Lire cet article dans:

Votre avenir est entre les mains de votre abattoir

À l'avenir, être un élevage à hautes performances ne sera plus une condition suffisante pour réussir.

Mardi 19 Juin 2018 (il y a 5 mois 22 jours)
J'aime

Pour comprendre ce qui se passe actuellement sur le marché mondial du porc, il est essentiel de comprendre les deux grandes tendances qui marquent la réalité qui s'impose dans le monde entier. La première est l'augmentation du revenu réel par habitant et c'est la principale cause de l'augmentation de la demande mondiale de viande de porc. Globalement, l'inflation a été négative ou est restée faible pendant de nombreuses années; cette augmentation des revenus a eu un impact réel sur la capacité d'acheter plus. La seconde est l'évolution différenciée de la structure de production / transformation et distribution de la viande de porc aux Etats-Unis, en Europe et en Chine. Chacune est dans une phase évolutive différente vers un futur qui surprendra presque tous les principaux producteurs du monde.

Comme nous l'avons mentionné à plusieurs reprises, le principal stimulant pour augmenter la demande mondiale de viande n'est pas l'augmentation de la population mais celle du revenu réel par habitant. Le revenu réel par habitant a augmenté progressivement, globalement, depuis les années 1960 mais depuis l'an 2000, à l'exception de quelques courtes périodes, l'augmentation des revenus s'est accélérée de façon spectaculaire. C'est la genèse fondamentale de toute la demande dans le monde et la variable qui explique le plus significativement ce qui se passe dans votre pays en ce moment avec tous les produits et services et, bien sûr, aussi avec le marché du porc.

Un revenu par habitant plus élevé crée des changements spectaculaires dans la demande pour l'orientation des pays qui ont les composantes nécessaires et durables pour produire de la viande à faible coût. La grande question n'est pas quels pays peuvent produire de la viande pas cher pour répondre à la demande croissante, mais quelle sera la structure de la production / transformation et de la distribution la plus résiliente économiquement car les coups et les surprises que le hasard apportera surprendront même les plus préparés.

Jamais l'importance de la structure de la production de viande de porc pour atteindre le succès économique et la résilience au cours de la prochaine décennie ne me sont parus aussi clairement. Les élevages et les systèmes à haut rendement qui ont réussi dans le passé grâce à leur conduite exceptionnelle, des protocoles de travail correct et une main-d'œuvre capable de travailler de manière cohérente, constateront que toutes ces caractéristiques sont juste une condition nécessaire, mais pas suffisante, pour réussir dans le futur. Il existe de nombreux systèmes de production porcine avec une grande variabilité de tailles, des exploitations familiales aux très grandes entreprises qui ont une performance éprouvée dont le succès actuel et futur est tempéré par la structure de la chaîne dans laquelle ils produisent. Même les meilleures entreprises pourront lever l'ancre si elles travaillent dans une chaîne limitante, dépassée ou obsolète.

Tous les pays grands producteurs ont des éléments à la traîne, c'est-à-dire qu'il n'y a pas d'endroit idéal pour élever, abattre ou distribuer du porc. Cependant, les producteurs devront prendre plus de décisions sur leur système de production que par le passé afin de faire face aux changements à venir. Auparavant, la principale préoccupation était les caractéristiques de l'élevage (génétique, type de bâtiment, taille des lots, conduite, législation, etc.). Maintenant, le plus important pour réussir est l'alignement avec la chaîne, ou la sous-chaîne de l'environnement productif du pays. Si la chaîne correcte n'existe pas, elle doit être créée, souvent contre la logique conventionnelle qui a généré des succès dans le passé mais qui ne le fera plus dans le futur.

Quelles sont les caractéristiques qui feront la différence? La pression pour utiliser efficacement les maigres ressources mondiales pour produire de la viande (et d'autres matières premières précieuses) augmente et augmentera probablement de manière exponentielle si l'augmentation de la population se maintient à deux milliards d'ici 2050. La seule façon pour le faire est que la production animale suive le chemin que l'agriculture moderne a pris il y a 25 ans que l'on connait sous le nom d'agriculture de précision.

L'agriculture de précision exige que les calculs, les procédures et les investissements soient faits en pleine connaissance et avec une gestion de la variation inhérente à tout système de production biologique. Chez les porcs, nous avons construit un système qui, avec la technologie actuelle, ne permet pas la précision. Nous attendons la technologie qui nous permette d'obtenir le même degré de détail que les agriculteurs peuvent utiliser avec l'utilisation des photographies aériennes ou des images satellitaires infrarouges. Cela permet à l'agriculteur de différencier les variétés et d'appliquer des nutriments, des herbicides et des insecticides avec une précision d'un mètre carré, au lieu de l'acre ou de l'hectare.

En production porcine, nous ne connaissons que la performance d'engraissement à la fin de la production, et seulement sa moyenne (sur des lots comprenant parfois plus de 1000 animaux) avec peu ou pas d'informations sur la variabilité de cette moyenne. Il y a quelques signes d'espoir mais beaucoup manquent de la précision nécessaire ou ont un coût excessif. En outre, dans certains cas, l'application de ces nouvelles technologies a un effet négatif sur la croissance car elle interfère avec les animaux ou les stressent.

Si vous produisez dans une chaîne globale où on évite que vous receviez les poids et les caractéristiques individuelles de chaque animal au moment de l'abattage, vous n'aurez pas l'occasion de franchir le seuil de agriculture de précision sans trop de difficultés, ce qui finira par vous faire perdre de la compétitivité au niveau des coûts globaux. L'objectif principal des trois nouvelles grandes usines de traitement aux États-Unis est d'obtenir la propriété de l'information avant et après l'abattage. Cette information est le ticket pour l'agriculture de précision et va plus loin que la mesure du poids et la qualité. Si vous ne pouvez pas l'obtenir par l'abattoir, vous devez l'obtenir malgré l'abattoir. Le bonne nouvelle est que certaines méthodes apparaissent, mais pas de la façon dont vous pourriez le penser. Nous reviendrons sur ce point dans les prochains articles.

Articles liés

Articles

Désespérément stable ! 26-Jun-2018 il y a 5 mois 15 jours
Des hausses modérées12-Jun-2018 il y a 5 mois 29 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags