Jean Paul Cano

Jean Paul Cano
95skeayJoha Candiasrvrghleandro0504Jose A. Suarez

Directeur de la prévention sanitaire en Amérique du Nord chez PIC. Etats Unis

Expérience passée :

  •     Diplômé en médecine vétérinaire – Universidad Central de Venezuela (2000)
  •     Docteur vétérinaire University of Minnesota (2007)
  •     Vétérinaire porcin (janvier 2000 à octobre 2009)
  •     Professeur de médecine vétérinaire et de production– Facultad de Ciencias Veterinarias, Universidad Central de Venezuela (juin 2001 à octobre 2009)
  • Boehringer Ingelheim Vetmedica, Inc. (2009-2014)
  • PIC (Septembre 2014)

Poste actuel:
Gestion des connaissances – PRRS Solutions Team – Boehringer Ingelheim Vetmedica, Inc USA (novembre 2009)

Spécialisation:
Médecine vétérinaire, écologie et épidémiologie des maladies respiratoires porcines, SDRP, SIV et Mycoplasma hyopneumoniae

Curriculum actualisé : 18-Sep-2014

Articles

Image 1. Porcelets

Stratégies de réduction des antibiotiques pour les élevages porcins : constatons-nous une corrélation avec l'augmentation de la mortalité au sevrage ?

Dans le quatrième article de notre série, nous passons en revue les avis de notre groupe d'experts en santé porcine sur la relation éventuelle, le cas échéant, entre l'augmentation de la mortalité au sevrage que certains pays ont observée ces dernières années et les stratégies de réduction des antibiotiques.

Contact nez à nez entre porcs

Transmission des pathogènes porcins: vision pratique

Les pathogènes porcins qui sont majoritairement transmis par contact direct, de porc à porc, sont en général maîtrisés avec les programmes de biosécurité et les stratégies de conduite actuelles. Cependant, les pathogènes qui sont transmis par voies multiples semblent fuir les systèmes de biosécurité standard