Lire cet article dans:

Risques pour la santé et la sécurité des producteurs de porcin

Les maladies et les lésions peuvent entraîner de graves problèmes économiques, physiques et de santé émotionnelle, rendre impossible la productivité efficace et avoir un impact sur la vie familiale. Dans cet article, je vais décrire différents types de problèmes pour la santé et la sécurité des employés.

Vendredi 2 Février 2018 (il y a 9 mois 10 jours)
J'aime

La santé et la promotion de la sécurité au travail souvent ne sont pas inclues dans le système de gestion de beaucoup d'exploitations agricoles. Cependant, les maladies et les lésions peuvent entraîner de graves problèmes économiques, physiques et de santé émotionnelle, rendre impossible un travail efficace et agréable et avoir un impact sur la vie familiale. Dans cet article, je vais décrire différents types de problèmes pour la santé et la sécurité des employés, et j'expliquerai brièvement comment les prévenir. Plus tard, un autre article abordera plus en détail la prévention de certains problèmes pour la santé et la sécurité.

Gaz et piqûres d'aiguille

D'autres articles précédents ont décrit les dangers qu'entraînent les gaz obtenus à partir de la digestion anaérobie du lisier et les piqûres d'aiguille.

Risque de maladie respiratoire

Les problèmes respiratoires sont probablement le risque le plus important pour la santé des producteurs porcins. J'ai moi-même subi ces problèmes en tant que vétérinaire porcin, et c'est justement pour cela que j'ai quitté la pratique vétérinaire pour, en tant que professeur, me consacrer à la recherche, l'écriture et l'enseignement de la santé professionnelle dans la production porcine.

Le principal agent qui est à l'origine de la maladie respiratoire est la poussière qui se trouve à l'intérieur des hangars. Cette poussière contient beaucoup de substances potentiellement dangereuses, mais le danger le plus habituel ce sont les endotoxines, des substances provenant de la paroi cellulaire de certaines bactéries dans la poussière. L'endotoxine est une substance très irritante et inflammatoire. Une exposition élevée à cette poussière peut avoir lieu au moment de distribuer et charger les porcs, ou dans d'autres circonstances qui génèrent une quantité inusuelle de poussière. Les symptômes chez les employés qui ont été très exposés aux endotoxines sont similaires à ceux de la grippe, apparaissant entre 4 et 6 heures après le début de la journée de travail. Les symptômes plus spécifiques consistent en des maux de tête, toux, douleur et mal-être musculaire, bref, se sentir mal et fatigué. La plupart de personnes va mieux au bout de 24-48 heures, mais avec de nouvelles expositions elles peuvent tomber malades de nouveau. Cette maladie s'appelle Syndrome Toxique des Poussières Organiques (ODTS, selon ses sigles en anglais). Cette maladie n'est pas problématique sur le long terme, mais elle rend les employés malades pendant quelques jours.

L'exposition pendant de longues périodes de temps à des concentrations habituelles de poussière (par exemple, travailler 2 heures ou plus tous les jours pendant environ 6 ans) peut provoquer une bronchite (irritation des voies respiratoires qui provoque de la toux chronique et une production épaisse d'expectoration). De manière isolée ou simultanée à la bronchite, il peut se présenter un problème plus grave, appelé asthme non allergique. Cette maladie est causée par une inflammation qui provoque le rétrécissement des voies respiratoires et qui rend la respiration difficile. On peut observer des sifflements et une certaine pression sur la poitrine. Ces problèmes ne disparaissent pas par eux-mêmes. Sur le court terme, ces symptômes peuvent être traités à l'aide de médicaments, mais ce qui contribue à les prévenir et à en réduire les symptômes est la protection, basée sur une réduction de la poussière se trouvant dans l'air et l'utilisation de masques anti-poussière appropriées.

Sachez que le nettoyage à pression dans un hangar génère une grande quantité de poussière dans l'air, ce qui expose les employés (s'ils n'utilisent pas de masque pour la poussière et les vapeurs pour se protéger) à de très hauts niveaux d'endotoxines.

Bruit

Les niveaux de bruit dans les unités de production, particulièrement au moment de faire certaines tâches dans les zones de gestation, de maternité ou de transition ou pendant les prélèvements de sang peuvent être très élevés. Je les ai mesurés et ils sont suffisamment élevés pour causer une perte auditive (niveau de bruit supérieur à 85dBA). La figure ci-dessous illustre plusieurs tâches de la production porcine et le niveau de bruit réel ou estimé. En mesurant l'audition chez des producteurs porcins et autres éleveurs, nous avons observé qu'environ 33% ont une perte auditive induite par le bruit. L'ouïe est un sens que l'on ne peut pas récupérer. Cependant, il est possible d'éviter une plus grande perte tout en prenant des mesures pour réduire le bruit et en utilisant des protections auditives dans ces unités si bruyantes.

Médicaments vétérinaires

Actuellement, beaucoup de médicaments sont utilisés dans la production porcine. A mon avis, les plus dangereux sont les prostaglandines et l'ocytocine. L'exposition d'une femme enceinte à n'importe lequel de ces produits peut provoquer une fausse couche. Ma recommandation est que les femmes enceintes ne manipulent pas ces produits. Pourquoi prendre des risques ?

Les antibiotiques, bien entendu, sont utilisés dans la production porcine. Dans l'UE et aux É.-U., l'usage d'antibiotiques à des niveaux en dessous des niveaux thérapeutiques pour promouvoir la croissance est illégal ou très limité par la loi ou par les accords de production. Cependant, ce n'est pas le cas dans d'autres pays. En ce qui concerne les éventuels risques pour la santé des employés, ceux-ci peuvent développer des allergies aux antibiotiques, car ils sont mélangés avec les aliments ou avec l'eau pouvant provoquer des problèmes respiratoires ou cutanés. En outre, l'administration prolongée d'antibiotiques dans certaines atmosphères peut générer des bactéries résistantes produisant des infections difficiles à traiter chez les employés, ainsi que chez les porcs. Un exemple récent est Staphylococcus aureus, résistant à la méticilline. Notre recherche a prouvé qu'un haut pourcentage de porcs et d'employés d'exploitations porcines ont cet organisme, lequel peut donner lieu à des infections résistantes.

Psychosocial

La santé mentale est une question importante liée à la production agricole dans la plupart des pays et, sans aucun doute, dans la production porcine. La raison principale est le stress dérivé de l'incertitude autour des résultats économiques. La production de biens agricoles de base survit sur un marché global concurrentiel et difficile, qui maintient les prix de la viande de porc relativement bas par rapport à des coûts de production croissants.

Au stress peuvent également s'ajouter les épidémies de maladies, les pannes dans les installations et équipements, les désastres naturels (vents forts, incendies, etc.) et les problèmes liés au travail. Les problèmes familiaux et sociétaires peuvent augmenter la charge de stress. Sur le long terme, le stress peut conduire à une dépression et, si celle-ci n'est pas traitée, elle peut avoir pour conséquence une mauvaise gestion de l'exploitation, des problèmes familiaux et même le suicide. La reconnaissance et la gestion du stress sont essentielles pour prévenir le plus grave problème de la dépression. Une étude récente de notre groupe a prouvé que le risque de suicide parmi les agriculteurs est beaucoup plus grand que dans la population générale. (Voyez ci-dessous un graphique comparant le nombre de suicides parmi les agriculteurs par rapport à la population générale).

Taux de suicides selon métier/100.000 pour éleveurs/agriculteurs et tous les métiers, 1992-2010. Source : Ringgenberg, W., Peek-Asa, C. Donham, K., Ramirez, M. Trends and Conditions of Occupational Suicide and Homicide in Farmers and Agriculture Workers, 1992, 20110. The J. or Rural Health, 0(2017) 1-8 National Rural Health Assn. (NB : Les données de 2008 et 2010 ne sont pas disponibles ou ne remplissent pas les critères de publication de BLS. Les données ont été calculées par l'auteur sur la base d'un accès limité à des microdonnées de LS CROI).

Taux de suicides selon métier/100.000 pour éleveurs/agriculteurs et tous les métiers, 1992-2010. Source : Ringgenberg, W., Peek-Asa, C. Donham, K., Ramirez, M. Trends and Conditions of Occupational Suicide and Homicide in Farmers and Agriculture Workers, 1992, 20110. The J. or Rural Health, 0(2017) 1-8 National Rural Health Assn. (NB : Les données de 2008 et 2010 ne sont pas disponibles ou ne remplissent pas les critères de publication de BLS. Les données ont été calculées par l'auteur sur la base d'un accès limité à des microdonnées de LS CROI).

Infections

Les personnes et les porcs peuvent partager plusieurs agents infectieux. La grippe, Streptococcus aureus résistant à la méticilline (cité auparavant), Streptococcus suis et leptospirose en sont quelques exemples.

Prévention

Tous les risques cités auparavant peuvent être prévenus ou, au moins, sont susceptibles d'être réduits. Dans un autre article, je décrirai quelques outils pratiques et communs de gestion des risques pour les producteurs porcins et leurs employés.

Information supplémentaire

Les articles suivants vous offriront plus d'information sur les sujets précédents :

Articles

Porte-seringues et porte-flacons01-Fév-2018 il y a 9 mois 11 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags