans différentes conditions (ZnO sans autres actions, sans ZnO mais avec de nouvelles stratégies d'alimentation et des initiatives d'hygiène et de conduites et ZnO combiné à de nouvelles stratégies). Source : Anders Rold, producteur de porcs danois, participant au projet SEGES / Vilomix.

Cela montre qu'il est possible d'obtenir de réels avantages en choisissant la bonne alimentation au moment du sevrage, en se concentrant sur l'hygiène et en encourageant les porcelets à être actifs pendant la maternité et le post-sevrage. Nous ne parlons pas de technologie aérospatiale, mais, comme le montre l'expérience danoise, la formulation des processus en systèmes bien structurés fait une grande différence.

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

La boutique spécialiste en élevage porcin
Conseil et service technique
Plus de 120 marques et fabricants

tags