Lire cet article dans:

Surveillance du SDRP dans les élevages de reproductrices - les fluides oraux des porcelets allaitants constituent-ils une alternative?

L'obtention de fluides oraux chez les porcs est une méthode pratique, facile, efficace et fiable pour échantillonner les populations, bien que ce ne soit pas si simple ou si pratique pour les porcelets allaitants ...

Mardi 16 Janvier 2018 (il y a 7 mois 3 jours)
J'aime

Introduction

La surveillance conventionnelle du SDRP dans les élevages de reproductrices d'Amérique du Nord est basée sur l'analyse de routine des échantillons de sang de porcelets allaitants. Cependant, l'obtention de ces échantillons nécessite beaucoup de temps, est coûteuse et deux personnes correctement formées sont nécessaires. Cela peut aussi causer du stress ou même la mort du porcelet. Pour cette raison, de nombreux vétérinaires préfèrent prélever du sang sur une base mensuelle, ce qui rend difficile la détection rapide d'une épidémie de SDRP. L'hypothèse de notre étude était que le développement d'un système de surveillance fiable et pratique basé sur l'obtention de fluides oraux à partir de porcelets allaitants permettrait aux vétérinaires d'améliorer significativement les protocoles d'échantillonnage puisque ce système pourrait augmenter la fréquence de prélèvements et amplifier la population analysée. Cela pourrait réduire le temps nécessaire pour détecter une éclosion de SDRP et / ou détecter le virus dans des situations de faible prévalence dans des élevages proches de la stabilité.

Les prélèvements de fluides oraux ont été fréquemment utilisés chez les animaux d'engraissement et les adultes (verrats et truies / cochettes) avec beaucoup de succès. Cependant, il n'y a pas beaucoup d'informations disponibles sur la façon d'obtenir des fluides oraux de porcelets allaitants.

L'objectif de cette étude est de synthétiser les tests de terrain réalisés afin d'obtenir une procédure standardisée et réussie pour l'obtention de fluides buccaux chez les porcelets en lactation.

Méthodes

Cinq essais sur le terrain ont été effectués pour observer l'effet de l'échantillonnage de la famille (les truies et les porcelets avaient accès à la corde) ou de la portée (seuls les porcelets avaient accès à la corde) (graphique 1).

Les autres facteurs évalués étaient l'effet de donner de la saveur aux cordes, l'heure du jour où les porcelets étaient exposés aux cordes et leur longueur (tableau 1).

Graphique 1. Échantillonnage de la portée (seuls les porcelets ont été exposés aux cordes) et de la famille (la truie et les porcelets ont été exposés aux cordes).

Graphique 1. Échantillonnage de la portée (seuls les porcelets ont été exposés aux cordes) et de la famille (la truie et les porcelets ont été exposés aux cordes).

Tableau 1. Conception de 5 tests pour déterminer l'effet de différents facteurs sur le pourcentage de succès au moment de l'obtention de fluides oraux à partir de porcelets allaitants.

Tests Objetifs Taille de l'échantillon
Test 1 Comparer échantillonnage de famille vs portée 20 truies et leurs portées respectives
Evaluer l'entraînement avec la corde le jour précédent le prélèvement 20 truies et leurs portées respectives ( jour d'entraînement utilisé comme témoin)
Evaluer l'effet de donner du goût à la corde avec du beurre de cacahuète 10 truies et leurs portées respectives
Test 2 Evaluer l'effet de donner du goût à la corde (sauce soja, beurre de cacahuète, sirop de chocolat, vinaigre de pomme et sucre) 10 portées –chaque portée a été exposée à 5 cordes arômatisées et à une corde témoin
Test 3 Comparer échantillonnage de famille vs portée 25 truies et leurs portées respectives
Test 4 Comparer échantillonnage de famille vs portée 39 truies et leurs portées respectives
Test 5 Comparer échantillonnage de famille vs portée 36 truies et leurs portées respectives

Pour tous les tests, il a été décidé qu'un échantillon était correct si au moins 0,5 ml de fluides oraux étaient obtenus à partir des cordes. Le pourcentage de succès a été calculé en divisant le nombre d'échantillons corrects parmi le total des portées ou des truies et portées exposées aux cordes.

Résultats et discussion

Sur la base de notre expérience, la collecte de fluides oraux par voie orale à partir de porcelets allaitants n'est pas aussi facile que dans le cas des porcs plus âgés. Cependant, certains facteurs influent positivement sur le pourcentage de réussite au moment de l'obtention d'échantillons de porcelets allaitants (tableau 2).

Tableau 2. Résumé du pourcentage de succès dans l'obtention de fluides oraux de porcelets allaitants dans 5 essais sur le terrain.

Objetivo Test 1 Test 2 Test 3 Test 4 Test 5
Portée vs famille
Global (%) 88 vs 100 0* 84 vs 88 0 vs 67 14 vs 56
Corde témoin vs corde arômatisée(%) 60 vs 50 0 - - -
Entraînement préalable vs sans entraînement 75% vs 55% - - - -
Age des porcelets (jours) ~21 ~ 14 ~21 ~14 ~18
Moment de la journée 6 - 7 am 8 - 9 am 6 - 7 am 8 - 9 am 8 - 9 am
*Seulement échantillonnages de portées

Le pourcentage de réussite de l'échantillonnage par famille variait entre 55,56% et 100% selon les tests. Dans le cas de l'échantillonnage par portée, le pourcentage de réussite variait entre 0,00% et 88,00%. Lorsque les truies ont eu accès aux cordes, les porcelets ont également interagi avec elles en suivant le comportement de la mère. Lorsque les porcelets avaient accès aux cordes sans aucune pratique préalable, 30 minutes n'étaient pas suffisantes pour déposer suffisamment de fluides sur les cordes. Il était intéressant de noter que, lorsque les porcelets avaient suivi un entraînement, le pourcentage de réussite au sein du groupe portée augmentait de 20%. Cela suggère que les porcelets ont besoin d'un animal plus âgé pour leur apprendre à interagir avec les cordes, ou, sinon, d'avoir un entraînement avant la collecte des échantillons pour augmenter le taux de réussite.

Dans l'essai numéro 1, l'utilisation du beurre de cacahuète comme arôme pour les cordes a été étudiée dans le but de les rendre plus attrayantes pour les porcelets. Le beurre de cacahuète a légèrement amélioré le taux de réussite de l'obtention de fluides, d'environ 10%. Cependant, en essayant de déterminer si d'autres arômes seraient meilleurs, les échantillons n'ont pas pu être obtenus. Il y a deux raisons possibles pour expliquer cette situation: 1) l'âge des porcelets, puisqu'ils avaient en moyenne 14 jours de vie, et par les résultats d'autres essais (discutés ci-dessous) les porcelets plus âgés ont permis d'obtenir de meilleurs pourcentages de succès ; et / ou 2) que les porcelets n'avaient pas d'entraînement antérieur, ni leurs mères.

Comme nous l'avons déjà commenté, l'âge est un facteur important associé au taux de réussite du processus d'échantillonnage dans les portées. Lorsque les porcelets étaient âgés d'environ 21 jours, le taux de réussite était plus élevé (tests 1 et 3) par rapport aux études réalisées avec des porcelets plus jeunes (tests 2, 4 et 5). Une explication possible est que les porcelets deviennent plus curieux avec l'âge et interagissent donc davantage avec leur environnement.

Un autre facteur qui a eu un effet positif dans le cas des portées était l'heure du jour où les cordes ont été placées. Plus tôt les cordes étaient placées, meilleur était le taux de réussite (tests 1 et 3). Nous croyons que cela est dû à l'activité accrue des porcelets. Au début de la journée, lorsque les truies étaient nourries, les porcelets interagissaient davantage avec les cordes. Au contraire, plus tard, quand les truies et les porcelets avaient déjà mangé, ils diminuaient leur activité ou dormaient. Dans les tests 1 et 3 les cordes ont été placées à 6 heures du matin et ce furent les tests avec un taux de réussite plus élevé. Des informations plus détaillées sur les résultats du test 1 sont présentées dans le graphique numéro 2.

Graphique 2. Résultats du test 1- Effet famille, beurre de cacahuète, entraînement de la veille et interaction de tous les facteurs sur le pourcentage de réussite au moment de l'obtention des échantillons de fluides oraux des porcelets allaitants. Au centre du graphique, on peut voir le volume moyen de l'échantillon obtenu et l'écart-type. La partie bleue du graphique montre le pourcentage de réussite de chaque facteur, la partie rouge du graphique montre le pourcentage d'erreur ou d'échec. La description des facteurs peut être vue dans le titre de chaque graphique: arôme (beurre de cacahuète / témoin) et type d'échantillonnage le jour de l’entraînement (famille ou portée) avant épreuve et arôme (beurre de cacahuète ou témoin) et type d'échantillonnage le jour de la collecte des échantillons (famille ou portée) après épreuve.

Graphique 2. Résultats du test 1- Effet famille, beurre de cacahuète, entraînement de la veille et interaction de tous les facteurs sur le pourcentage de réussite au moment de l'obtention des échantillons de fluides oraux des porcelets allaitants. Au centre du graphique, on peut voir le volume moyen de l'échantillon obtenu et l'écart-type. La partie bleue du graphique montre le pourcentage de réussite de chaque facteur, la partie rouge du graphique montre le pourcentage d'erreur ou d'échec. La description des facteurs peut être vue dans le titre de chaque graphique: arôme (beurre de cacahuète / témoin) et type d'échantillonnage le jour de l’entraînement (famille ou portée) avant épreuve et arôme (beurre de cacahuète ou témoin) et type d'échantillonnage le jour de la collecte des échantillons (famille ou portée) après épreuve.

Un autre facteur associé au succès dans l'obtention de fluides oraux était la hauteur à laquelle les cordes étaient placées par rapport au sol. Lorsque les cordes étaient situées plus près du sol de la cage de mise-bas, les porcelets interagissaient davantage avec eux que lorsque les cordes étaient suspendues entre 7,6 et 10,2 cm du sol.

Conclusions

La filière porcine a besoin de méthodes d'échantillonnage pratiques, faciles, efficaces et fiables pour mener à bien des plans de surveillance et de contrôle des maladies. L'échantillonnage des fluides oraux a toutes ces caractéristiques. Cependant, il n'a pas été facile ou pratique de suivre cette procédure d'échantillonnage à partir de porcelets allaitants. Pour cette raison, nous avons mené une série d'études pour déterminer quels facteurs ont eu un effet positif, c'est-à-dire, ont facilité l'obtention de fluides oraux à partir de porcelets allaitants:

  • Âge des porcelets: les animaux de 3 semaines ou plus ont de meilleurs résultats
  • Moment de la journée: plus tôt les porcelets sont exposés aux cordes, plus le pourcentage de réussite est élevé. Le meilleur moment était à 6 heures du matin, à partir de 8 heures du matin les résultats ont empiré
  • Arôme: le beurre de cacahuète a légèrement amélioré le taux de réussite, seulement dans le cas des échantillons de portée (par rapport au fait de ne pas ajouter d'arôme). Le travail préalable de tremper les cordes implique plus de travail.
  • La hauteur des cordes par rapport au sol: plus la corde était proche du sol, plus il était facile pour les porcelets d'interagir avec elle.
  • Famille vs portée: le résultat obtenu avec les truies et les porcelets était meilleur que lorsque seuls les porcelets étaient exposés, à la fois en pourcentage de réussite et en volume d'échantillon obtenu
  • Entraînement préalable: le fait d'avoir une pratique antérieure avec les cordes a amélioré le pourcentage de réussite dans l'échantillonnage effectué par portée.

Articles

Attraper les porcelets11-Jan-2018 il y a 7 mois 8 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags