Arthrites dues à des germes d'environnement

Présentation de l'élevage et demande de l'éleveur Description générale de l'élevage - Elevage naisseur-engraisseur de 300 truies, situé en Bretagne dans une zone à forte densité porcine. - Conduite en 7 bandes toutes les 3 semaines (40 truies/bande). - Sevrage 28 jours - Achat des doses d'insémination. - Achat de cochettes certifiées indemnes d'Aujeszky, SDRP et Actinobacillus pleuropneumoniae (B1 S2, 9 et 11). Plan de l'élevage Statut sanitaire ...
Mercredi 17 Septembre 2008 (il y a 10 ans 2 mois 28 jours)
J'aime

Présentation de l'élevage et demande de l'éleveur


Description générale de l'élevage

- Elevage naisseur-engraisseur de 300 truies, situé en Bretagne dans une zone à forte densité porcine.
- Conduite en 7 bandes toutes les 3 semaines (40 truies/bande).
- Sevrage 28 jours
- Achat des doses d'insémination.
- Achat de cochettes certifiées indemnes d'Aujeszky, SDRP et Actinobacillus pleuropneumoniae (B1 S2, 9 et 11).

Plan de l'élevage



Statut sanitaire

Aujeszky.................................................
indemne
SDRP.....................................................
positif (stable)
Actinobacillus pleuropneumoniae..............
positif (B1S2)
Streptococcus suis..................................
positif
Rhinite....................................................
positif
Mycoplasma hyopneumoniae....................
positif

Prophylaxies effectuées

SDRP Vaccination de masse des truies tous les 4 mois
Vaccination des issus à 6-7 semaines d'âge
Mycoplasma hyopneumoniae Vaccin 2 doses à 1 et 4 semaines d'âge

Autres vaccins effectués sur les reproducteurs : parvovirus, rouget, rhinite, colibacillose et clostridiose.

Demande de l'éleveur

L'éleveur nous appelle car les taux de pertes sous la mère et en post-sevrage sont élevés depuis environ 6 mois (été 2007) en raison de l’apparition d'arthrites sur un nombre important de porcelets entre 2 et 7 semaines d'âge.
Ces arthrites apparaissent très brutalement et les traitements curatifs sont peu efficaces.


Visite de l'élevage


L'élevage est visité en totalité

1. Quarantaine

La quarantaine est sur paille, les cochettes y restent 12 et 15 semaines puis sont transférées dans un bâtiment de gestation.

2. Cheptel truies

• Gestantes

La fertilité est correcte (autour de 85%) et on constate de bonnes venues en chaleurs.
Bon état corporel des truies.
Peu d’abcès à l’encolure.

• Maternités

Les maternités sont conduites en tout plein-tout vide, les cases sont sur caillebotis plastique avec des plaques chauffantes au niveau des nids (le confort est donc optimal pour le porcelet).
On n’observe pas de problème particulier à la mise bas ni sur la première partie de la durée de la maternité.

Les soins aux porcelets sont les suivants : meulage des dents, coupe des queues (coupe queues à gaz), distribution de fer oral et traitement préventif contre la coccidiose par voie orale. Les castrations sont effectuées proprement avec un bistouri avant désinfection de la plaie.
La primovaccination mycoplasme est réalisée à 1 semaine d’âge avec utilisation d’aiguilles jetables (1 par portée), lavage et désinfection de la seringue après chaque utilisation, pas de réutilisation des flacons entamés.

Les arthrites apparaissent vers 2 à 3 semaines d'âge, dans plusieurs portées, plutôt sur des beaux porcelets aussi bien sur des mâles que des femelles. Il n'y a, d'après l'éleveur, pas d'effet rang de portée.
Au sevrage, environ 5% des porcelets sont atteints.
Il s'agit d'arthrites simples ou de polyarthrites surtout observées sur les articulations de l'épaule, du coude, de la hanche ou du genou. La réaction inflammatoire est très importante (articulations gonflées et chaudes) et d’évolution rapide (<24h).
Le traitement curatif anti-inflammatoire et antibiotique (déxaméthasone et amoxicilline LA) est peu efficace et permet de sauver environ un porcelet sur 10.

Enfin les doses de désinfectants utilisées sont correctes

3. Post-sevrage - engraissement


• Post-sevrage


Les salles de PS sont conduites en tout plein-tout vide, les cases sont sur caillebotis fil. L'aliment 1er âge est supplémenté en colistine à 120ppm (prévention de la colibacillose) et amoxicilline à 500ppm.
5 à 6% des porcelets sont touchés par le même type d'arthrite qu'en maternité pendant la première moitié du post-sevrage (c'est à dire jusqu'à 7 semaines d'âge).
Depuis environ 2 semaines, l’éleveur note une augmentation de la mortalité en fin de post-sevrage (mortalité brutale de beaux porcelets)

• Engraissement

En engraissement, il n'y a pas de problème particulier.
Les taux de pertes sont très faibles (de l'ordre de 1à 2%)

4. La suite de la visite

Nous décidons de prélever 2 porcelets de maternité non traités, en début d'affection que nous apportons vivants au laboratoire d'analyse.


Résultats d'analyse


L’analyse réalisée sur les 2 porcelets prélevés lors de la visite ne permet malheureusement pas d’isoler un germe, nous demandons donc à l’éleveur d’apporter 2 autres porcelets lorsqu’il y aura de nouveaux cas d’arthrites.

15 jours plus tard, l’analyse des 2 nouveaux porcelets apportés par l’éleveur permet d’obtenir les résultats suivants :
1er porcelet (3 semaines) non traité
2ème porcelet (3 semaines) non traité
Aspect externe Boiterie sur un beau porcelet Boiterie sur un beau porcelet
Cavité abdominale RAS RAS
Cavité thoracique - Poumons, plèvres: pleuropneumonie
- Cœur: péricardite fibrineuse
- Poumons, plèvres: pleuropneumonie
- Cœur: péricardite fibrineuse
Articulations Polyarthrites purulentes huméroradiales
Gaines d'aspect fibreux
Arthrite purulente huméroscapulaire
Gaines d'aspect fibreux
Bactériologie Isolement d’un Streptocoque suis 7 à partir :
- du sang du cœur
- des poumons
- des articulations
- du péricarde
Isolement d’un Streptocoque suis 7 à partir :
- du sang du cœur
- des articulations

Un antibiogramme a été réalisé sur le germe isolé :
Aminosides
Gentamycine (10 UI)
Sensible
Bêta-lactamines Aminopénicillines
Amoxicilline
Sensible
Bêta-lactamines de 3ème génération
Ceftiofur
Sensible
Quinolones de 1ère génération
Fluméquine
Résistant
Fluoro Quinolones
Enrofloxacine
Résistant
Marbofloxacine
Intermédiaire
Phénicoles
Florfénicol
Sensible
Sulfamides et association
Triméthoprime + sulfamides
Sensible
Tétracyclines
Doxycycline
Résistant
Tétracycline
Résistant



Mesures proposées et évolution immédiate


Mesures proposées

• Prévention vaccinale

Fabrication d’un autovaccin inactivé contenant un adjuvant huileux avec la souche de streptocoque isolée à l’élevage.
Vaccination des truies 6 et 3 semaines avant mise bas

• Prévention médicale


En attendant les porcelets issus des premières bandes vaccinées (soit environ 5 semaines pour la fabrication de l’autovaccin + 6 semaines), les animaux sont traités préventivement à 15 jours d'âge par injection d’antibiotique (ceftiofur longue action).
La supplémentation de l’aliment 1er âge (amoxicilline et colistine) est maintenue.

Evolution immédiate du cas


Evolution des pertes sous la mère


Evolution des taux de pertes en post-sevrage


La courbe de l’évolution des pertes sous la mère montre une inflexion à partir de la mise en place du traitement antibiotique préventif sur les porcelets à 15 jours d’âge. Il y a beaucoup moins de variations entre les bandes mais les pertes sur nés vivants restent néanmoins élevées (>10%).

De même, alors que le taux de pertes en post-sevrage était très variable et élevé (4,6% en moyenne) avant mars 2008, on constate un fléchissement de la courbe à partir de la mise en place du traitement (2,5% de pertes en moyenne malgré une première bande traitée « mauvaise »).

Evolution du cas et conclusions


Echec de la vaccination

Les porcelets de la première bande issus de truies vaccinées et non traités préventivement au ceftiofur n’ont pas présenté d’arthrite, en revanche, la 2ème, puis la 3ème bande montre une recrudescence des arthrites.
La vaccination est donc un échec et nous allons à l’élevage afin d’effectuer de nouveaux prélèvements.

8 porcelets atteints non traités (3 à 21 jours et 5 à 40 jours) sont ainsi acheminés au laboratoire.



L’éleveur nous révèle d’autre part que les arthrites sont apparues quelques jours après la vaccination mycoplasme (en maternité et en post-sevrage).

Nouveaux résultats d’analyse

3 porcelets (3 semaines) non traités
5 porcelets (6 semaines) non traités
Aspect externe Boiterie, beaux porcelets Boiterie, beaux porcelets
Cavité abdominale RAS RAS
Cavité thoracique RAS RAS
Articulations Polyarthrites purulentes
Articulations de l’épaule et de la hanche
Polyarthrites purulentes
Articulations de l’épaule et de la hanche
Bactériologie Isolement d’un Staphylococcus aureus sur les articulations d’un porcelet
Isolement d’Arcanobactérium pyogenes sur les articulations des 5 porcelets
Histologie En cours En cours

Conclusion

Les germes isolés ne sont pas réellement spécifiques d’arthrites du porcelet.

Il s’agit donc probablement de germes d’environnement inoculés aux porcelets lors des soins ou de la vaccination mycoplasme.

Mesures proposées

- Renforcement des mesures d’hygiène en maternité (les marges de manœuvre sont toutefois faibles car l’hygiène est déjà bien respectée)
- Double désinfection avec utilisation d’un détergent
- Utilisation d’une cotte propre pour faire les soins aux porcelets
- Traitement systématique des écoulements sur les truies après mise bas (local + général)

- Arrêt de l’autovaccin sur les truies et reprise du traitement ceftiofur en préventif à 10 jours d’âge

- Passage à un vaccin mycoplasme monodose au sevrage afin de réduire le nombre d’injections.


Commentaires

Il s'agit d'un cas d'arthrites dues à des germes d’environnement inoculés aux porcelets lors des soins ou de la vaccination mycoplasme

Les raisons de l’échec vaccinal


Il y a 2 points qui, à mon avis, peuvent expliquer l’échec de la vaccination :

- le nombre de porcelets prélevés insuffisant : il aurait en effet été préférable d’avoir plus d’analyses concordantes

- la qualité des prélèvements : c’est l’éleveur qui a apporté les 2 porcelets à arthrites au laboratoire (car les 2 premières analyses n’avaient rien donné) et il est probable que ces arthrites n’étaient pas représentatives des problèmes rencontrés. En effet, il n’est pas toujours facile de faire la distinction entre les arthrites hautes d’apparition brutale (à l’origine de l’augmentation des pertes) et des arthrites plus « banales » que l’on observe dans la plupart des élevages.

Nous avons toutefois décidé de retenir le Streptococcus suis 7 comme probablement à l’origine des problèmes rencontrés car ce germe est par ailleurs décrit dans ce type de pathologie et d’autre part, il avait été isolé en culture pure des articulations (voir résultats des analyses de la 3ème partie)

Origine du problème et mesures proposées

Les germes isolés lors des dernières analyses ne sont pas réellement spécifiques des arthrites du porcelet et donc mal documentés.

Nous pensons que ces germes sont introduits lors des soins aux porcelets et c’est pour cette raison que des mesures générales de renforcement de l’hygiène ont été prises (double désinfection, détection et traitement des écoulements à la mise bas qui peuvent être une source de contamination du milieu …). Nous avons d’autre part cherché à limiter les injections (passage à un vaccin mycoplasme monodose après sevrage).

Il faut néanmoins noter que la plupart des bonnes pratiques d’hygiène étaient déjà mises en œuvre (utilisation des bonnes doses de désinfectant, coupe des queues avec un coupe-queues à gaz, castration au bistouri avec une désinfection correcte de la plaie et du bistouri, changement d’aiguille à chaque portée …). Enfin les injections étaient déjà limitées car l’éleveur utilisait du fer oral.

L’ensemble de ces mesures, associées bien sûr au traitement antibiotique préventif à 10 jours d’âge, suffisent pour le moment à contenir les problèmes
.

Dr Guillaume FRIOCOURT
Vétérinaire
22 - LOUDEAC

Cas cliniques

Grippe + MAP + SDRP02-Déc-2008 il y a 10 ans 13 jours
Pathologie respiratoire multifactorielle16-Jul-2008 il y a 10 ans 4 mois 29 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici